En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

03.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

L’abandon des Arméniens du Haut-Karabagh par les puissances occidentales est-il la répétition générale du plan dont rêve Erdogan pour l’Europe ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 7 min 43 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 24 min 20 sec
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 45 min 32 sec
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 1 heure 31 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 2 heures 12 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 2 heures 35 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 2 heures 51 min
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 14 heures 5 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 17 heures 7 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 9 min 29 sec
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 42 min 29 sec
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 1 heure 6 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 1 heure 34 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 3 heures 17 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 14 heures 30 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 17 heures 32 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 19 heures 17 min
© Wikimedia Commons
© Wikimedia Commons
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron est-il le (lointain) descendant spirituel d'Alcibiade, cet homme politique athénien au destin tragique ?

Publié le 22 avril 2018
Platon observe nos smartphones, croise nos migrants, découvre les attentats terroristes, scrute nos dirigeants politiques. Roger-Pol Droit lui fait rencontrer Teddy Riner, Bob Dylan, Thomas Pesquet, l’emmène au Mémorial de la Shoah, l’incite à visionner House of Cards, à écouter Emmanuel Macron et Donald Trump. Entre autres. Extrait de "Et si Platon revenait..." de Roger-Pol Droit, aux éditions Albin Michel (2/2).
Roger-Pol Droit
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philosophe et écrivain, Roger-Pol Droit est normalien, agrégé, docteur en philosophie. Chroniqueur au Monde, aux Échos, au Point, il est l’auteur d’une quarantaine de livres sur les questions vives de notre époque. Ses ouvrages sont traduits dans une...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Platon observe nos smartphones, croise nos migrants, découvre les attentats terroristes, scrute nos dirigeants politiques. Roger-Pol Droit lui fait rencontrer Teddy Riner, Bob Dylan, Thomas Pesquet, l’emmène au Mémorial de la Shoah, l’incite à visionner House of Cards, à écouter Emmanuel Macron et Donald Trump. Entre autres. Extrait de "Et si Platon revenait..." de Roger-Pol Droit, aux éditions Albin Michel (2/2).

En découvrant Emmanuel Macron, Platon songe à Alcibiade. Cet aristocrate athénien – qui d’abord séduit Socrate, longtemps le fascine, finalement le déçoit – est crédité, comme le Président français, d’une intelligence exceptionnelle, d’une ambition ardente et précoce, sans oublier une beauté frappante et un patrimoine fi nancier confortable.

Je dissuade Platon d’aller plus loin dans le rapprochement. Les frasques d’Alcibiade, son goût effréné du luxe et du scandale, sa bisexualité affichée ne semblent pas correspondre.

Platon revient malgré tout sur la proximité des deux silhouettes politiques, parce qu’à ses yeux elles ne manquent pas de parenté. Alcibiade, comme Macron, séduit des puissants de tous bords, sans s’embarrasser des clivages politiques. Sa personne compte plus que ses mérites. Sa vitalité l’emporte sur son programme.

Son apparence lui tient lieu de vérité. Socrate le lui dit : « tu te précipites vers la politique avant d’être éduqué 1 ». Autrement dit : tu veux le pouvoir avant même de savoir comment l’exercer, tu fonces déjà, alors que tu ignores encore sur quoi guider tes décisions, vers quel but conduire la Cité, et selon quelles règles.

Ou encore : tu as certes de l’ambition, du courage, de la ténacité, mais en vérité tu n’as pas de politique, parce que tu n’as aucun souci du Bien, nul savoir de ce qui est juste, pas de philosophie proprement dite.

Ce dont manque Alcibiade, irrémédiablement, c’est d’un lest, d’une réflexion qui lui donne à la fois une assise et une régulation. Il est ardent, il séduit, il s’agite, mais il ne pense pas réellement. Il croit penser, ce qui est fort différent. Il se pique de philosophie, mais comme d’une drogue. La réflexion le trouble, l’excite sans le faire avancer ni agir plus lucidement.

C’est bien ce qu’il explique, lui-même, à Socrate dans le Banquet :

C’est au cœur ou à l’âme – peu importe le terme que l’on utilise – que j’ai été frappé et mordu par les discours de la philosophie, lesquels blessent plus sauvagement que la vipère quand ils s’emparent d’une âme jeune qui n’est pas dépourvue de talent, et qu’ils lui font commettre et dire n’importe quelle extravagance.

Alcibiade incarne l’éducation philosophique ratée. Il échappe à tout contrôle, toute mesure, parce qu’il a manqué la voie qui rend meilleur. Atteint par la philosophie, il n’a pas su se régler sur elle. Elle se transforme pour lui en égarement, comme cela arrive quand la pensée est mal engagée. Mais Alcibiade ne veut pas vraiment le reconnaître. Au contraire, il soutient que tous les « mordus » de philosophie délirent. Il va jusqu’à dire que tous ceux qui s’y intéressent, Socrate inclus, sont atteints « du délire et des transports » « produits par la philosophie ».

Dans quelle mesure la suite des événements viendra-t-elle infirmer ou confirmer cette ressemblance entre Alcibiade et Emmanuel Macron ? Nul ne sait. Il faut espérer que le parallélisme n’aille pas jusqu’à son terme. Car le destin d’Alcibiade est tragique. À force d’être ambigu, opportuniste, tacticien imparfait, il finit par jouer contre son camp, par trahir les siens en servant les Perses, et meurt assassiné sans que personne ait vraiment compris ce qu’il avait en tête, qui n’était peut-être rien.

En attendant qu’en d’autres temps, sous d’autres mœurs, parle en France le verdict des faits, une anecdote, attribuée par Plutarque à Alcibiade, devrait retenir l’attention.

Alcibiade avait un chien d’une taille et d’une beauté étonnantes, qu’il avait payé soixante-dix mines. Il lui coupa la queue, laquelle était magnifique. Comme ses amis le blâmaient, et lui rapportaient que tous se répandaient en critiques mordantes à propos de ce chien, Alcibiade éclata de rire : « C’est exactement ce que je souhaite. Je veux que les Athéniens parlent de cela ; ainsi, ils ne diront rien de pire sur moi » .

Dans les termes d’aujourd’hui, voilà qui se nomme fumigène, écran de fumée, dérivatif. Pour éviter de parler de ce qui importe, mais risque de fâcher, on suscite un buzz, qui sert de leurre. Pendant que tout le monde parle de ce sujet sans importance en croyant que c’est un scandale, il est possible de vaquer à ses occupations. Alcibiade a inventé la com’. Il n’en fi nit pas de faire des émules.

Extrait de "Et si Platon revenait..." de Roger Pol-Droit, aux éditions Albin Michel 

"Et si Platon revenait..." de Roger Pol-Droit

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires