En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 4 heures 14 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 5 heures 1 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 6 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 46 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 10 heures 23 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 11 heures 7 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 34 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 13 heures 8 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 13 heures 29 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 42 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 5 heures 17 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 56 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 54 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 13 heures 16 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
© Reuters
Bzzzz

Pourquoi la France est la championne d’Europe de la présence de pesticides dans les paniers de course

Publié le 30 juillet 2018
L'agence de sécurité européenne a pointé du doigt l'usage excessif de pesticides dans l'agriculture française. Le signe d'une nécessité d'accompagner les évolutions environnementales dans l'agriculture.
Marc Dufumier, ingénieur agronome, est l'un des spécialistes mondiaux de l'agriculture. Directeur de la chaire d'agriculture comparée à AgroParistech, il est régulièrement sollicité par les gouvernements étrangers pour les aider à réformer leurs...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Dufumier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Dufumier, ingénieur agronome, est l'un des spécialistes mondiaux de l'agriculture. Directeur de la chaire d'agriculture comparée à AgroParistech, il est régulièrement sollicité par les gouvernements étrangers pour les aider à réformer leurs...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'agence de sécurité européenne a pointé du doigt l'usage excessif de pesticides dans l'agriculture française. Le signe d'une nécessité d'accompagner les évolutions environnementales dans l'agriculture.

Atlantico : La France est un des mauvais élève de l'Europe en matière de pesticides selon l'agence de sécurité européenne (Efsa). Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement a annoncé entre autres un déblocage de 2 millions d'euros pour aider au développement des firmes Dephy dont le leitmotiv est d'utiliser beaucoup moins de pesticides. Mais est-ce suffisant pour combler cette dépendance aux pesticides que l'on semble avoir en France ?

Marc Dufumier : D'abord les fonds sont très largement insuffisants donc il y a fort à parier que nous resterons épinglés, Il faut maintenant savoir opter non pas pour diminuer l'utilisation des pesticides car nous connaissons leur nocivité, nous savons que les prédictions concernant la jeune génération stipulent que cette dernière aura une espérance de vie en bonne santé d'une dizaine d'années inférieure aux générations d'avant. Nul ne peut dire que c'est statistiquement avéré évidemment car nous n'avons pas encore le recul pour cela. C'est l'argument des gens qui disent qu'il faut continuer avec les pesticides mais c'est exactement la même chose qu'il y a 30 ans avec le réchauffement climatique. Aujourd'hui plus personne ne peut le contester sérieusement et il en sera de même pour les pesticides.

Mais ce problème des pesticides est préoccupant car on sait qu'il est lié aux maladies neurodégénératives comme l'alzheimer, parkinson ou encore les cancers hormonaux dépendants (sein, prostate...)

Ainsi comment parvenir à ne plus en mettre ou le moins possible ? Évidemment il faudra une transition mais l'objectif devrait être l'éradication totale de l'utilisation de ces produits sinon nous n'y arriverons jamais. Quand les ambitions sont faibles (comme aujourd'hui) on peut dire sereinement que ce n'est que de la frime.

Quelles sont les alternatives ?

Aujourd'hui on entend dire que « l'on ne peut pas interdire le glyphosate, il faut trouver une autre molécule de substitution». Mais l'alternative ne pourra pas être une molécule de substitution. Ce sont vers d'autres méthodes de contrôle des ravageurs, des insectes qu'il faut s'orienter et orienter les fonds. L'agriculture de demain sera une agriculture qui cessera de tuer, qui cessera d'utiliser les fongicides, les pesticides, les herbicides et autres... Il nous faut terminer au plus vite avec ces produits.

Pour se substituer à ces derniers les solutions ne manquent pas et il faut s'inspirer de l'agroécologie. Tendre vers une agriculture diversifiée qui va non pas tuer les insectes ravageurs mais permettre aux plantes et animaux de vivre avec les agents ravageurs et pathogènes mais en minorant leur prolifération et leurs ravages. Les alternatives techniques existent déjà. On pourrait réorienter les fonds alloués à l'agriculture vers les nouveaux systèmes techniques de production.

En plus de résoudre les problèmes de santé publique inhérents à l'utilisation des pesticides cela bénéficierait grandement à l'environnement. On lutterait contre la perte de biodiversité dû à l'utilisation des produits chimiques par exemple.

Une agriculture diversifiée qui réconcilie agriculture-élevage qui met des barrières végétales à la prolifération des ravageurs, qui sélectionne des variétés tolérantes des agents pathogènes est possible et il y a déjà des agriculteurs qui mettent en œuvre ces moyens.

Quels seraient les inconvénients de ces techniques ?

C'est plus artisanal, moins industriel, plus diversifié plus spécialisé et comme c'est plus exigeant en travail cela doit être correctement rémunéré. Si l'on veut que le bon produit sanitaire issu de cette agriculture diversifié soit accessible aux classes populaires, il va falloir apprendre à payer les services environnementaux. Il faudra négocier avec les agriculteurs et investir dans ce sens mais c'est tout le système qui est à repenser mais c’est une affaire d'intérêt général qui coûtera bien plus cher que les deux millions avancés par le gouvernement pour développer les fermes Dephy. Pour financer cette transition il faudrait regarder du côté des neuf milliards d'euros de subventions de la PAC qui retournent tous les ans à 300 000 agriculteurs qui devraient être réorientés pour payer les services environnementaux. C'est uniquement grâce à ces investissements que des produits bons d'un point de vue phytosanitaire pourront être accessibles aux couches modestes de la société.

Le gouvernement avec ce déblocage de deux millions d'euros espère aider à développer les fermes Dephy en les faisant passer de 3000 à 30 000 mais il est clair que cela n'a rien à voir, et dans les montants et dans les procédures avec l'objectif d'avoir un jour une alimentation saine. Cela n'a rien à voir avec la sauvegarde de l'environnement, les abeilles, les coccinelles, les insectes pollinisateurs... Surtout c'est un aveu de la volonté de continuer avec les pesticides, certes avec des moindres doses mais cela ne suffira pas à amorcer la transition brutale dont on a tant besoin. Aussi bien pour notre santé que pour la sauvegarde de l'environnement.

Le vrai problème de la ferme Dephy est que c'est une fausse piste car cela ne remet pas du tout en cause la totalité des systèmes de production.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires