En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 6 heures 44 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 13 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 14 heures 1 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 14 heures 53 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 10 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 12 heures 11 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 13 heures 21 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 14 heures 9 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 14 heures 39 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 6 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 10 heures
© jody amiet / AFP
© jody amiet / AFP
Un peu plus près des étoiles

Lancement de satellites : quand l’Europe consent à faire de la politique

Publié le 25 juillet 2018
L'Europe spatiale s'apprête à lancer quatre satellites Galileo. Ce projet vise à rendre l'Europe autonome par rapport au GPS américain. Sommes-nous là en train d'assister à une guerre des satellites ?
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Europe spatiale s'apprête à lancer quatre satellites Galileo. Ce projet vise à rendre l'Europe autonome par rapport au GPS américain. Sommes-nous là en train d'assister à une guerre des satellites ?

Atlantico.fr : L'Europe spatiale va lancer quatre satellites Galileo. Un projet qui vise à rendre l'Europe autonome par rapport au GPS américain. Faut-il y voir uniquement un acte de souveraineté ou ce lancement a-t-il aussi pour but de se couper des systèmes de navigation américain sous fond de crise latente avec les États-Unis?

 
 
Olivier Sanguy : C'est bien évidemment un acte de souveraineté comme vous le soulignez puisqu'il s'agit pour l'Europe de maîtriser son propre système de navigation par satellites. En revanche, il ne découle pas d'une crise latente récente avec les États-Unis puisque la décision de mettre sur pied Galileo remonte à 1999. Il faut comprendre que le GPS américain est militaire et que les États-Unis n'ont aucune obligation quant à la disponibilité de ce service. Si le Pentagone le décide, il peut très bien revenir à un verrouillage partiel du GPS, comme c'était le cas avant, ce qui ferait que les utilisateurs autres que l'armée américaine n'auraient alors qu'une précision dégradée incompatible avec les nombreuses applications qui se sont développées. C'est bien évidemment fortement improbable en raison des conséquences économiques, mais il faut se poser la question dans l'autre sens : l'Europe peut-elle laisser un système de géolocalisation devenu aussi indispensable dépendre du seul bon vouloir d'un autre pays fut-il un allié ? La réponse c'est Galileo, un système civil financé par l'Europe dont le segment spatial a été confié à l'Agence Spatiale Européenne (ESA). De plus, cela permet à l'Europe de créer et de bénéficier du système économique qui découle du positionnement par satellites. Conception et fabrication des satellites, les lanceurs pour les envoyer, les centres de contrôle, les services de précision pour les utilisateurs professionnels (Galileo est gratuit pour les particuliers), la création de nouvelles activités, etc. À la clé, ce sont des emplois en Europe qui sont créés. Notons enfin que pour l'utilisateur, Galileo est transparent : les nouveaux smartphones ou appareils de localisation emploient Galileo ou le GPS sans qu'il soit nécessaire de demander l'un ou l'autre.
 
 
 

Ce déploiement sera-t-il pour autant suffisant pour rendre la France indépendante et parfaitement autonome ?

 
 
Plus que la France, c'est l'autonomie de l'Europe qui est en jeu. Galileo existe grâce au financement apporté par l'Union Européenne et au savoir-faire de l'industrie européenne. Actuellement, la constellation Galileo forte d'une vingtaine de satellites actifs apporte déjà un service de géolocalisation effectif. Les 4 nouveaux qui doivent être lancés par Ariane 5 le 25 juillet vont renforcer ce service. En effet, plus il y a de satellites et plus un récepteur sur Terre peut en capter suffisamment pour déterminer avec précision sa position. On estime toutefois que l'idéal est 30 satellites afin de disposer d'une réserve de satellites prêts à prendre le relais en cas de panne. Ensuite, il est d'ores et déjà prévu d'entretenir Galileo en lançant régulièrement de nouveaux satellites pour remplacer ceux qui auront atteint leur fin de vie et on en profitera certainement pour apporter des améliorations qui bénéficieront aux utilisateurs.
 

 

Sommes-nous là en train d'assister à une guerre des satellites ? Que font les autres pays en la matière et où la France se situe-t-elle par rapport à ces derniers ?

 
 
Guerre peut-être pas, mais prendre position pour affirmer son indépendance certainement ! Tout dépend si on veut ou non dépendre du bon vouloir d'un allié. La Russie dispose depuis longtemps de son propre système de géolocalisation par satellites appelé GLONASS. La Chine et l'Inde sont en train de développer le leur afin d'être également indépendants dans ce domaine devenu essentiel. L'Europe a choisi ainsi d'être indépendante pour la géolocalisation, mais aussi, et depuis plus longtemps, pour son accès à l'espace. Ce qui explique la famille de lanceurs Ariane ou encore les petits lanceurs Vega qui décollent du Centre Spatial Guyanais. Grâce à ce choix, les pays européens n'ont pas besoin de l'autorisation d'autres nations pour lancer leurs satellites. La France a toujours joué et continue de jouer un rôle essentiel dans le spatial et dans l'Europe spatiale aujourd'hui incarnée par l'Agence Spatiale Européenne. N'oublions pas que la filière Ariane est née d'une volonté française via son agence spatiale le CNES. Cette dernière est d'ailleurs un contributeur de premier plan de l'Agence Spatiale Européenne. L'excellence technique du CNES est de plus mondialement reconnue. Ce n'est pas un hasard si l'instrument scientifique principal de la sonde de la NASA Mars InSight est français ! Ce sismomètre SEIS qui mesurera avec une précision inégalée les tremblements de terre de la planète rouge a été fourni à l'agence américaine par le CNES.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires