En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

03.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

04.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

05.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 1 heure 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 7 heures 8 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 1 jour 56 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 4 heures 28 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 5 heures 30 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 8 heures 1 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 8 heures 43 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 9 heures 18 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 19 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 1 jour 1 heure
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 1 jour 1 heure
© ALEXEY DRUZHININ / RIA-NOVOSTI / AFP
© ALEXEY DRUZHININ / RIA-NOVOSTI / AFP
Changement ?

Syrie : La Russie est-elle toujours le maître du jeu ?

Publié le 11 juin 2018
La situation pourrait peut-être être en train de changer en toute discrétion.
Roland Lombardi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Lombardi est consultant géopolitique indépendant et associé au groupe d'analyse JFC-Conseil. Il est docteur en Histoire contemporaine, spécialisation Mondes arabes, musulman et sémitique. Il est membre actif de l’association Euromed-IHEDN et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La situation pourrait peut-être être en train de changer en toute discrétion.

Il y a un mois j’écrivais : « les Russes et même Bachar el-Assad, ne voient pas d’un très bon œil une présence iranienne pérenne en Syrie. (...) A terme, si les Iraniens, ne souhaitent pas perdre tous les bénéfices économiques et commerciaux de leur victoire en Syrie, il est fort possible que sous la pression du Juge de paix russe (qui n’est au final qu’un partenaire tactique et non un allié), ils préféreront effectuer un certain retrait... »[1].

Aujourd’hui, les dernières déclarations du ministre russe des affaires étrangères Sergei Lavrov (évoquant le fait que les milices étrangères devaient quitter le sud-ouest de la Syrie dans les meilleurs délais), ainsi que les manœuvres diplomatiques mais aussi militaires russes poussant le Hezbollah, les forces iraniennes et les milices panchiites qui lui sont affiliées, à quitter leurs positions, semblent confirmer mes prédictions à ce sujet.

En relations internationales, comme dans les rapports humains, l’ingratitude est souvent de mise. Certains de mes confrères affirment pourtant que Vladimir Poutine ne sacrifiera jamais l'alliance iranienne aux relations russo-israéliennes. Soit. Mais en quelques mois la situation a évolué dans la région. Et puis, nombre d’observateurs sous-estiment les rapports entre Jérusalem et Moscou car ils sont beaucoup plus profonds et solides qu’il n’y paraît. Actuellement, la suprématie militaire et conventionnelle israélienne sur toutes les forces arabes ou régionales reste plus que jamais incontestable. Grâce à sa puissance de feu inégalée et sa supériorité dans le renseignement high-tech comme humain (tel qu’on l’a vu avec la précision des raids en Syrie ou la récente exfiltration d’Iran de 500 kg de documents sensibles), que cela nous plaise ou non, l’Etat hébreu est LE pivot stratégique du Moyen-Orient. Maîtres du pragmatisme, les Russes en sont très bien conscients. Lorsqu’on arrive dans une cour d’école, on ne se met pas à dos le petit « caïd » aux gros bras, on s’en sert ! Ainsi, même si Moscou ne veut pas « se fâcher » avec Téhéran, dans la balance, Poutine préfèrera toujours l’Etat hébreu à l’Iran. De plus, l’histoire nous le rappelle, la Russie a toujours « lâché » la Perse. Sans aller encore jusque là, les Iraniens sont à présent en très grande difficulté. Avec la sortie des Etats-Unis du JCPAO, l’impuissance des Européens dans le dossier du nucléaire iranien et le retour des sanctions économiques, la pression des forces israéliennes et américaines, les troubles en interne et les tensions au sein du pouvoir, Téhéran n’est plus en position de force. Plus que jamais, c’est la Perse qui a désormais besoin de la Russie. Pour ne pas se couper de leur dernier soutien de poids, la Russie (suivie en cela par la Chine, autre ultime appui de l’Iran), les mollahs choisiront sûrement de faire d’énormes concessions plutôt que de se lancer dans une politique de nuisance qui s’avèrerait en définitive suicidaire.

Après la Turquie, les Etats-Unis, Israël et même l’Arabie saoudite ont finalement avalisé le maintien d’Assad au pouvoir. Et ça c’est le plus important pour le Kremlin. Par son implication dans la guerre en Syrie, Poutine a démontré à tous les autocrates de la région, qu’il était, lui, un allié fidèle et fiable. Il a ainsi obtenu d’importants contrats pour les groupes énergétiques russes et a fortement développé de nouveaux marchés pour son complexe militaro-industriel.

Quant à Assad, il a donc sauvé son régime. Toutefois, comme le dit mon ami Fabrice Balanche, il reste encore de nombreux obstacles à une reconquête rapide et totale du territoire. Il demeure encore plusieurs poches de rébellion, dans les provinces d’Idlib et de Deraa. Daesh contrôle toujours quelques villages sur l’Euphrate et reste présent dans le centre du pays. Les Kurdes administrent le nord-est du pays et contrôlent près d’un tiers de la Syrie. Enfin, les Turcs renforcent leur présence dans le Nord. Pour les poches rebelles, avec la puissance militaire des Russes et l'efficacité de leurs négociateurs (aidés en cela par les Turcs, les Egyptiens et même les Saoudiens et les Qataris qui sont depuis allés à Canossa), ce n’est juste qu’une question de temps. Les Kurdes, quant à eux, finiront par se rapprocher du régime (cela s’est déjà produit à plusieurs reprises) et de Moscou. Ils ne commettront pas d’ailleurs une seconde fois l'erreur de repousser les appels du pied russes puisqu’ils en ont payé le prix ces derniers mois notamment face aux Turcs... De fait, généraux américains et russes discutent toujours en coulisses et sont moins en désaccord qu'on ne le croit sur l'avenir de la Syrie. Comme je l’annonce depuis longtemps, un « Yalta régional » entre les deux grandes puissances, verra assurément le jour.

Enfin, si les plans de Trump, sur le futur traité de paix israélo-palestinien et surtout sur l'asphyxie économique de la République islamique d'Iran, venaient à se concrétiser, les dirigeants iraniens, qui sont loin d’être idiots, finiront, pour sauver ce qui peut encore l'être, par plier et se retirer d’une manière ou d’une autre de la Syrie. De même, à plus ou moins long terme, une fois son pays pacifié et afin de redorer son blason sur la scène internationale et surtout auprès des Etats-Unis, du monde sunnite, de l'Arabie saoudite et de l’Égypte de Sissi (qui soutient déjà le régime de Damas), Bachar el-Assad, sous l’influence de son protecteur russe, pourrait, très bien vouloir, qui sait ?, lui aussi faire la paix avec les Israéliens, avec qui, ne soyons pas naïfs, des contacts, certes très discrets, ont toujours existé…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/06/2018 - 22:18
Excellente analyse!
Les USA et la Russie restent maîtres du jeu moyen-oriental...L’Iran et l’UE sont hors-jeu, soit ceux qui ont pris le (mauvais) parti de l’islamisme...bien fait pour leurs gueules!
Beredan
- 11/06/2018 - 16:50
Un connaisseur
Précis , sans parti pris ...
assougoudrel
- 11/06/2018 - 16:27
Excellent article rédigé par
un vrai spécialiste et on a honte, nous français, d'avoir eu des Hollande-Fabius, qui ont pu démontrer l'immensité de leur incompétence, suiveurs idiots d'Obama.