En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© ALAIN JOCARD / AFP
Parfum de scandale
Le Quai Branly, antre des secrets de la République ?
Publié le 24 juillet 2018
Alexandre Benalla était logé Quai Branly. Or,il n'est pas la seule personnalité scandaleuse a avoir eu ses appartements dans ce bâtiment.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Benalla était logé Quai Branly. Or,il n'est pas la seule personnalité scandaleuse a avoir eu ses appartements dans ce bâtiment.

Atlantico : Plusieurs personnalités à "scandale" ont été logées au Quai Branly : François de Grossouvre, Mazarine Pingeot et désormais Alexandre Benalla. Comment ce lieu est-il devenu l'antre des secrets de la République ? 

Serge Federbusch : Je me souviens de cette incroyable enquête d’une journaliste, Raphaëlle Bacqué, qui, interviewant Grossouvre, ne comprit pas pourquoi ce dernier se déclarait intouchable tout en frappant le sol de son appartement avec sa canne. Ce n’est que quelques années plus tard, après le suicide du conseiller et ami intime de Mitterrand, qu’elle réalisa qu’il désignait ainsi le logement du dessous où était abritée Mazarine. Grossouvre savait et se pensait protégé par le secret des dieux.

On a l’impression donc d’une sorte de domaine extra territorial, échappant aux règles budgétaires comme aux investigations policières ou journalistiques, où le Président peut mettre à l’abri qui il veut, dans une forme de discrétion qui confine à la mise au secret, protégeant pour mieux isoler ou écarter de la vie et de l’attention publiques. C’est une réminiscence de l’Ancien régime et un mode de fonctionnement inconcevable dans d’autres pays occidentaux.

Pourquoi ce lieu précisément ? S'agit-il du seul endroit de la sorte ? 

C’est une succession d’immeubles où étaient autrefois abritées diverses administrations, le Conseil supérieur de la Magistrature. Un lieu proche de la Seine, facile d’accès par l’avant et l’arrière des immeubles et plutôt terne et anonyme. Je ne sais s’il y en a d’autres à Paris mais je ne crois pas. Ce genre d’endroits semi-occultes n’a plus bonne réputation depuis la fermeture du fameux « tunnel de l’Elysée » qui naguère permit à quelques éminences d’organiser leurs amours clandestines et qui menait … rue du Cirque !

Comment se fait-il qu'Alexandre Benalla, garde du corps, ait le privilège d'être logé dans un tel bâtiment ?

Cela dénote effectivement une proximité incroyable avec Emmanuel Macron, un régime de faveur totalement dérogatoire qui est bien dans le droit fil de la tentative d’étouffement de l’affaire par l’Elysée. Ce genre de logement n’est dévolu qu’aux plus intimes. Macron a intérêt à ce que son directeur de cabinet Patrick Strozda, et son secrétaire général Alexis Kohler, le couvrent en prétendant mordicus que ce sont eux qui ont tu le scandale. Sinon sa présidence va vaciller dans les jours et les semaines qui viennent.

Et s’il était avéré que le logement en question a ou allait bénéficier d’aménagements à 180 000 euros pour en faire un duplex pour les beaux yeux de Beballa, le scandale emporterait Macron sur fond d’affaires de moeurs plus que délétères.
 

 

Ces personnalités ont chacune défrayé la chronique à leur manière. Il y-a-t-il des points communs dans leur traitement (par l'état)? 

 
L’omerta, la croyance en la toute-puissance qu’impose aux agents de l’Etat le prestige de la fonction présidentielle et les avantages que le service du prince peut procurer à ceux qui s’y soumettent. Les présidents pensent tous que chacun tiendra sa langue. Et du reste, s’il n’y avait eu les paparazzis de Closer, l’affaire Gayet n’aurait pas éclaté : aucun policier n’aurait jamais témoigné. Il faut se souvenir que, lorsqu’on étudie la courbe de popularité de François Hollande, plus que Leonarda ou Cahuzac, c’est la risible équipée casquée rue du Cirque qui plomba quasi-définitivement l’ancien président.
 
Décidément, outre leur absence de résultats sur les grands enjeux d’aujourd’hui (désindustrialisation, endettement, islam), les présidents successifs finissent tous dans la gaudriole.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires