En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 2 heures 57 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 4 heures 48 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 6 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 8 heures 32 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 9 heures 56 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 10 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 11 heures 34 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 12 heures 8 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 4 heures 2 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 5 heures 19 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 7 heures 22 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 8 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 8 heures 14 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 12 heures 38 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
En berne

Douche froide : l'INSEE revoit en nette baisse l’évolution du solde naturel français

Publié le 27 juin 2018
D’après un bilan publié par l'INSEE concernant l'année 2016, le nombre de naissances en France a baissé de 4.06% depuis 2010, alors que le nombre de décès a progressé de 7.7% sur la même période.
Michèle Tribalat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D’après un bilan publié par l'INSEE concernant l'année 2016, le nombre de naissances en France a baissé de 4.06% depuis 2010, alors que le nombre de décès a progressé de 7.7% sur la même période.

Atlantico : Selon le bilan démographique publié par l'INSEE concernant l'année 2016, le nombre de naissances en France a baissé de 4.06% depuis 2010, alors que le nombre de décès a progressé de 7.7% sur la même période, faisant passer le solde naturel d'un chiffre de 281 581 à 189 775, soit une chute de 32%. La France risque-telle, en suivant une telle tendance, de se retrouver dans une situation d'inversion des courbes et d'afficher ainsi un solde naturel négatif, dans les années à venir ?

Michèle Tribalat : Si l’on veut avoir une idée de l’évolution, il vaut mieux prendre les données sur la France métropolitaine, car l’introduction de Mayotte dans les données France entière en 2014 brouille un peu les choses, et aller jusqu’en 2017, année pour laquelle l’Insee a d’ores et déjà une estimation du nombre de naissances et de décès. De 2010 à 2017, le nombre de naissances serait ainsi passé de 802 000 à 728 000, soit une diminution de 9,3 %. Et la baisse continue sur les quatre premiers mois de 2018 déjà renseignés. La fécondité a aussi diminué de 8 %, passant de 2,01 en 2010 à 1,85 en 2017. Le nombre de décès a augmenté de 11,5 % sur la même période. Ce qui a fait chuter le solde naturel à 125 000 en 2017, contre 262 000 en 2010. La perspective d’un solde naturel négatif qui caractérise déjà d’autres pays européens est évidemment envisageable, mais pas tout de suite. Le solde naturel est négatif depuis 2 ans dans la zone euro. Il l’est dans l’UE sans le Royaume-Uni, et depuis de nombreuses années en Allemagne, en Italie, en Hongrie, en Pologne…

Si l’on regarde les projections de l’Insee (2013-2070) pour la France avec les Dom sans Mayotte, les hypothèses retenues en matière de fécondité ont été très optimistes. Notamment l’hypothèse centrale qui anticipe un indicateur conjoncturel de 1,95 maintenu constant à partir de 2016, alors qu’il est déjà descendu en-dessous de 1,90 en 2017. Dans cette projection centrale, le point le plus bas du solde naturel serait atteint en 2059 avec un peu plus de 40 000 naissances en plus que de décès. Mais, lorsqu’on compare le solde naturel des quatre premières années de projection, à celui enregistré (ou estimé pour 2017), on observe une surestimation croissante dans la projection qui culmine à + 71% en 2017. Dans d’autres jeux d’hypothèses où la fécondité est dite basse (descendant à 1,8 enfant par femme en 2020 pour s’y maintenir ensuite, ce qui est loin d’être fantaisiste) le solde naturel devient négatif entre 2041 et 2059 selon les autres hypothèses (solde migratoire et espérance de vie à la naissance).

A quoi peut-on s'attendre de cette situation concernant l'immigration ? Quel pourrait être l'impact de l'affaiblissement du solde naturel négatif juxtaposé au maintien des flux actuels d'immigration sur la structure de la population ?

La hausse du nombre des décès liée au vieillissement de la population n’est pas le problème principal. Ce sont les baby-boomers qui vont mourir. Restera ensuite le vieillissement lié à l’amélioration de l’espérance de vie. C’est l’évolution de la fécondité et celle concomitante du nombre de naissances, si la fécondité devait continuer de baisser, qui sont plus problématiques.

Aucune projection de l’Insee ne permet de répondre précisément à la question que vous posez. L’Insee projette un solde migratoire global qui, je le rappelle, fait la moyenne entre un solde migratoire négatif des natifs et un solde positif des immigrés (voir http://www.micheletribalat.fr/439133848). Il ne distingue pas, comme le fait la Suède par exemple, les personnes nées dans le pays de celles nées à l’étranger que la Suède projette séparément (voir http://www.micheletribalat.fr/440085135). Seules les projections du Pew Research Center (voire http://www.micheletribalat.fr/436796788), qui ont fait parler d’elles récemment, posent la question de ce qui se passerait si les flux connus récemment en Europe devaient perdurer. Au contraire, la Suède qui a été pourtant particulièrement touchée par la crise migratoire anticipe, dans ses projections, un retour à la normale.

Mais, il est clair que la population d’origine étrangère (sur deux générations : immigrés et enfants d’immigrés) augmenterait. Elle était de 20,5 % en France métropolitaine en 2015. Elle est appelée à croitre dans les années qui viennent. En Suède, où l’afflux a été particulièrement important, la proportion de personnes d’origine étrangère (au sens suédois élargi : nés à l’étranger ou en Suède d’au moins un parent né à l’étranger) est passée de 21,4 % au 1er janvier 2003 à 31,6 % au 1er janvier 2018 : + 10 points en quinze ans seulement.

Si la forte hausse du nombre de décès peut être considérée comme le résultat de la structure de la pyramide des âges, à quoi faut-il s'attendre pour les années à venir ? Un pic de décès est-il à attendre dans les prochaines années avant une décrue du nombre de décès ?

Dans la projection centrale de l’Insee (2013-2070) pour la France (Dom compris, sans Mayotte), le nombre de décès augmente progressivement au fil des ans jusqu’à atteindre un pic autour de 750 000 décès au début des années 2060 (à comparer à environ 602 000 en 2017), pour diminuer légèrement ensuite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ciara
- 28/06/2018 - 17:30
une petite pause ?
Nous sommes 67M , même si on constate actuellement une pause dans la progressions de courbe démographique , il n'y a rien d'alarmant . L'évolution est rarement linéaire . Cela dénote cependant une morosité et une inquiétude face à l'avenir.Il faut en tenir compte , Or ca ne semble pas être la priorité du moment
REVERJOVIAL
- 27/06/2018 - 20:52
Le changement c'est maintenant
La bascule se fera plus vite et plus brutalement que nos politiques et nos médias nies, nous ne seront plus majoritaires dans 40 ou 50 ans mais surtout la majorité des jeunes seront issus de l'immigration dans moins de 20 ans ! L'Europe deviendra une dictature islamiste et connaîtra la violence et la misère que ces pays exportent avec leurs populations.
vangog
- 27/06/2018 - 20:33
Bon! maintenant que les Français lucides sont d’accord avec RN..
Qu’est-ce qu’on fait?...on continue à se lamenter, en cœur et sous le contrôle de la censure macronistes, ou on réagit, avec ceux qui furent les plus lucides, très tôt?...je vous laisse choisir l’option qui correspond le mieux à votre acceptation, ou refus, de la soumission...