En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 13 heures 43 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 19 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 22 heures 3 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 14 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 23 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 13 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 14 heures
© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP
Pilote dans l'avion

LR : y-a t-il encore quelqu’un ayant le courage ET le sens politique pour empêcher la dérive anti libérale du parti ?

Publié le 21 juin 2018
Après l'éviction de Virginie Calmels et les déclarations de Guillaume Peltier sur l'augmentation du SMIC, une confusion générale semble régner sur les sujets économiques. Qui pourrait donc avoir l'autorité et le sens politique nécessaires au sein du parti pour clarifier la ligne économique ?
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Tabard est rédacteur en chef et éditorialiste au Figaro. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Guillaume Tabard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Tabard est rédacteur en chef et éditorialiste au Figaro. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'éviction de Virginie Calmels et les déclarations de Guillaume Peltier sur l'augmentation du SMIC, une confusion générale semble régner sur les sujets économiques. Qui pourrait donc avoir l'autorité et le sens politique nécessaires au sein du parti pour clarifier la ligne économique ?

Atlantico : Entre l'éviction de Virginie Calmels et les déclarations de Guillaume Peltier sur l'augmentation du SMIC jusqu'à 20%, on a le sentiment d'une confusion générale sur les sujets économiques et d'un certain rejet du libéralisme. Qui pourrait selon vous, avoir l'autorité et le sens politique nécessaires au sein du parti pour clarifier la ligne économique ?

 
Erwan Le Noan : Depuis 2007, quand Nicolas Sarkozy avait été élu sur un projet de « rupture », la droite évoluait, non sans hésitation et difficultés, autour d’un projet visant à essiner un équilibre économique et social susceptible de prendre le relai de l’Etat-Providence en faillite. Ce processus n’était probablement pas parfaitement conscient, mais alors que la gauche avait un discours de préservation et de renforcement de ce modèle coûteux, la droite était plutôt sur l’esquisse d’une autre vision, appuyée sur une baisse des dépenses publiques et la promotion de l’économie de marché.
 
Depuis qu’il est Président de LR, Laurent Wauquiez semble avoir adopté une ligne radicalement inverse : il a d’abord dénoncé la concurrence pendant sa campagne (à Strasbourg), il a ensuite dénoncé sur France 2 les baisses d’impôt au prétexte qu’elles serviraient « les riches » (le nouvel ennemi de la droite, visiblement…), etc. Voilà maintenant que son vice-président prône l’augmentation du SMIC de 20% et reprend la rhétorique des extrêmes (s’indignant des « cadeaux » fiscaux aux « puissants », etc.) ! Même le PS n’oserait pas. En somme, toute une partie de son discours consiste à revenir sur les propositions d’inspiration libérale de la droite. Or, c’est spontanément lui qui devrait être en charge de définir la ligne…
 
Pour consolider leur doctrine, Les Républicains pourraient s’inspirer de ce que font leurs homologues ou concurrents, en France et à l’étranger : consulter les militants, les sympathisants, les citoyens. Pas uniquement dans un sondage factice, mais en reconstruisant un parti politique par la base plutôt que par le haut. Ce serait à ces sympathisants / militants / citoyens intéressés de définir la ligne. Il n’est pas certain qu’elle soit celle que définissent actuellement Laurent Wauquiez et Guillaume Peltier.
 
Guillaume Tabard : On observe une double tension sur le ligne économique des LR. La première est historique et a toujours été partagée entre une sensibilité libérale assumée, et une ligne plus étatiste et méfiante envers le libéralisme pur. Au fil des années, la vision libérale a pris le dessus, la droite a défendu la liberté d'entreprendre, l'assouplissement des réglementations et la baisse de la pression fiscale sur les entreprises. Même si dans les faits, les mesures adoptées par la droite quand elle était au gouvernement ont été plus timorées que dans les discours.
 
Le deuxième tension concerne la politique menée par Emmanuel Macron. C'est une politique libérale sur laquelle les LR ont des difficultés à s'opposer puisque le gouvernement applique des mesures prônées par la droite elle-même lors des présidentielles. C'est un vrai défi pour elle, d'où la tentation d'aller chercher des arguments non- libéraux.
 
 

Quelles personnalités pourraient intervenir dans ce débat et affirmer un projet qui intègre des idées libérales ? Valérie Pécresse et Xavier Bertrand le pourraient en théorie, mais ne le font pas. Selon vous, Nicolas Sarkozy peut-il jouer ce rôle ?

 
Erwan Le Noan : Valérie Pécresse et Xavier Bertrand sont, clairement sur des lignes différentes de celles de Laurent Wauquiez. Ils ont toutefois fait le choix, par intérêt ou par stratégie, de se concentrer sur leurs mandats régionaux : leur priorité (et qui peut le leur reprocher ?), ce n’est pas de se perdre en débats stériles au niveau national, c’est d’agir pour engranger des résultats et un bilan positif au niveau local. Ils ne sont pas seuls : c’est le cas de nombreux élus LR fatigués des querelles nationales. En somme, d’ailleurs, LR vit ce que le PS a connu entre 2002 et 2012. 
 
En outre, si Valérie Pécresse et Xavier Bertrand sont réformateurs / réformistes, il n’est pas certain qu’ils soient pour autant « libéraux ». Le ibéralisme n’est pas nécessairement leur source d’inspiration ni de référence, et ils ne semblent pas le revendiquer comme piste d’action.
 
Quant à Nicolas Sarkozy, ce n’est pas lui faire offense que de considérer que sa vie n’est plus consacrée à la politique.
 
La difficulté pour les LR c’est qu’aucune personnalité n’émerge qui semblerait, de façon claire, susceptible de porter un nouveau souffle. C’est normal : nous sommes à peine un an après une déroute historique et de très grande ampleur, qui a balayé une génération ou deux de représentants politiques – lesquels avaient pris soin de faire le ménage derrière eux pour ne pas avoir de concurrents. Le résultat est qu’aujourd’hui il n’y a plus personne.
 
Guillaume Tabard : Je ne crois pas à un retour de Nicolas Sarkozy et par ailleurs l'objectif des LR aujourd'hui c'est plus de s'opposer à Macron que de proposer un programme économique. Le discours de Laurent Wauquiez se focalise sur la hausse de la dette, les prélèvements obligatoires, la hausse des impôts et la dépense publique que Macron n'a pas endiguée. Les questions de programme économique ne sont pas à l'agenda, c'est surtout les questions politiques qui structurent le parti aujourd'hui. Sur ces sujets, il y a une entente avec les courants de Valérie Pécresse et Xavier Bertrand.
 
 

Les LR peuvent-ils attendre les élections européennes pour décider de leur programme politique et économique ? L'accélération actuelle peut-elle les conduire à agir vite ?

 
Erwan Le Noan : Tels qu’ils se comportent, les LR peuvent attendre les européennes, les régionales, les municipales et même la présidentielle de 2022 : ils n’ont aucune ligne, aucune envie d’en avoir une qui rassemble et ils se préparent donc à de lourdes mais évidentes défaites au niveau national (ou à une victoire par accident qui ne leur permettra pas de gouverner). Au niveau local, ce sera différent, de nombreux élus ayant choisi de s’y consacrer et s’y replier compte tenu de la médiocrité du débat national. 
Pour gagner une élection et surtout réussir un mandat, il faut avoir gagné avant la bataille des idées, pour emporter les électeurs avec soi. En leur présentant une ligne construite, robuste, cohérente. Quand on voit que les LR sont capables d’osciller entre un discours d’inspiration libérale d’un côté et un « néo-communisme » d’un autre côté (selon Guillaume Larrivé dénonçant les propositions de Guillaume Peltier), on peut avoir de sérieux doutes sur la capacité de la droite de remonter d’ici 2022…
 
Si la droite veut reprendre la voie des victoires électorales et tenter d’être prête en 2022, elle doit travailler dès maintenant en urgence à travailler une ligne cohérente
 
Guillaume Tabard : Les instances dirigeantes des LR travaillent leurs discours sur les sujets politiques actuels  : l'identité, les valeurs morales, la place de la France dans l'Europe et bien sûr les questions liées à l'immigration. C'est le socle qui permet de rassembler les différents courants et de construire un consensus idéologique. Laurent Wauquiez n'a pas intérêt à aller sur le terrain des questions économiques face à Macron, les aborder par la critique, par la défense des classes moyennes et par les excès de la mondialisation.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 23/06/2018 - 11:05
En lisant theodorum je me demande pourquoi
il ne demande pas à ceux qui veulent venir chez nous de rester chez eux dans des conditions conformes à l'écologie qu'il décrit avec passion.
& Pourquoi tous ces écolos d’Afrique refusent de rester chez eux pour en profiter.:)::))
theodorum
- 22/06/2018 - 18:27
Le plus important !
http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/2anime/web_2015_salaire_pouvoir_achat3/achat.html
theodorum
- 22/06/2018 - 18:21
Suite...
http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/2anime/web_2015_salaire_pouvoir_achat3/achat.html
Il est plus que temps de taxer le kérosène de façon à pénaliser ce type de transport polluant, quitte à en redistribuer une partie de la taxe pour rendre le transport aérien possible pour les revenus moyens , de temps en temps.

Cette lettre rappelait la précédente du 6 Juin 1975 avec la même suggestion. C’est vrai que Mr Giscard d’Estaing était marié avec une Jeumont-Schneider constructeur de cuves nucléaires . Cela a donné une autre exception Français : le choix préférentiel du nucléaire qui va nous coûter très cher à l’avenir avec le démantèlement de centrales vieillissantes.
Il serait dommage de rater le train encore une fois. D’autant plus que ma lettre du 22 Août 1976 contenait d’autres suggestions toujours valables, même si à contre-courant de la pensée unique, que Maurice Allais qualifiait de crise de l’intelligence.
Dans l’espoir d’être entendu, veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations les plus distinguées.