En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Le taux d'abstention pourrait être de 29% ce dimanche.
Aux urnes

Qui sont ces abstentionnistes qui détiennent la clé de l’élection ?

Publié le 22 avril 2012
L’indicateur Ifop/JDD d’évaluation de l’abstention au premier tour de l’élection présidentielle révèle un score de 29% de Français qui n’iraient pas voter dimanche. Parmi les abstentionnistes, une proportion plus grande de jeunes et d’ouvriers. Reste désormais aux politiques à les convaincre, mais comment ?
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’indicateur Ifop/JDD d’évaluation de l’abstention au premier tour de l’élection présidentielle révèle un score de 29% de Français qui n’iraient pas voter dimanche. Parmi les abstentionnistes, une proportion plus grande de jeunes et d’ouvriers. Reste désormais aux politiques à les convaincre, mais comment ?

Atlantico : L’indicateur Ifop/JDD d’évaluation de l’abstention au premier tour de l’élection présidentielle révèle un score de 29% de Français qui n’iraient pas voter le 22 avril prochain. Parmi les abstentionnistes, figure une proportion plus grande de jeunes et d’ouvriers. Comment l’expliquer ?

François Kraus : Généralement, la participation électorale est liée à l’intérêt pour la politique, qui est plus élevé chez les personnes âgées, les hommes et les catégories sociaux professionnelles supérieures (plus diplômées et informées sur les questions politiques).

La participation est donc directement corrélée au niveau de diplôme et à la catégorie socio-professionnelle d’appartenance.

Dans le détail, il est intéressant de noter ce double clivage générationnel, où 39% des personnes âgées de moins de 35 ans n’iraient pas voter, contre seulement 20% des plus de 65 ans.


Sur le plan socioprofessionnel, la participation chez les ouvriers s’élève à 60% contre 78% parmi les cadres supérieurs ou professions libérales.

Le fait que les jeunes et ouvriers représentent un pourcentage élevé des abstentionnistes à l’élection présidentielle de 2012 ne constitue pas une surprise. Par exemple en 2007, l’écart entre les cadres et les ouvriers dans l’abstention était de 12%, contre 18% aujourd’hui.

Vous parlez d'un taux élevé d'abstentionnisme chez les jeunes, mais comment expliquer que 25% de ceux d'entre eux qui votent se prononcent en faveur de Marine Le Pen, d’après la dernière étude CSA ?

Premièrement, le chiffre publié par nos confrères du CSA était très contestable méthodologiquement. Ils ont d’ailleurs été sanctionnés.

Ensuite, ce qui prime chez les jeunes c’est le niveau d’éducation, de diplômes et d’activité.

Les jeunes qui votent Le Pen sont en général des jeunes actifs qui ont arrêté leurs études tôt pour se consacrer à des métiers de type manuel, ou dans lequel le niveau de formation n’est pas jugé très élevé. Ce qui compte pour eux, c’est donc la dimension populaire, les problèmes de précarité, de logement, de salaire, de pouvoir d’achat.

Du fait d’un environnement social qui ne peut être qualifié d’aisé, ils sont donc plus sensibles que la moyenne au discours lepéniste. Au contraire, les jeunes étudiants sont plus imperméables aux discours de Marine Le Pen. C’est très net, une étude conduite auprès des étudiants montre que Marine Le Pen n’arrive qu’à 11% de sympathisants.

Il y a donc deux jeunesse qui s’opposent.

Comment les politiques peuvent-ils convaincre les ouvriers et les jeunes abstentionnistes de se rendre aux urnes ?

Les abstentionnistes sont difficiles à convaincre, puisque leur refus de procéder au vote tient au déficit de crédibilité des candidats, ainsi qu’à une forme de manquement dans la qualité du discours et la capacité à agir. Ce sont tous ces éléments qui font que les gens pensent qu’il est inutile de se déplacer pour voter.

C’est plutôt en agissant sur la capacité d’action politique que les candidats pourront encourager une véritable mobilisation électorale. En 2007, Nicolas Sarkozy avait réellement mis en avant sa capacité d’action par rapport à ses prédécesseurs, et le niveau de mobilisation s’en était ressenti, atteignant alors un véritable record.

Cette année, le niveau d’abstention risque d’être plus fort.


Peut-on aller jusqu’à formuler le constat d’une cristallisation des abstentionnistes quelques jours avant le premier tour ?

Quand on mesure l’intérêt pour cette campagne, on a le sentiment que celle-ci apparaît plus décevante que la précédente, et que le vote nourrit peu d’espoir d’amélioration du sort de la France et des Français.

Reste que généralement, il y a des gens qui se décident au dernier moment. En prenant en compte les cinq derniers scrutins, on évalue l’abstention entre 20 et 25% en définitive. Cela reste toutefois un score élevé, et l’on peut imaginer que le taux d’abstentionnisme sera encore plus bas.

En prenant toutefois en compte votre dernière estimation, qui fixe le taux d’abstention à 29%, le record de 2002 serait enfin battu ?

Le record jusque-là s’est en effet produit en 2002 avec une abstention à 28,4%. Ce qui avait favorisé à l’époque l’ascension de Jean-Marie Le Pen au second tour.

En 1995, l’abstention mesurée était de 22%. En 2007, elle avait opéré un recul aux environs de 14%.

Selon toute vraisemblance, l’abstention de 2012 devrait se situer entre les fourchettes de 2002 (haute) et 2007 (basse).


Propos recueillis par Franck Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Gilles
- 22/04/2012 - 09:24
Pa seulement
Il n'y a pas que les jeunes et ouvrier qui ne se déplacent plus. Ceux qui ont vécu plus de 30 ans d'UMPS en ont vraiment marre !
gmilady
- 22/04/2012 - 08:42
Oiseau de mauvaise augure
Attendez donc d'avoir le résultat de la participation au lieu de brandir l'abstension comme épouvantail.
nuala
- 22/04/2012 - 08:28
etre abstantionniste quel courage
avec dix candidats qui se presentent( vous voyez ça souvent a l etranger !) ils n ont pas d opinions moi je pense que ce sont des menfoutistes qui seront les premiers a gueuler quelque soit le president elu , je les compare aux indignes c est les memes vous savez ceux(quelques centaines de bons a rien) qui arpentent les trottoirs avec des masques sur le visage-trop moches pour se montrer- et des pancartes a la main au fait ils travaillent quand et ils sont indignes par quoi, moi je suis indignee par leur connerie mais on le sait la connerie c est universel