En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

07.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 1 min 9 sec
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 1 heure 34 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 2 heures 43 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 3 heures 23 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 18 heures 12 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 21 heures 31 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 23 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 23 heures 35 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 51 min 35 sec
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 1 heure 47 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 3 heures 37 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 18 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 21 heures 40 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 23 heures 16 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 23 heures 47 min
© FREDERICK FLORIN / AFP
© FREDERICK FLORIN / AFP
Reprise des cours

Rentrée scolaire : vaut-il mieux de bons programmes ou de bons profs pour vos enfants (indice : la France joue la mauvaise carte) ?

Publié le 03 septembre 2018
Les programmes scolaires sont malheureusement souvent privilégiés au détriment des professeurs.
François Dubet est sociologue spécialiste de l'éducation, professeur à l'Université Bordeaux II et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Dubet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Dubet est sociologue spécialiste de l'éducation, professeur à l'Université Bordeaux II et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les programmes scolaires sont malheureusement souvent privilégiés au détriment des professeurs.

Atlantico : N'a-t-on pas une tendance en France à privilégier les programmes plutôt que de porter l'attention sur les professeurs ? Concrètement, entre de bons programmes ou de bons profs qu'est-ce qui prévaut ? 

 
François Dubet : Il est vrai que nous avons eu longtemps tendance à plus nous intéresser aux normes plus qu'à l'efficacité des pratiques, à faire comme si les normes étaient immédiatement réalisées. De même, nous avons fait comme si tous les enseignants faisaient la même chose et de la même manière. Or, cette illusion ne tient plus depuis une trentaine d'années car toutes les études montrent que les systèmes scolaires sont plus ou moins efficaces, que les établissements sont, eux aussi plus ou moins efficaces et équitables, et que les enseignants sont, enfin, plus ou moins efficaces et équitables. Ceci dit, on ne sait pas toujours très bien ce qui fait qu'un enseignant est efficace et équitable. En tous cas pas assez bien pour promouvoir un modèle unique. Par exemple, si je suis convaincu de l'utilité des sciences cognitives, je ne crois pas que nous en soyons au point où les sciences cognitives se transformeraient directement en pratiques pédagogiques efficaces. Elles empêchent plutôt de faire des bêtises, comme de ne pas comprendre les mécanismes de l'erreur. 
 
Quoi qu'il en soit, c'est un progrès de s'intéresser à l'efficacité des enseignants car le programme est moins important que la capacité que nous avons de le transmettre aux élèves. Cette observation n'est pas une critique des enseignants qui sont souvent dévoués et motivés mais qui ne sont pas assez armés professionnellement.  
 
 

Jean-Michel Blanquer a consacré la première année du quinquennat aux élèves et centre ses efforts pour cette rentrée sur les enseignants. Est-ce-la preuve que l'on va dans le bon sens ? Qu'est-ce qui est prévu ? Pour autant, cela suffira-t-il a pallier les décennies de manque d'investissement en la matière ? 

 
François Dubet : Avec les écoles normales d'instituteurs, la troisième République avait consacré beaucoup d'efforts à la formation des instituteurs. Mais pour les professeurs de lycée, il n'y avait pas de formation professionnelle, le niveau académique était sensé suffire et progressivement, la formation des instituteurs s'est secondarisée. Bien sûr les IUFM, puis les ESPE, ont essayé de corriger le tir, mais nous restons dans un système où la formation professionnelle est relativement secondaire par rapport à la formation académique. La formation en cours de carrière reste légère et volontaire. Bref, nous avons eu du mal à concevoir que l'enseignement est un métier auquel on devrait être formé comme le sont les médecins, les ingénieurs, les infirmières ou les travailleurs sociaux. Un métier dans lequel la transmission est aussi décisive que la maîtrise des savoirs. Ceci se manifeste par un recrutement tardif et aussi par des difficultés croissantes de recrutement. Jean-Michel Blanquer, comme ses prédécesseurs, essaie de corriger le tir, mais pour autant on ne passe pas véritablement vers une formation dans des écoles professionnelles, comme c'est le cas dans les pays où l'école est plus efficace que chez nous. 
 

Qu'est-ce qui devrait être amélioré dans la formation des enseignants ? Qu'est-ce qui pêche aujourd'hui ?

 
François Dubet : Il me semble que le véritable changement serait le basculement vers des écoles de l'enseignement vers lesquelles les étudiants se destineraient quelques années après le bac, comme c'est le cas pour les ingénieurs par exemple, un choix professionnel central. Les connaissances disciplinaires resteraient acquises à l'université, mais par des étudiants se destinant à l'enseignement, des étudiants faisant des stages, allant voir d'autres systèmes, apprendraient des méthodes, à travailler avec les autres, bref, seraient des professionnels. Aujourd'hui, beaucoup d'enseignants font ce travail, mais c'est une forme d'engagement personnel, plus qu'un vrai modèle professionnel. 
Ce basculement aurait, me semble-t-il, deux avantages. Le premier serait, peut-être de donner une image plus positive de la profession et d'attirer les bons étudiants. Le second, serait d'avoir un recrutement socialement plus équilibré car le recrutement à Bac plus 4 ou Bac plus 5 exclut en fait les bons élèves issus des milieux modestes qui ne tiennent pas aussi longtemps dans le système universitaire. 
 
Il reste que nous gagnerons à ne pas nous focaliser sur les ambitions des programmes, programmes que bien des élèves ont du mal à ingurgiter, et à nous interroger de manière plus modeste et plus modeste sur l'efficacité des pratiques. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

07.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires