En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

07.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 8 heures 56 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 10 heures 2 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 12 heures 28 min
pépite vidéo > Media
Rivalité
Valérie Trierweiler confirme que Ségolène Royal avait exigé son départ de la rédaction de "Paris Match"
il y a 13 heures 42 min
pépites > Social
Mobilisation
Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

il y a 18 heures 31 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Cette accumulation de tâches qui poussent à bout nos agriculteurs

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Et les métiers qui inspirent le plus de confiance sont…

il y a 18 heures 59 min
décryptage > High-tech
Opacité

Ces algorithmes dont on ne sait rien alors qu’ils régissent nos vies

il y a 19 heures 41 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan
il y a 20 heures 31 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 9 heures 32 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 11 heures 56 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 12 heures 47 min
light > Sport
Débuts prometteurs
Coupe du monde de rugby au Japon : première victoire pour le XV de France face à l'Argentine (23-21)
il y a 14 heures 55 min
décryptage > Société
"The Meritocracry Trap"

How meritocracy changed our lives into an endless competition

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

Etat omnipotent, gabegie budgétaire, complexité administrative, idéologie : les fléaux qui expliquent la manie des impôts en France

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Société
La Manif pour toutes

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Economie
Bras de fer

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Environnement
Environnement

Grève mondiale pour le climat : ces technologies prometteuses qui pourraient rassurer les éco-anxieux

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Société
Entretien

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

il y a 20 heures 41 min
© Filckr
© Filckr
Différence des genres

Dis-moi si tu es un homme ou une femme et je te dirai quel est ton degré d’adhésion à Emmanuel Macron

Publié le 05 mai 2018
Au cours de ces dernières semaines, plusieurs sondages ont pu révéler un écart de popularité du chef de l'Etat français selon le sexe. Ces chiffres et certaines données peuvent indiquer un soutien plus réservé à l’action de l’exécutif chez les femmes.
Erwan Lestrohan est directeur d'études à l'Institut BVA.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Lestrohan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Lestrohan est directeur d'études à l'Institut BVA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au cours de ces dernières semaines, plusieurs sondages ont pu révéler un écart de popularité du chef de l'Etat français selon le sexe. Ces chiffres et certaines données peuvent indiquer un soutien plus réservé à l’action de l’exécutif chez les femmes.

Atlantico : Au cours de ces dernières semaines, plusieurs sondages ont pu révéler un écart de popularité d'Emmanuel Macron selon le sexe. Ainsi, le sondage BVA publié ce 4 mai, Seules 11% femmes considéraient que la politique réalisée par Emmanuel Macron leur était favorable, contre 18% des hommes. Comment expliquer un tel écart selon le sexe ? 

Erwan Lestrohan : En effet, ces chiffres et certaines données peuvent indiquer un soutien plus réservé à l’action de l’exécutif chez les femmes. Pour autant, ce résultat doit être considéré avec précaution car il doit être entendu à l’aune de précisions sur la composition des populations féminines et masculines. Les résultats de notre suivi barométrique de la popularité du couple exécutif indiquent notamment que le Président est moins nettement soutenu par les populations potentiellement plus « fragiles » face au contexte de crise économique et sociale et de chômage important. En effet, si 57% des cadres, 58% des membres de foyers à hauts revenus et 49% des diplômés de l’enseignement supérieur déclarent qu’ils ont une bonne opinion d’Emmanuel Macron, les chiffres sont moins élevés chez les Français vivant au sein de foyers à bas revenus (31%), chez ceux dont le niveau d’études est inférieur au Bac (29%) ou chez les employés et ouvriers (36%).

Dans le même temps, il faut considérer le poids de certaines inégalités de genre et préciser que la population féminine, et notamment la population féminine la plus âgée, compte proportionnellement plus d’employées que de cadres, plus de bas revenus que de hauts revenus et plus de peu-diplômées que de diplômées de l’enseignement supérieur que dans la population masculine. Ainsi, si les jugements à l’égard d’Emmanuel Macron sont plus réservés chez les femmes que chez les hommes, on ne peut en déduire directement une plus grande adéquation du « Macronisme » avec la population masculine et il faut souligner que cette plus grande réserve peut aussi être reliée à une surreprésentation dans la population féminine de profils plus potentiellement fragilisés par le contexte économique et plus réservés à l’égard d’Emmanuel Macron.

Quel est le marqueur le plus fort de la polarisation de l'électorat d'Emmanuel Macron ? Du niveau de revenus en passant par l'âge ou l'appartenance politique, Emmanuel Macron provoque-t-il un clivage plus sociologique que politique ? 

Dans la mesure où la désignation d’Emmanuel Macron s’est construite en préemptant un espace politique inédit, le profil sociologique de ses soutiens est nécessairement instructif. Aujourd’hui, après 1 an de présidence, on observe plusieurs éléments de profils notables. Tout d’abord, ses soutiens principaux sont désormais les cadres. C’est auprès de ceux-ci qu’il dispose de la plus forte cote de « bonnes opinions » et celle-ci est restée assez stable, passant de 59% en mai 2017 à 57% en avril 2018. A l’inverse, la popularité du chef de l’Etat a perdu 26 points en 1 an chez les retraités (de 73% à 47%) qui étaient ses premiers soutiens au moment de sa désignation. Enfin, elle s’est ancrée à un niveau assez bas chez les employés et ouvriers (36% en avril 2018). En termes de niveaux de revenus, au moment de son élection, Emmanuel Macron disposait d’une popularité quasi-équivalente qu’on se situe du côté des Français vivant au sein de foyers dont les revenus mensuels étaient inférieurs à 1500 euros (65% de bonnes opinions) ou chez ceux dont les revenus mensuels du foyer excédaient 3500€ (69%). Aujourd’hui les opinions ont évolué de façon divergente : Emmanuel Macron reste majoritairement soutenu par les membres de foyers à hauts revenus (58%) alors que les membres de foyers à bas revenus expriment un score bien plus limité de bonnes opinions (31%).

Le profil politique des soutiens est aujourd’hui également assez clivé. La popularité du chef de l’Etat reste très élevée auprès des sympathisants LREM (93%) et elle demeure majoritaire chez les sympathisants LR (de 69% en mai 2017 à 54% en avril 2018). En revanche, elle a atteint des niveaux très bas chez les sympathisants FN (de 37% à 12%) et La France Insoumise (de 23% à 6%) et elle a surtout perdu 57 points en 1 an auprès des sympathisants socialistes, de 88% de bonnes opinions en mai 2017 à 31% en avril 2018.

Faut-il y voir une nouveauté dans la vie politique française ? 

Ce profil assez typé sociologiquement des soutiens dans l’opinion ressortait probablement moins nettement de l’analyse de la popularité de François Hollande tant celle-ci s’était confinée, au fur et à mesure du quinquennat, autour du noyau dur des sympathisants socialistes « légitimistes ». Les soutiens des moins de 35 ans, des cadres et des Franciliens, particulièrement marqués au cours de la campagne présidentielle 2012 s’étaient amenuisés entre 2012 et 2017. Sans remonter à des prédécesseurs plus anciens, il est important de souligner que Nicolas Sarkozy aura conservé significativement, jusqu’à l’issue de son quinquennat, le soutien des indépendants, des retraités et des membres de foyers à hauts revenus. En effet, la popularité du chef de l’Etat, en mars 2012 s’élevait encore à 53% chez les indépendants, à 51% chez les 65 ans et plus et à 41% chez les personnes visant dans des foyers dont les revenus mensuels étaient supérieurs à 3000€.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

07.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emcé
- 06/05/2018 - 07:11
Pfff, analyse ratée
Micron énerve les femmes et en particulier celles de l’age de sa mémère car on a envie de lui donner quelques coup de pieds au derrière , c un gandin prétentieux et mal élevé absolument insupportable
J'accuse
- 05/05/2018 - 15:48
Les homos soutiennent-ils Macron ?
Cette question existentielle m'empêche de dormir: vite un sondage !