En direct
Best of
Best of du 8 au 14 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

02.

Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis

03.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

04.

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

05.

Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques

06.

La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov

07.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

04.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

05.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

06.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Sport
Historique
Ligue des champions : revivez les 10 (!) buts du match où le Bayern Munich a humilié Barcelone
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Santé
Vecteur

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Santé
Mode inutile

L’eau de coco : impact positif zéro sur votre santé

il y a 2 heures 23 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis
il y a 2 heures 43 min
décryptage > International
Bruit de vagues en Méditerranée

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk, un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 16 heures 36 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov
il y a 18 heures 43 min
pépites > International
Vague de critiques
L'Autorité palestinienne, l’Iran et la Turquie rejettent l'accord entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 21 heures 12 min
light > Culture
Succès fou
Le livre de Nicolas Sarkozy, Le Temps des tempêtes, devient officiellement le best-seller de l'été 2020
il y a 23 heures 1 min
pépite vidéo > Europe
Distanciation sociale
Interdiction en Galice : la fumée de cigarette peut-elle transmettre le coronavirus ?
il y a 1 jour 1 heure
pépite vidéo > International
Tendresse
Beyrouth : une association réunit les victimes de l'explosion avec leurs animaux de compagnie
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Santé
Avec modération

L’abus de yoga serait-il mauvais pour la santé ?

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Histoire
Mémoires d'outre-tombe

Série de l'été : les femmes qui ont changé l'Histoire. Aujourd’hui, Charlotte Corday

il y a 2 heures 30 min
décryptage > High-tech
Big Brother

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

il y a 2 heures 51 min
light > Religion
Contexte particulier
Pèlerinage du 15 août à Lourdes : des milliers de pèlerins sont attendus, le masque sera obligatoire
il y a 15 heures 55 min
pépite vidéo > France
Vive émotion
Retrouvez l’hommage de Jean Castex aux six humanitaires français tués au Niger
il y a 18 heures 11 min
pépites > International
Noms d'oiseaux
La Turquie accuse la France de se comporter "comme un caïd" en Méditerranée
il y a 19 heures 22 min
pépites > Politique
Couple franco-allemand
Emmanuel Macron va recevoir Angela Merkel au Fort de Brégançon le 20 août prochain
il y a 21 heures 56 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques
il y a 23 heures 33 min
décryptage > Santé
Nouvel espoir

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

il y a 1 jour 1 heure
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Ruée vers l'Arctique ?

De l'Europe à l'Asie de l'Est en passant par l'Arctique, les enjeux de la nouvelle route du nord rendue possible par le réchauffement climatique

Publié le 28 août 2018
Un navire du géant danois du transport maritime Maersk va prochainement tenter de rejoindre Saint-Pétersbourg depuis Vladivostok en longeant le Nord de la Russie. Réchauffement climatique oblige, c'est la première fois qu'un porte-container franchira sans l'aide de brise-glaces ce long trajet de plus de 15 000 kms. De quoi raviver un vieux fantasme: pouvoir relier l'Europe à l'Asie de l'Est par sa route la plus courte, l'Arctique. Une voie stratégique qui intéresse de nombreux pays.
Nicolas Imbert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Inbert est directeur exécutif de Green Cross France et Territoires.Co-auteur de l'ouvrage "OCEAN: des clés pour agir " www.desclespouragir.com 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un navire du géant danois du transport maritime Maersk va prochainement tenter de rejoindre Saint-Pétersbourg depuis Vladivostok en longeant le Nord de la Russie. Réchauffement climatique oblige, c'est la première fois qu'un porte-container franchira sans l'aide de brise-glaces ce long trajet de plus de 15 000 kms. De quoi raviver un vieux fantasme: pouvoir relier l'Europe à l'Asie de l'Est par sa route la plus courte, l'Arctique. Une voie stratégique qui intéresse de nombreux pays.

Atlantico : Avec le réchauffement climatique, le Passage du Nord-Est est devenu théoriquement navigable 6 mois par an. Un trajet offrant des alternatives aux traditionnelles voies de navigation entre l'Europe et l'Asie empruntant les Canal de Suez et de Panama. Risque-t-on d'assister à une ruée vers l'Arctique ?

 
Nicolas Imbert : Comme vous le signalez avec beaucoup de justesse, le dérèglement climatique a fortement perturbé la physionomie même de l’Arctique, et cette route du passage du Nord-Ouest est actuellement navigable plus de 6 mois par an, ce qui veut également dire que l’ours polaire ne peut plus circuler sur la banquise comme il le faisait durant toute cette période, et que son habitat se réduit tout autant que ses chances de survie diminuent. Nous avons tous en tête cette photographie dramatique d’une mère ourse polaire tenant son bébé anémié entre ses mains sur un tout petit morceau de banquise, en sachant pertinemment que sa mort comme celle de son enfant étaient prochaines. Jean-Michel Cousteau l’a récemment rappelé lors d’une conférence climat, à Fiji (https://vimeo.com/283478692). Alors que les températures en juillet dans l’Arctique ont dépassé les 30 degrés, et étaient parfois supérieures à celles connues à Paris sur la même période, nous avons encore du mal à comprendre le bouleversement climatique qui se joue là-haut, et plus que jamais il est important de préserver cette région.
 
En ce qui concerne le trafic maritime, même si les risques sont importants, il est désormais trop tard pour interdire, mais il est par contre urgent de réglementer. L’annonce effectuée par Maersk de l’ouverture d’une route de Saint-Pétersbourg à Valdivostok ouvre une brèche, et risque de susciter de nombreuses autres annonces.
 
Après avoir analysé longuement ce qui était possible, nous pensons chez Green Cross qu’il est important de mettre en place, avec le support des autorités maritimes nationales et de l’Organisation Maritime Internationale, une législation contraignante, à l’image de ce qui s’est fait en son temps sur le canal de Panama. Parmi nos préconisations, les double-coque obligatoires, le trafic restreint aux seules marchandises containerisées avec interdiction du vrac, des hydrocarbures et produits chimiques, et l’obligation de motorisation au gaz pour limiter les rejets de particules et émissions polluantes. Il conviendra également d’installer des infrastructures pilotant le trafic maritime et capables d’apporter une aide d’urgence, ce qui nécessite probablement un statut spécifique sur les voies navigables, une rétribution de passage par les navires utilisant la route, et un mécanisme de consignement, d’assurance ou de garantie mutuelle imposant aux armateurs et donneurs d’ordre de mettre en place un fonds de prévention des catastrophes et dégâts environnementaux, et d’assistance d’urgence en cas d’avarie. Je pense que des armements aussi important que Maersk peuvent d’ailleurs, tout autant que les écologistes ou les états, souhaiter la mise en place rapide de ces mécanismes qui permettent de s’assurer du sérieux et de la responsabilité de ceux qui opéreront dans ces zones aussi hostiles que préservées.
 

La région fait déjà l'objet d'une lutte entre de nombreux pays limitrophes pour le contrôle de ses ressources. Existe-t-il un cadre légal en ce qui concerne le cercle polaire ?

 
L’Arctique est partiellement régi par le Conseil de l’Arctique, un forum intergouvernemental qui regroupe les Etats et pays présents dans la région, et comme dans le reste du monde s’y appliquent la Convention sur le Droit de la Mer de Montego Bay, ainsi que les préconisations internationales. De l’avis général, ces textes sont aujourd’hui obsolètes, parcellaires, et nécessitent une remise à plat. C’est en ce sens que l’Assemblée Générale des Nations-Unies qui s’ouvre en Septembre à New-York, tout comme l’agenda international qui s’ouvre sur l’océan, doivent mettre en place de nouveaux outils rapidement, plus en phase avec les attentes de nos sociétés.
 
 
Nous manquons également d’information, mais aussi de capacité à être tous sensibilisés et émus par ce qui se passe actuellement en Arctique. C’est pourquoi Green Cross est partenaire du Prix Carmignac (https://prixcarmignacarctic.fondationcarmignac.com), une expédition photographique qui va nous aider à percevoir les différentes facettes du dérèglement climatique, et à les partager très largement par la photographie et l’émotion, le tout complété par les éclairages scientifiques et témoignages, à l’échelle internationale. La gouvernance de l’Arctique, comme plus généralement celle de l’océan, est un sujet qui nous concernent tous et toutes, et sur lesquelles l’action est urgente, et doit être transparente, équitable et efficace. 
 

Quel impact cela risque-t-il d'avoir au niveau environnemental ?

 
Si le trafic arctique n’est pas très rapidement réglementé dans les directions que nous préconisons (sécurité et sureté, limitation de la pollution, principe pollueur-payeur), nous risquons des catastrophes écologiques majeures, d’une importance possible au moins égale à Deepwater Horizon (Golfe du Mexique), Exxon Valdez (Alaska) ou à l’Erika (Bretagne). Cette route de plus de 15 000 kms sans aucun dispositif de secours et d’intervention sur le trajet, a pour conséquence que les navires sont livrés à eux-mêmes, et on imagine bien l’ampleur des dommages consécutifs à une avarie lorsque les secours sont à 7 000 ou 8 000 kms du lieu de l’avarie. C’est pourquoi nous souhaitons via le dispositif précédemment décrit la réhabilitation d’un ou deux cosmodromes construits par la Russie en Arctique dans les années 70-80, pour que ceux-ci permettent un suivi, un secours et une assistance aux navires. C’est bien un enjeu de gouvernance internationale, mais aussi une responsabilité commune et différenciée des armateurs, donneurs d’ordres, chargeurs et gouvernements que d’arriver à cette régulation très rapidement, et de pouvoir contenir et maîtriser une dynamique rendue techniquement possible par les effets du dérèglement climatique, pour éviter d’ajouter une urgence de pollution à l’urgence climatique.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires