En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 2 heures 50 min
pépites > Media
Justice
Discours de la Convention de la droite diffusé sur LCI : Eric Zemmour sera jugé à la fin du mois de janvier
il y a 4 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 9 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 9 min
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 8 heures 37 min
pépites > Politique
Crise
Levallois-Perret : Sylvie Ramond, adjointe de Patrick Balkany, démissionne de la majorité municipale
il y a 10 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Soyez gentils" de George Saunders : un discours à contre-courant bien réconfortant

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rouge impératrice" de Léonora Miano : au XXIIème siècle, une Afrique pacifiée et prospère accueille des “Sinistrés”, descendants des colons européens

il y a 12 heures 35 min
pépite vidéo > International
Images impressionnantes
Nouvelle-Zélande : lourd bilan après l'éruption du volcan de White Island
il y a 13 heures 50 min
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 16 heures 7 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 3 heures 39 min
pépites > Sport
Drapeau neutre
Exclusion de la Russie des compétitions sportives : Vladimir Poutine dénonce une décision politique
il y a 5 heures 16 min
pépites > Social
Mobilisation en baisse
Retraites : 339.000 personnes ont défilé dans toute la France en ce mardi 10 décembre, 885.000 selon les syndicats
il y a 8 heures 3 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 9 heures 17 min
pépite vidéo > France
Heures de pointe
Grève SNCF - RATP : les images des quais bondés et de la tension entre les usagers à Gare du Nord notamment
il y a 10 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

il y a 12 heures 21 min
light > France
Réseaux sociaux
L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été l'événement le plus commenté de l'année sur Twitter
il y a 12 heures 56 min
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 14 heures 32 min
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 15 heures 45 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 16 heures 57 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Encore un effort

Ce qui manque encore à la Loi Pacte pour atteindre ses objectifs

Publié le 07 septembre 2018
Cette semaine de rentrée a été l'occasion de l'examen par les parlementaires de la Loi Pacte portée par Bruno Le Maire. Une loi qui d'après le ministre de l'économie "va donner aux entreprises les moyens de croître et à notre économie, de prospérer".
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine de rentrée a été l'occasion de l'examen par les parlementaires de la Loi Pacte portée par Bruno Le Maire. Une loi qui d'après le ministre de l'économie "va donner aux entreprises les moyens de croître et à notre économie, de prospérer".

Atlantico : Cette semaine de rentrée a été l'occasion de l'examen par les parlementaires de la Loi Pacte portée par Bruno Le Maire. Comment apprécier le contenu de cette loi au regard des promesses faite par le ministre de l'économie qui indique "La loi Pacte va donner aux entreprises les moyens de croître et à notre économie, de prospérer" ? Cette loi est-elle réellement au niveau de ses ambitions ? 

Philippe Crevel : Bruno Le Maire travaille à ce projet de loi depuis plus d’un an. Qui trop embrasse, mal étreint, pourrait être la devise de ce projet ambitieux qui a pour objectif de placer l’entreprise au cœur de la nation. De ce fait, au gré des discussions, des arbitrages, des concessions, ce texte touche à un grand nombre de sujet, l’épargne, l’assurance, l’objet des sociétés, les commissaires aux comptes, l’épargne salariale, les seuils fiscaux et sociaux, la composition des conseils d’administration, etc. Ainsi, au fil des mois d’élaboration, le projet de loi s’est mué en projet de loi portant diverses dispositions d’ordre économique et financier.

Dans le texte en cours d’examen, les bonnes intentions sont nombreuses mais le souffle tant recherché manque. Il n’y a pas de ruptures mais une continuité par rapport à la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques de 2015 dite loi Macron. Le projet de loi est un de demi-mesures bien orientés mais insuffisantes.

De façon concrète, quels sont les éléments de la loi qui peuvent réellement apporter un avantage au développement des entreprises ?

Dans le projet de loi PACTE, le gouvernement se fait fort de réorienter l’épargne des ménages vers les entreprises. Il n’est pas certain que ces derniers répondent en masse à l’appel. A cet effet, le Gouvernement a décidé de réformer l’épargne retraite dont l’encours est aujourd’hui de 200 milliards d’euros, soit moins que le Livret A. Si initialement, l’administration du Trésor entendait redessiner entièrement le paysage de l’épargne, les arbitrages aidant, le Gouvernement a plutôt opté pour un toilettage. Les deux grands axes retenus dans le projet de loi sont l’harmonisation et la portabilité.

Au niveau de l’épargne salariale, le forfait social de 20% sera ainsi supprimé pour les entreprises de 0 à 250 salariés en ce qui concerne l'intéressement, et pour les entreprises de 0 à 50 salariés en ce qui concerne la participation.

Plusieurs mesures ont été également prévues pour faciliter la création, la transmission et la liquidation d'entreprise. Les artisans et micro-entrepreneurs ne seront plus obligés de suivre un stage de préparation à l'installation, d'une durée de 30 heures, avant de pouvoir créer leur entreprise et s'immatriculer au répertoire des métiers. L'obligation d'ouvrir "un compte bancaire consacré à leur activité pour les micro-entrepreneurs réalisant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 5 000 euros" sera également supprimée.

D'ici janvier 2021, un énième guichet unique en ligne sera créé afin d’aider toutes les sociétés dans leurs démarches administratives. En cas de faillite, la liquidation judiciaire simplifiée sera généralisée pour les entreprises de moins de cinq salariés et réalisant moins de 750 000 euros de chiffre d'affaires. "

La mesure la plus attendue concerne les seuils sociaux et fiscaux. De nombreux seuils applicables aux entreprises de plus de 20 salariés sont supprimés. La barre sera fixée à 50 salariés. Les entreprises auront désormais cinq ans pour s'adapter avant d'appliquer les obligations liées au franchissement d'un seuil. Les entreprises devront avoir dépassé les seuils de 10, 50 ou 250 salariés pendant cinq années consécutives avant de devoir respecter les obligations sociales et financières associées à ces seuils. Selon le Gouvernement, ces mesures devraient se traduire par une économie de près de 500 millions d'euros pour les entreprises.

Le projet de loi prévoit de modifier la définition de l'entreprise afin de mentionner qu'elle a également un rôle social et environnemental dont elle doit tenir compte.  Cette modification contestée et contestable était un geste en direction de Nicolas Hulot….

Le projet de loi prévoit d’imposer aux entreprises ayant un conseil d'administration (y compris les mutuelles) d'avoir deux administrateurs salariés à partir de huit administrateurs au lieu d’un.

Le texte organise la privatisation de La Française des jeux et d’Aéroport de Paris. Ainsi que d’Engie. Ces cessions d'actifs sont censés rapporter à l'Etat 15 milliards d'euros, destinés au fonds pour l'innovation et

Le projet de loi modifie les règles de contrôle des investissements étrangers en France afin de protéger les entreprises françaises jugées Le texte prévoit de relever les seuils à partir desquels les sociétés doivent nommer un commissaire aux comptes dans le cadre des processus de certification des bilans.  Enfin, le Ministère de l’Economie propose un nouveau cadre pour les levées de fonds en cryptomonnaie, dites ICO ("Initial coin offerings").

Quels sont, au contraire les "oublis" de cette loi en comparaison aux promesses initiales, ou encore les éléments qui pourraient s'avérer être contre-productifs pour les entreprises ? 

Le projet de loi copieux manque de force. Il aurait fallu aller plus loin en faveur de l’épargne retraite au moment où les retraites par répartition sont gelées et au moment où le Gouvernement engage la réforme du système de retraite. Il aurait fallu certainement créer un deuxième étage de retraie par capitalisation comme cela existe chez tous nos partenaires. En matière de simplification, le nettoyage est à réaliser. Les seuils sont légions. Il aurait fallu s’attaquer aux seuils sociaux qui jouent le rôle de chappe de plomb.

De même en matière fiscale, une réduction du nombre de taxes aurait été bienvenue. La France se caractérise par un coût élevé des taxes pesant sur le facteur travail mais aussi par le poids des contraintes administratives. En lieu et place du changement de l’objet social des entreprises, le Gouvernement aurait pu mettre son énergie à créer un climat favorable à l’entreprise, aux PME. Si les frais bancaires sont plafonnés pour les personnes en difficulté, il en est tout autrement pour les petites entreprises. Ces dernières paient des frais très importants tant au profit des banques qu’au profit des opérateurs téléphoniques. Les marges en la matière sont très confortables.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires