En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

07.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 5 heures 39 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 8 heures 21 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 10 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 11 heures 47 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 14 heures 56 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 15 heures 29 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 16 heures 1 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 8 heures 1 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 9 heures 6 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 11 heures 38 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 12 heures 24 sec
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 15 heures 27 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 16 heures 34 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Baby blues

Ceux qui ont des enfants et les autres… ces différentiels de natalité qui se cachent derrière la baisse des naissances en France

Publié le 05 septembre 2018
Le nombre de naissances a baissé en France durant l'année 2017. Cette tendance se poursuit inexorablement depuis 2010.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le nombre de naissances a baissé en France durant l'année 2017. Cette tendance se poursuit inexorablement depuis 2010.

Atlantico : Selon les chiffres publiés par l'INSEE, confirmant ainsi sa première livrée de janvier dernier, le nombre de naissances a baissé en France au cours de l'année 2017 (730 000 enfants), poursuivant ainsi une tendance initiée depuis l'année 2010. Quel point peut-on faire entre les évolutions de tendance entre les enfants nés de deux parents français, et celles des enfants nés d'1 ou de 2 parents étrangers ?

 
Laurent Chalard : La tendance qui se constatait depuis 2010, c’est-à-dire une réduction du nombre de naissances en France métropolitaine s’expliquant exclusivement par la baisse de leur nombre dans la catégorie des « nés de deux parents français », s’est effectivement poursuivie en 2017. En effet, les naissances de deux parents français ont diminué de 14 921 unités alors que les naissances totales n’ont baissé que de 14 455 unités. Seules les naissances de deux parents étrangers ont progressé légèrement en 2017, soit de 1200 unités, les naissances de la catégorie « un parent français, un parent étranger » diminuant aussi. Cette évolution est assez logique. La baisse de la fécondité touche toutes les catégories de population, mais la structure par âge beaucoup plus jeune de la population étrangère et la poursuite de l’immigration sont à l’origine de la légère progression des naissances de deux parents étrangers.
 

Ce différentiel constaté est-il à la hausse ? Les deux tendances peuvent-elles converger avec le temps, et si oui, selon quelles conditions ? 

 
Le différentiel constaté ne s’est pas accentué par rapport aux années précédentes, puisque les évolutions sont à peu près les mêmes pour les trois grandes catégories déterminées par l’Insee : chute des naissances de deux parents français (effet combiné de la structure par âge vieillie et de la réduction de la fécondité), baisse des naissances « un parent français, un parent étranger » et légère hausse des naissances de deux parents étrangers.
 
Par effet structurel, le volume de naissances de parents étrangers est appelé à continuer d’augmenter, sauf si la fécondité venait à s’y réduire drastiquement ou si, scénario peu probable, le solde migratoire pour les étrangers devenait négatif. Par contre, concernant les naissances de deux parents français, l’évolution est beaucoup moins prévisible, tout dépendra des niveaux de fécondité constatés les prochaines années. Si la fécondité continue de diminuer, la tendance baissière devrait se poursuivre pendant un certain temps. Par contre, une remontée de la fécondité au niveau de 2010 pourrait conduire à une légère hausse des naissances de deux parents français. Donc, à court terme, la convergence est possible, mais guère probable.
 

Est-il possible de faire des prévisions concernant les évolutions futures de ces tendances ? Cette baisse globale est-elle vouée à perdurer et pourrait-elle franchir le point de 1994, et ses 711 000 naissances ? 

 
Projeter des volumes totaux de naissances relève de la gageure, comme en témoigne les projections de l’Insee qui s’avèrent toujours, a posteriori, assez éloignées du nombre de naissances qui ont effectivement eu lieu l’année projetée. En effet, l’évolution des naissances est dépendante de trois facteurs : - le nombre de femmes en âge de procréer, une donnée disponible à 15 ans, les femmes concernées étant déjà nées, - les niveaux de fécondité et d’immigration, tous les deux imprévisibles, variant d’une année à l’autre en fonction de facteurs structurels (évolution des mentalités) et conjoncturels (économie, politique).
 
Concernant la France métropolitaine, le nombre de femmes en âge de procréer devrait se réduire encore un peu les prochaines années avant ensuite de ré-augmenter lorsque les générations plus nombreuses nées dans les années 2000 commenceront à avoir des enfants, conduisant potentiellement à une évolution à la hausse du nombre de naissances dans quelques années. Cependant, le niveau de fécondité étant actuellement à la baisse, on ne sait pas jusqu’où il va descendre, ce qui est plutôt un facteur de réduction du nombre de naissances. Par ailleurs, la poursuite d’une immigration internationale est un facteur conduisant à la hausse des naissances. Il s’ensuit que le passage sous le point bas des 711 000 naissances de 1994 ne pourrait avoir lieu que si la fécondité continuait de diminuer (qui est, rappelons-le, la tendance structurelle actuelle), sinon, elle devrait rester au-dessus de cette barre.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

07.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires