En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 56 min 53 sec
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 3 heures 35 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 5 heures 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 5 heures 44 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 20 heures 17 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 21 heures 22 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 3 heures 11 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 3 heures 48 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 5 heures 33 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 17 heures 55 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 20 heures 37 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 22 heures 44 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Edito

Pourquoi l’assurance-vie connait un retour en grâce auprès des épargnants

Publié le 27 juillet 2018
L’assurance-vie connait à nouveau une période faste, après avoir été longtemps boudée. Comment s’explique dès lors le changement de comportement des épargnants ?
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’assurance-vie connait à nouveau une période faste, après avoir été longtemps boudée. Comment s’explique dès lors le changement de comportement des épargnants ?

C’est la surprise de l’été dans le monde de l’épargne. L’assurance-vie connait à nouveau une période faste, après avoir été longtemps boudée par les épargnants. Au cours du premier semestre, elle a engrangé 12,2 milliards d’euros supplémentaires, soit davantage que pour l’ensemble de l’année2017.Ainsi a pris fin un creux enregistré entre septembre 2016 et juin 2017, où les rumeurs les plus folles avaient couru dans la période préélectorale que connaissait le pays. Tout se conjuguait pour éloigner nos compatriotes de ce qui était considéré jusqu’ici comme le placement privilégié des Français. On invoquait pour s’en éloigner les risques de changement dans les avantages fiscaux concédés, le danger éventuel d’un retrait de la France de l’euro, sans parler de la baisse régulière des rendements provoqués par le niveau particulièrement faible des taux d’intérêt. Ainsi en l’espace de huit ans, la rémunération du fonds en euros est tombée de 3,38% en 2010 à 1,83% en 2018 compensant à peine le rythme de l’inflation.

Comment s’explique dès lors le changement de comportement des épargnants ? On peut dire qu’ils reviennent à l’assurance-vie par défaut plus que par enthousiasme. Les Français disposent aujourd’hui de nombreuses liquidités qui restent en attente et viennent souvent gonfler les comptes courants, voire sont thésaurisés en billets comme en témoigne l’augmentation de 7,5% de la masse des coupures imprimées l’an dernier par la Banque de France et qui n’a pas encore trouvé un usage sur le marché. Il est vrai qu’il y a moins d’attraits pour d’autres formes de placement. La Bourse a connu un encéphalogramme plat au premier semestre avec une forte volatilité qui éloigne les épargnants craintifs. Certains se détournent de l’immobilier soumis à la nouvelle forme de l’impôt sur la fortune, qui exonère en revanche les actifs financiers, donc l’assurance-vie. Le souci d’Emmanuel Macron d’orienter davantage vers les placements à risque afin de dynamiser l’épargne retraite a connu un premier résultat encore modeste des supports en unités de compte qui représentent désormais 30% des souscriptions contre 28 en 2017 et 26% en 2016 : ils ne prévoient pas la même garantie en capital, mais peuvent offrir des rendements très supérieurs, à condition que la Bourse se montre optimiste. Les assureurs étudient présentement d’autres formules pour rendre l’assurance-vie plus attrayante, en prenant conscience que le bon vieux fonds traditionnel en euros a bien joué son rôle, mais qu’il est à bout de souffle dès lors que les taux d’intérêt sont au plus bas et n’ont pas de chance de remonter avant un an selon les prévisions de la banque centrale européenne. Le taux de rémunération ne peut que diminuer, même s’il reste encore largement au-dessus de celui du livret A. Mais le gouvernement a aujourd’hui une autre ambition, celle de lui faire jouer un rôle essentiel en matière d’épargne-retraite, alors qu’elle représente déjà une masse considérable supérieure à 1700 milliards d’euros. Toute réforme suppose beaucoup de doigté, car les capitaux sont de plus en plus mobiles dans le monde contemporain. Il est donc essentiel de préserver sa stabilité, en évitant de rogner sur les avantages acquis, en renonçant également aux tentations qui se présentent régulièrement de vouloir demander davantage aux épargnants pour compenser les tentatives infructueuses des pouvoirs publics en faveur d’une diminution du déficit public et des dettes de l’Etat.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires