En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 11 heures 47 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 13 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 16 heures 56 sec
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 20 heures 15 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 19 heures 38 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 19 heures 46 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 20 heures 11 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 20 heures 20 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 6 heures
© CHRISTOF STACHE / AFP
© CHRISTOF STACHE / AFP
Allemagne

La Bavière veut sa révolution conservatrice

Publié le 05 juin 2018
Markus Söder, le ministre-président de la Bavière, membre du parti conservateur CSU, multiplie les polémiques sur l'identité allemande. Dernière mesure en date, il a demandé que des crucifix soient apposés sur tous les édifices publics, prétextant qu'il s'agissait d'une tradition.
Jérôme Vaillant est professeur émérite de civilisation allemande à l'Université de Lille et directeur de la revue Allemagne d'aujourdhui. Il a récemment publié avec Hans Stark "Les relations franco-allemandes: vers un nouveau traité de l'Elysée" dans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Vaillant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Vaillant est professeur émérite de civilisation allemande à l'Université de Lille et directeur de la revue Allemagne d'aujourdhui. Il a récemment publié avec Hans Stark "Les relations franco-allemandes: vers un nouveau traité de l'Elysée" dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Markus Söder, le ministre-président de la Bavière, membre du parti conservateur CSU, multiplie les polémiques sur l'identité allemande. Dernière mesure en date, il a demandé que des crucifix soient apposés sur tous les édifices publics, prétextant qu'il s'agissait d'une tradition.

Markus Söder, le ministre-président de la Bavière, membre du parti conservateur CSU, multiplie les polémiques sur l'identité allemande. Dernière mesure en date, il a demandé que des crucifix soient apposés sur tous les édifices publics, prétextant qu'il s'agissait d'une tradition. Que penser de cette initiative ?

Jérôme Vaillant : Sur décision du ministre-président bavarois, Markus Söder, toutes les administrations bavaroises sont, en effet, censées, depuis le 1er juin, suspendre dans leur entrée un crucifix en signe d’appartenance à l’occident chrétien.  Ne sont pas soumis à cette réglementation les universités, les théâtres et les musées ainsi que les administrations fédérales domiciliées en Bavière. Enfin, cette réglementation ne donnera pas lieu à des contrôles. C’est  dire que c’est essentiellement un coup médiatique à visée électoraliste dont il est prévisible qu’il restera sans grand lendemain puisque, par décision du 16 mai 1995, le Tribunal fédéral constitutionnel a jugé que l’Etat devait s’imposer une neutralité en matière religieuse dans le respect de la pluralité des religions et précisé qu’un crucifix n’était pas un simple symbole culturel défendant les valeurs d’humanité et de miséricorde mais était le symbole d’une religion particulière. Il avait, à ce titre, annulé un précédent décret bavarois imposant de suspendre des crucifix dans les écoles, interdiction qui n’a pas toujours été suivie, tant qu’élèves ou parents ne protestaient pas. Le cardinal Marx, archevêque de Munich et président du synode des évêques catholiques d’Allemagne, ne s’y est d’ailleurs pas trompé quand, dans un entretien accordé au magazine Der Spiegel (Spiegel online du 3 mai 2018)  il a reproché au ministre-président bavarois d’instrumentaliser la croix à des fins politiques. Quant à son homologue de Bade-Wurtemberg, Winfried Kretschmann, du parti Les Verts, il n’a pas hésité à le railler en le comparant, avec son crucifix à la main, à un « chasseur de vampires ! »

L'extrême droite anti-musulmane est en plein essor dans le pays, la CSU a-t-elle peur de perdre une part de son électorat ? Depuis la décision annoncée par Angela Merkel d'accueillir plus d'un million de réfugiés, les dirigeants bavarois ont-il su tirer parti de leur conflit avec la chancelière? Quel est le rapport de force entre la CSU, la CDU et l' AfD aujourd'hui ?

Fraîchement élu ministre-président bavarois en remplacement de Horst Seehofer,  Markus Söder, a en effet, des élections régionales à gagner. Celles-ci sont prévues le 14 octobre et la CSU qui n’a, en 2013, remporté la majorité des sièges au parlement de Munich qu’avec 47,7% des voix  n’est nullement assurée de défendre cette année sa majorité, elle aura sans doute besoin d’un partenaire pour se maintenir au pouvoir.

Lors du sondage le plus récent (17.05.2018) la CSU était créditée de 42% des intentions de vote, le SPD de 13% (ce qui représenterait pour lui une perte de près de 8 points) , les Verts de 12 %  (gain de plus de 3 points) et l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) de 13%. Les libéraux pourraient être à nouveau représentés au parlement bavarois mais, avec 5% des intentions de vote, rien n’est moins sûr. Restent les associations indépendantes d’électeurs (7%) qui pourraient faire l’appoint.

La CSU espère regagner des électeurs de l’AfD par une campagne électorale agressive, en affichant en particulier les valeurs conservatrices de l’Occident chrétien. Horst Seehofer, actuel ministre fédéral de l’Intérieur et président de la CSU, a pris le contrepied de la chancelière quand, dans la tradition de l’ancien président fédéral Wulff, elle a estimé que l’Islam avait sa place en Allemagne.  Il s’est contenté de dire que les musulmans y avaient leur place. Pendant les négociations du contrat de coalition avec le SPD comme pendant les mois précédant les élections fédérales du 24 septembre 2017, H. Seehofer n’a pas cessé de s’opposer à elle sur la question migratoire et obtenu quasiment gain de cause sur l’introduction d’un seuil  annuel pour les migrants. L’AfD pourtant n’est pas en plein essor, les intentions de vote en sa faveur au plan fédéral tournent autour de 13-14% pour un résultat le 24.09.17 de 12,6%.  Mais l’AfD est un parti susceptible d’enregistrer des gains soudains dès que la question migratoire revient sur le devant de la scène, comme c’est actuellement le cas à l’occasion des manquements reprochés à l’Office fédéral de gestion des migrants  (BAMf) qui aurait dans l’urgence accordé le droit d’asile à un trop grand nombre de migrants.  La question migratoire fait, en tous cas, que la CSU dispose d’un fort potentiel de pression sur son parti frère la CDU, mais elle doit également composer avec le SPD et ne peut perdre de vue les garanties que la Constitution accorde en Allemagne à la liberté religieuse.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 05/06/2018 - 23:14
Certes! L’islam n’a pas sa place en Europe!
Markus Söder a parfaitement raison d’affirmer que si les musulmans ont leur place en Europe, la politi-religion islamiste n’y a pas sa place! D’ailleurs, la liberté religieuse accordée par la constitution allemande ne concerne pas l’islam, qui est une politi-religion...que l’islam fasse son aggiornamento, qu’il se désolidarise totalement du politique et des influences étrangères, et nous verrons s’il a sa place parmi les seules « religions » d’Europe...pas avant!
patafanari
- 05/06/2018 - 12:20
Par Thor et par Odin !
Que j'aime à voir suspendue partout la statuette du levantin fils à maman.