En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

03.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 2 heures 38 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 5 heures 53 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 11 heures 45 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 14 heures 12 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 17 heures 8 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 3 heures 29 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 6 heures 40 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 10 heures 52 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 17 heures 25 min
© PASCAL LACHENAUD / AFP
© PASCAL LACHENAUD / AFP
Danger

Mais comment en sommes-nous arrivés à ces pénuries de médicaments que connaît la France ?

Publié le 20 juin 2018
Lors des questions au gouvernement, la sénatrice Corinne Imbert, sénatrice de Charente-Maritime, a alerté Agnès Buzyn, ministre en charge de la Santé, sur les pénuries récurrentes de médicaments et de vaccins. Nous lui avons demandé en quoi la situation était préoccupante.
Corinne Imbert est sénatrice de Charente-Maritime, Conseillère départementale de la Charente-Maritime et Conseillère municipale de Beauvais-sur-Matha.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Corinne Imbert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Corinne Imbert est sénatrice de Charente-Maritime, Conseillère départementale de la Charente-Maritime et Conseillère municipale de Beauvais-sur-Matha.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors des questions au gouvernement, la sénatrice Corinne Imbert, sénatrice de Charente-Maritime, a alerté Agnès Buzyn, ministre en charge de la Santé, sur les pénuries récurrentes de médicaments et de vaccins. Nous lui avons demandé en quoi la situation était préoccupante.

Atlantico : Vous avez interrogé Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, lors des questions au Gouvernement sur la pénurie récurrente  de médicaments et de vaccins. Quelle est la situation et en quoi est-elle alarmante?

Corinne Imbert : Une rupture de stock ou d’approvisionnement a comme illustration directe l’incapacité pour une pharmacie de fournir un médicament à un malade dans les 72 heures suivant la présentation d’une prescription. Depuis une dizaine d’années, on note une augmentation de ce phénomène. En 2008, on dénombrait seulement 44 médicaments en situation de rupture contre 530 en 2017. A l’échelle nationale, ces ruptures représentent 5% de l’ensemble des médicaments vendus. Cette croissance exponentielle contraste avec les ruptures anecdotiques du siècle dernier. Il est urgent de faire face à ce problème de santé publique car ces ruptures de stock et d’approvisionnement concernent notamment des médicaments d’intérêt thérapeutique majeur.

Selon un sondage récent, la moitié des Français a déjà été confrontée à ce problème. Quelles sont les conséquences de ces ruptures de stock pour des patients souffrant de troubles graves, ou ayant besoin d'un traitement pour des troubles mentaux par exemple?

A l’heure actuelle, on ne possède aucune étude objective sur les conséquences de ces ruptures en matière de santé publique. À titre d’exemple, les maladies du système nerveux exigent un traitement régulier et continu.  Si un patient atteint d’une pathologie grave était régulièrement contraint de différer sa prise de médicaments, alors on peut affirmer avec certitude que cela aurait des conséquences importantes sur sa santé.

Comment les pouvoirs publics peuvent-il agir pour endiguer ces problèmes d'approvisionnement ? De quels outils contraignants disposent-ils?

Face à cette réalité, la France s’est dotée de mesures de prévention des ruptures. Depuis 2016, un mécanisme juridique a été créé afin de contraindre les titulaires d’autorisation de mise sur le marché et les exploitants de ces médicaments d’élaborer et de mettre en place des plans de gestion des pénuries pour les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur et pour les vaccins. Cependant, on ne peut que constater l’insuffisance de ce dispositif. Afin de trouver une solution pérenne et durable à cette problématique, il convient de réunir l’ensemble des acteurs du monde pharmaceutique. Cette concertation serait la première étape d’un processus de lutte contre les ruptures de stock et d’approvisionnement de médicaments. Il faut bien garder à l’idée que ce problème est dû en partie à l’approvisionnement massif en matières premières et en médicaments des pays d’Asie. De fait, la France, et plus généralement l’Union européenne, devront renégocier leurs accords commerciaux avec leurs partenaires asiatiques afin d’exiger certaines garanties.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

03.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 21/06/2018 - 21:56
mêmes molécules, mêmes dosages, presque les mêmes boîtes
il y a les mêmes médicaments chez nos copains de la zone euro, allons donc nous en servir ! N'attendons pas que ces crétins du ministère de la santé s'en occupent (pour mieux servir la soupe aux labos pour récupérer de quoi abonder leurs œuvres de charité)
nobobo
- 20/06/2018 - 22:26
La santé n ' a pas de prix
C' est l 'industrie pharmaceutique qui a eu la plus grande contribution dans l' augmentation de l'espérance de vie dont nous bénéficions actuellement. C 'est sûr li y a quelques brebis galeuses dans cette industrie. Mais voulons nous tarir la source principale d 'innovations thérapeutiques par des considérations idéologiques? Tout le monde profite à terme des avancées de la recherche pharmaceutique.
vangog
- 20/06/2018 - 14:23
Cette sénatrice est une bécasse !
Et elle n‘a pas l’air de savoir que, depuis Juppé et les ARS, c.est l’etat PS-macroniste qui fixe les prix (souvent non rentables) et impose quotas et contingentements aux laboratoires et grossistes, pour une soi-disant « maîtrise des dépenses de santé « . Face à un fonctionnement stalinien de la Santé, qui décourage tous ses acteurs, et génère les ruptures (dernièrement ABBOTT, obligé de contingenter ses Freestyles patchs ...") , cette bécasse a une réponse typiquement Stalinenne: « c’est la faute des laboratoires et il faut qu’ils gèrent mieux leurs appros! »...bécasse, va!