En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 3 heures 51 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 4 heures 38 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 23 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 10 heures 1 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 10 heures 44 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 11 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 12 heures 46 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 13 heures 6 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 19 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 4 heures 54 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 33 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 31 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 23 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 26 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 12 heures 54 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Agriculture

Le consommateur français est-il condamné aux cerises d’importation (et aux pesticides) ?

Publié le 17 juin 2018
Monnaie d’échange diplomatique, devoir d’exemplarité vis-à-vis de l’électeur-consommateur pendant qu’une concurrence illégale (selon les règles environnementales) est organisée par l’Etat lui-même, constat d’échec des états généraux de l’alimentation quant au partage de la valeur ajoutée… La cerise concentre sur sa production la majorité des problèmes connus par l’agriculture française en ce moment. Et par prolongement, le consommateur français figure également parmi les grands lésés de l’histoire.
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Monnaie d’échange diplomatique, devoir d’exemplarité vis-à-vis de l’électeur-consommateur pendant qu’une concurrence illégale (selon les règles environnementales) est organisée par l’Etat lui-même, constat d’échec des états généraux de l’alimentation quant au partage de la valeur ajoutée… La cerise concentre sur sa production la majorité des problèmes connus par l’agriculture française en ce moment. Et par prolongement, le consommateur français figure également parmi les grands lésés de l’histoire.

A lire sur ce sujet sur WikiAgri la tribune signée Jérôme Mazely, arboriculteur des Bouches-du-Rhône, qui livre un témoignage poignant et une analyse fine de sa situation sur le terrain.

Le temps des cerises est en train de verser dans une nostalgie bien réelle. La production de cerises en France vient de connaître de bien tristes nouvelles, annonciatrices (si la tendance reste en l’état) ni plus ni moins de la fin de la production en France. Et ces nouvelles sont d’abord des choix politiques délibérés du gouvernement français.

Reprenons l’histoire qui précède l’arrivée du gouvernement actuel. Depuis plusieurs années, les vergers français doivent faire face à l’invasion d’un insecte venu d’Asie, le drosophile Suzukii. Ce ravageur venu d’Asie cause de grands dégâts sur les cerises. Une solution phytosanitaire est mise au point, le diméthoate. Mais voilà, ce produit pesticide est suspecté d’être nocif et est retiré du marché français courant 2016 (je passe sur le débat « est-il vraiment nocif ? », ce n’est pas le propos du jour). Depuis, nos producteurs de cerises doivent composer avec des solutions alternatives (autres molécules autorisées celles-là mais moins efficaces, pose de filets anti insectes nécessitant des investissements matériels importants…) qui donnent de moins bons résultats, donc avec augmentation du prix de vente pour rentrer dans leurs frais.

Ainsi, l’augmentation du coût de revient pour le producteur au nom de la santé alimentaire et environnementale doit logiquement être compensée avec les discussions sur le partage de la valeur ajoutée des états généraux de l’alimentation, et sur la loi qui a suivi… De plus, il existe une clause de sauvegarde, reconduite année après année, qui interdit la mise sur le marché français de cerises d’importation produites avec du diméthoate.

Or, que s’est-il passé récemment, sous l’actuel gouvernement ? Le 5 mai 2018, la France a ouvert ses frontières douanières aux cerises fraiches venues de Turquie, premier producteur mondial, et utilisateur de diméthoate. Le ministre français de l’Agriculture Stéphane Travert a eu beau évoquer, à l’Assemblée, des contrôles à l’arrivée sur le sol français pour vérifier la non utilisation de diméthoate, personne n’est dupe : la Turquie produit 800 000 tonnes de cerises par an (soit 20 fois plus que la France, source Coordination rurale) et ne s’embarrasse pas vraiment de contingences environnementales. Elle a perdu le marché russe (elle aussi a subi un embargo, pour d’autres raisons que la France, début 2016) et doit trouver des débouchés pour ses producteurs. Chez les producteurs de cerises français, on signale qu’il est tout à fait possible de tromper les contrôles en « lavant » les cerises, juste avant leur départ de Turquie. En d’autres termes, les seuls contrôles efficaces ne peuvent avoir lieu que sur place, au niveau des cultures (comme c’est le cas en France), et de cela il n’est pas question.

Dans une tribune qu’il signe sur WikiAgri, l’arboriculteur des Bouches-du-Rhône Jérôme Mazely estime que cet accord est un geste de gratitude envers le gouvernement turc pour son action pour les migrants. Question : pourquoi les producteurs mais aussi les consommateurs français (trompés sur la marchandise) devraient-ils payer cette note « diplomatique » ?

Par ailleurs, autre témoignage, une vidéo sur le compte Facebook de Aurélien Esprit, producteur de cerises dans la Drôme : il montre qu’il jette 250 kilos de cerises au fossé car il ne parvient pas à les vendre aux grandes surfaces au-dessus de son coût de revient (il cite le chiffre de 2,50 € le kilo), alors que les cerises sont présentées sur les étals à près de 9 € (selon son témoignage, nous n’avons pas vérifié). Cette vidéo fait un buzz invraisemblable, avec des commentaires aux directions multiples, outrés tantôt par l’ampleur de la marge de la grande surface, tantôt par l’action consistant à jeter de la nourriture. Sans entrer dans ce dernier débat sur le choix du mode d’action, un constat : la régulation des rapports entre fournisseurs agricoles et grandes surfaces, qui devait avoir lieu avec les travaux des états généraux de l’alimentation, n’est toujours pas opérante aujourd’hui, malgré une forte communication gouvernementale sur son succès.

A l’arrivée, on se retrouve dans la situation suivante : les producteurs français de cerises, dont le coût de revient a augmenté pour respecter les consignes et les choix nationaux environnementaux, se retrouvent en concurrence directe avec des produits visiblement identiques, mais venant d’un pays qui n’a pas ce coût environnemental, ni le coût humain en termes de main-d’œuvre saisonnière d’ailleurs. Ils ne devraient pas pouvoir tenir cette situation très longtemps… Le consommateur français, de son côté, n’a plus que l’étiquetage des fruits au moment de l’achat pour poursuivre sa vocation de bien-être environnemental, mais il devra payer plus cher, tout en sachant que, ce faisant, ce n’est pas forcément le producteur qu’il rémunère…

Pour comprendre ce qui ne va pas aujourd’hui dans l’agriculture française, le cas de la cerise est édifiant !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Totor Furibard
- 17/06/2018 - 16:06
Déjà, n'achetons pas de cerises de Turquie ou d'ailleurs !
Je ne crois que le traitement soit indétectable. Il y a très peu de traitements qui ne lassent aucune trace. Par contre il est très vraisemblable que les contrôles à l'arrivée ne sont pas faits car ils sont chers.
Le prix de vente des cerises est très élevé car les distributeurs pratiquent sur ces produits très saisonniers des marges invraisemblables. Il faut essayer avant tout les circuits courts pour ce genre de produit.
Sinon, soyons juste un peu malins et solidaires: pour ce genre de produit, achetons français !
Anouman
- 17/06/2018 - 11:41
Cerises
Il n'y a pas que pour les cerises où on accepte certaines conditions de production sur les importations et pas sur la production nationale, la rendant ainsi moins rentable. Dans le cas présent c'est pour faire plaisir à Erdogan: un homme tellement charmant...
J'accuse
- 17/06/2018 - 11:23
Bienvenue en Absurdie
S'il suffit de laver les cerises pour supprimer le pesticide, il n'est donc pas avalé par le consommateur. A supposer qu'il soit effectivement nocif pour lui ! Qu'attend-on pour faire la même ineptie pour tous les fruits et légumes, de façon à définitivement tuer l'agriculture française ?
(PS: on ne fait pas d'études sanitaires sur le bio, et c'est pour ça qu'on dit que c'est sain; les parasites et les bactéries, c'est naturel et donc forcément bon, n'est-ce pas ?)