En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

il y a 23 min 31 sec
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 22 heures 51 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 22 heures 53 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 22 heures 57 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 23 heures 48 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 1 jour 12 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 1 jour 52 min
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 14 heures 6 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 22 heures 52 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 22 heures 56 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 23 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 23 heures 34 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 1 jour 3 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 1 jour 31 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 1 jour 14 heures
© STF / AFP
© STF / AFP
Tout vient à point...

Les élections européennes 2019 pourraient-elles permettre au rêve giscardien de recomposition par le centre d’aboutir avec 40 ans de retard ?

Publié le 14 juillet 2018
Dans la lignée de la séquence POP2017, Bruno Cautrès accompagne BVA pour suivre le quinquennat. Nous vous proposons de découvrir le billet de cette semaine.
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
POP2017, ou Plateforme des Opinions Publiques est un dispositif inédit mis en place par BVA et Salesforce dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2017. Il s’agit d’un laboratoire d’analyse des opinions politiques permettant...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
BVA POP2017
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
POP2017, ou Plateforme des Opinions Publiques est un dispositif inédit mis en place par BVA et Salesforce dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2017. Il s’agit d’un laboratoire d’analyse des opinions politiques permettant...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la lignée de la séquence POP2017, Bruno Cautrès accompagne BVA pour suivre le quinquennat. Nous vous proposons de découvrir le billet de cette semaine.

Une récente enquête de BVA pour L’Obs, consacrée à « L’union des droites, avenir crédible ou impasse politique », permet de mieux comprendre l’un des points les plus stratégiques des évolutions en cours de notre vie politique. Des éléments du décor de ce à quoi elle pourrait ressembler d’ici 5 à 10 ans commencent à émerger : parmi ceux-ci, la grande question est celle du rapprochement ou bien de la guerre à mort entre Les Républicains et le Rassemblement national. Lequel mangera l’autre, lequel obligera l’autre à un partenariat, lequel survivra (et dans quel état) à l’une ou l’autre des stratégies, entre fusion, fission, absorption ? Au-delà du cas de la droite, c’est toute la question de la permanence des lignes de clivages politiques et idéologiques qui se pose. Trois grands enseignements peuvent en être retirés. 

Tout d’abord, les deux grandes familles politiques qui ont rythmé les alternances politiques en France au cours des dernières décennies, la gauche et la droite, peuvent trouver quelque espoir (et réconfort) dans la résilience attestée du clivage gauche-droite dans sa dimension d’identification politique. Les données montrent clairement que le clivage gauche-droite fait de la résistance : 36% des personnes interrogées se positionnent à gauche, 37% à droite et seulement 10% au centre tandis 15% ne se déclarent « ni à droite, ni à gauche ». En cela, les résultats de l’enquête BVA s’inscrivent parfaitement dans l’ensemble des données aujourd’hui disponibles dans les pays européens et même au plan mondial.  Contrairement à la thèse selon laquelle les citoyens rejetteraient à présent le clivage gauche-droite et seraient idéologiquement « désaffiliés ». Toutes les enquêtes comparatives internationales récentes montrent qu’une large majorité continue de se positionner à gauche ou à droite. Ainsi, dans les vagues récentes de la grande enquête électorale mondiale CSES (Comparative Study of Electoral Systems) on constate qu’une très large proportion des personnes interrogées peut se positionner et se classer sur une échelle graduée de 0 (position la plus à gauche), à 10 (position la plus à droite). Cette proportion atteint près de 90% dans les démocraties libérales les plus anciennes. 

Une seconde observation vient néanmoins nuancer le constat d’une forte résilience du clivage gauche-droite. L’enquête s’est attachée à comprendre ce qui unit et ce qui différencie la famille des droites (on pourrait sans doute faire les mêmes constats sur la famille des gauches). A droite, on voit que si le soutien à des rapprochements électoraux entre les différents partis de droite (LR, DLF et RN l’ex FN) est majoritaire (65% des personnes se déclarant de droite pourraient voter pour une liste d’union de ces partis lors des européennes de 2019) et semble donc accréditer la thèse d’une appartenance idéologique à la même famille, cette thèse touche aussi ses limites : tous les indicateurs de l’enquête montrent que l’hypothèse d’une « fusion des droites » n’est en réalité fortement soutenue et portée que par les fractions les plus à droite ou les moins centristes. Les électeurs qui se déclarent « plutôt à droite » ne soutiennent pas majoritairement cette hypothèse : seuls 39% d’entre eux le souhaitent contre 70% de ceux qui se classent « à droite » et 96% de ceux qui se classent « très à droite ». Cette asymétrie dans l’hypothèse d’une « fusion des droites » se retrouve d’ailleurs, et encore davantage marquée, lorsque l’on interroge ces électeurs de droite sur leur souhait de voir se généraliser à toutes les élections des candidatures communes LR-DFL et RN (ex-FN). Le soutien à cette hypothèse dispose d’une courte majorité chez les sympathisants du RN mais il est très minoritaire chez les sympathisants LR. 

Troisième observation et non des moindres. Les valeurs politiques et les convictions des électeurs des droites ne sont pas homogènes : si des nuances existent dans leur soutien généralement élevé aux valeurs du travail, du patriotisme, de la famille, de l’autorité, des différences fondamentales existent sur les questions économiques et surtout sur la question de l’Europe. C’est d’ailleurs sans doute parce que la question européenne implique des choix économiques et les contraint que les différences sur ces deux sujets restent fortes entre les familles des droites. Le paradoxe n’est donc qu’apparent entre le soutien majoritaire des droites à l’hypothèse d’une liste commune aux élections européennes et leur forte différence sur la question européenne : faire liste commune pour les différentes droites lors des européennes de 2019 répond surtout à une préoccupation tactique, faire mordre la poussière à Emmanuel Macron et à LREM. 

L’enquête de BVA montre en tout cas que la partie la plus centre-droit de la droite peut potentiellement basculer et jouer pleinement la carte de la recomposition : ceux qui se positionnent « plutôt à droite » se déclarent surtout proches de LREM ou de l’UDI et voient davantage dans Xavier Bertrand et Valérie Pécresse l’incarnation de leurs idées que dans Laurent Wauquiez. La question de l’Europe jouera à cet égard un rôle de catalyseur, accélérant la recomposition des droites et des centres. 

Au fait, lors des prochaines élections européennes, on fêtera les quarante ans de l’élection au suffrage universel direct du Parlement européen. Quarante ans, le bel âge pour voir le rêve giscardien d’une recomposition politique au centre et sur la question de l’Europe ? Ou alors, scénario plus sombre de l’ombre fatale pour ce projet du repli national et des peurs, ou encore scénario de la contestation de l’Europe en termes sociaux ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 14/07/2018 - 14:44
Cautrès fait partie des derniers Mohicans socialistes...
ceux qui avaient réussi à inverser le sens des mots eta faire gober ça aux moutons n’en ont plus que pour un an à vous enfumer...après, ça sera la liberté de pensée...attention à la lumière aveuglante à l’orée de la grotte!
kelenborn
- 14/07/2018 - 14:27
Comme d'habitude
Cautrès sur jambe de bois
GP13
- 14/07/2018 - 12:29
Que veut dire "repli national" ?
Quand la France renonce à sa souveraineté pour cause d'Europe elle effectue un repli, à l'image d'une armée en difficulté qui se replie et abandonne du terrain.
Quand la France met en avant son indépendance et sa souveraineté, elle effectue non pas un repli, un abandon, mais un ressourcement, avec une capacité renforcée de dialogue avec ses partenaires.
Taxer de repli national l'exigence élémentaire de souveraineté, et donc d'authentique démocratie, c'est tenir la France pour un pays définitivement vaincu......