En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Images impressionnantes
Nouvelle-Zélande : lourd bilan après l'éruption du volcan de White Island
il y a 1 min 7 sec
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Economie
Complexité

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

il y a 3 heures 24 min
décryptage > France
SOS productivité

L’efficacité des organisations : grande oubliée de la réflexion en matière de politiques publiques et privées

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Social
Atlantico Business

Retraite : les partenaires sociaux ont négocié pendant 18 mois sans interruption pour en arriver aujourd’hui à exiger de tout remettre à plat. Mais qu’ont-ils fait pendant tout ce temps ?

il y a 4 heures 14 min
décryptage > France
Perdant perdant

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

il y a 4 heures 37 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 21 heures 57 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 1 jour 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 1 jour 9 min
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 43 min 15 sec
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Religion
Allah, des sous !

Imam, c'est pas un métier... Et c'est bien pour ça qu'ils sont si rares

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Economie
Vers des guerres commerciales sans issue ?

OMC : le système d’arbitrage des conflits commerciaux poussé à la panne sèche par les Etats-Unis

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Environnement
Fibre sociale

Grève du 5 décembre : le conflit social sur les retraites place écolos & décroissants au pied de leurs 1001 contradictions

il y a 4 heures 21 min
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 21 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 23 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 1 jour 4 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 1 jour 28 min
© Anthi PAZIANOU / AFP
© Anthi PAZIANOU / AFP
L'été sera chaud

Très forte hausse du nombre de migrants en direction de la Grèce : vers un nouvel été de crise ?

Publié le 02 mai 2018
D'après des informations données par le Guardian, les flux migratoires entre Turquie et Grèce, notamment des kurdes en provenance d'Afrin, seraient à nouveau en progression, après le passage de 2900 personnes au mois d'avril, soit l'équivalent du flux total depuis le début de l'année.
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après des informations données par le Guardian, les flux migratoires entre Turquie et Grèce, notamment des kurdes en provenance d'Afrin, seraient à nouveau en progression, après le passage de 2900 personnes au mois d'avril, soit l'équivalent du flux total depuis le début de l'année.

Atlantico : La situation ferait craindre à Athènes une situation d'urgence pour l'été qui s'annonce. Comment évaluer les risques d'une nouvelle crise migratoire pour cet été 2018 ? 

Jacques Barou : Depuis la négociation menée en 2015 avec la Turquie à la suite de l'arrivée dans l'UE de près d'un million de personnes entrées par la Grèce, les flux avaient diminué de façon spectaculaire, ce qui signifie que le gouvernement turc avait les moyens et la volonté d'empêcher les candidats à l'émigration vers l'U.E de franchir la frontière. Si les flux reprennent depuis quelques mois, c'est que le gouvernement turc ne veut plus remplir le rôle de rétention. S'il s'agit des Kurdes chassés d'Affrin, il va de soi que le gouvernement turc a intérêt à les voir partir plutôt que de s'installer sur son territoire avec les risques qu'ils rejoignent les mouvements pro-kurdes de Turquie. Cette incitation au départ visant les Kurdes de Syrie touchera-t-elle d'autres zones que celle d'Affrin ? Cela dépendra de la suite des actions militaires de l'armée turque dans le Kurdistan syrien. Devant l'hostilité des puissances occidentales et du régime syrien provoquée par cette intervention il est possible que l'opération s'arrête au moins momentanément, ce qui limiterait les départs de Kurdes vers l'Europe. Mais il est possible aussi que le gouvernement turc joue la carte de la menace de nouvelles vagues migratoires pour obtenir de nouvelles aides financières de l'UE, la situation économique du pays étant actuellement très mauvaise et promettant de se dégrader davantage dans l'avenir, ce qui remettrait en cause la réélection de l'AKP. Le risque d'une nouvelle augmentation des flux dans les mois à venir existe incontestablement. Mais cela reste conditionné par la situation internationale et l'évolution de la situation en Syrie et en Turquie.

De l'élection anticipée en Turquie et à son impact sur le fragile accord passé entre Ankara et l'Union européenne, à l'annonce par Damas de la mise en place de la "loi numéro 10" visant à exproprier les réfugiés, et interdisant ainsi toute possibilité de retour, comment aborder le contexte de cet été 2018 ? Quels sont ces éléments qui pourraient avoir une importance sur les flux migratoires au cours de cet été ? 

Si le régime turc veut des élections anticipées c'est parce que s'il attend la date prévue, la situation économique sera tellement mauvaise que l'AKP aura toutes les chances de perdre les élections. Il peut jouer sur la menace d'une nouvelle vague migratoire vers l'UE avec laquelle ses relations sont très mauvaises mais, si la situation économique du pays se dégrade encore il est aussi dépendant des aides financières de l'UE. La loi votée en Syrie pour exproprier les réfugiés et empêcher leur retour ne déclenchera pas beaucoup de nouveaux départs mais empêchera les retours dans le pays compromettant toute possibilité de réconciliation nationale. Toutefois, un certain nombre de grandes puissances impliquées de près ou de loin dans la crise syrienne ont intérêt à empêcher ces expropriations. La plupart des expropriés potentiels sont des sunnites et le régime a depuis longtemps le projet de les remplacer par des chiites, ce qui renforcerait aussi l'alliance avec l'Iran. Cette perspective inquiète Israël, l'Arabie saoudite et ses alliés dans le golfe et par ricochet inquiètera les Américains, très hostiles à l'Iran. Là aussi l'avenir des Syriens ayant quitté le pays est très lié aux enjeux politiques existant au Proche-Orient. On peut faire l'hypothèse qu'à court terme très peu ne rentreront au pays même si la paix revenait.

Comment évaluer le niveau de préparation et de conscience de la situation de la part des autorités européennes ? Comment celles-ci pourraient-elles anticiper la situation ? 

Les autorités européennes sont conscientes des risques de nouvelles arrivées massives mais cela ne les amène pas pour autant à mettre en place une politique cohérente. La tendance est de laisser les pays de premier accueil seuls face aux vagues d'arrivée en ne leur apportant qu'un soutien financier. Les actions à mener sont de deux ordres. Sur le plan diplomatique d'abord, il faut que l'UE fasse pression sur la Turquie et la Syrie voire sur la Russie qui a tendance à utiliser les "crises migratoires" pour faire monter les tensions entre les membres de l'U.E et faire monter en puissance les partis populistes anti-européens. L'affaiblissement de l'UE est depuis longtemps un but de la politique russe. Parallèlement à l'action diplomatique, il faut aussi prévoir de nouveaux flux d'arrivées en négociant, voir en imposant une meilleure répartition des structures d'accueil entre les membres de l'UE. Les pays les plus riches de l'U.E qui ont absorbé l'essentiel des flux en 2015 ont des moyens de pression sur les pays les plus réticents à jouer un rôle d'accueil. Mais la situation actuelle n'est pas favorable à la mise en place d'une politique cohérente et équilibrée. Le Brexit, la fragilité de la coalition au pouvoir en Allemagne, le renforcement du populisme en Pologne et en Hongrie sont des obstacles à une politique communautaire vis-à-vis des arrivées massives de migrants. C'est au niveau diplomatique que l’UE a intérêt à faire porter son effort.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 02/05/2018 - 13:57
Étonnant que des pays
Étonnant que des pays capables de détruire le régime de Kadhafi, de Sadam Hussein ne soient pas capables d'éliminer physiquement quelques centaines de passeurs qui volent, violent et dépouillent des pauvres gens puis nous les envoient dans le dénuement le plus total...... Nos gouvernements doivent avoir de sombres raisons pour tolérer de tels crimes contre l'humanité !!!!
MIMINE 95
- 02/05/2018 - 12:41
MEA CULPA et HONTE A L'EUROPE
Ces réfugiés là méritent leur titre de réfugiés de guerre et notre compassion. Nous sommes coupables de les avoir abandonner face à l'hitler Ottoman? alors qu'il avaient combattu valeureusement avec nous contre les barbares islamistes.
vangog
- 02/05/2018 - 10:04
Franchement nul l’OTAN!
En laissant les fascistes turcs s’emparrer d’Affrin, et progresser vers l’Euphrate, vous provoquez un nouvel exode de populations. Décidément, ce monde est dirigé par les black-blocks fascistes et immigrationnistes, aux ordres de Soros et de Rothschild! en 2019, votez pour les partis du MENL, seule coalition capable de s’opposer aux PPE-PSE dont ces fascistes black-blocks zadistes LDH, GISTI, FISTI, ATTAC sont les supplétifs...