En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 12 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 10 heures 37 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 12 heures 25 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 14 heures 25 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 16 heures 29 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 9 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 10 heures 42 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 13 heures 14 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 15 heures 38 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 16 heures 24 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 6 heures
© A.J. - Wikiagri
© A.J. - Wikiagri
WikiAgri

Prévue dans le cadre de l’accord de libre-échange Europe-Mercosur, la viande bovine brésilienne ne répond pas à nos critères sanitaires

Publié le 16 avril 2018
Dans le cadre d'un éventuel accord de libre-échange entre l’Europe et le Mercosur (les pays de l’Amérique latine), une commission d'enquête du Parlement européen s'est rendue au Brésil pour constater sur place de l'efficacité des mesures prises pour les produits agricoles exportés, en particulier la viande bovine. Leurs conclusions sont sans appel : celle-ci ne répond pas aux critères sanitaires européens, en particulier en termes de traçabilité.
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le cadre d'un éventuel accord de libre-échange entre l’Europe et le Mercosur (les pays de l’Amérique latine), une commission d'enquête du Parlement européen s'est rendue au Brésil pour constater sur place de l'efficacité des mesures prises pour les produits agricoles exportés, en particulier la viande bovine. Leurs conclusions sont sans appel : celle-ci ne répond pas aux critères sanitaires européens, en particulier en termes de traçabilité.

Pendant quatre jours de visites et d'entretiens, 11 députés européens représentant tous les groupes parlementaires du Parlement européen, dont trois français, ont essayé de déterminer si, oui ou non, le Brésil présentaient des garanties suffisantes dans sa volonté exportatrice vers l'Europe de contingents de viande bovine. Cela, dans le cadre d'un éventuel accord entre l'Europe et les pays du Mercosur (de l'Amérique latine). Les trois députés européens français présents au Brésil étaient Michel Dantin (groupe PPE, qui correspond à LR en France), le socialiste Eric Andrieu, ainsi que le FN Jacques Colombier. 

« Nous avons été bien reçus, précise ainsi Michel Dantin. Tout avait été prévu pour nous donner des réponses, avec un programme de visites et de rencontres intense, sans le moindre temps mort. Et pour tout dire, les arguments donnés la majeure partie du temps étaient bons, et rassurants. Pour autant, comment dire, on nous a montré ce qu’il fallait nous montrer, nous sentions que quelque chose pouvait nous échapper. Et ce n'est finalement qu'en toute fin de séjour que nous avons obtenu une réponse qui nous permet d'affirmer la traçabilité telle qu'elle existe au Brésil ne correspond pas aux critères européens de défense des consommateurs. »

En effet, au lieu d'une traçabilité par animal comme en Europe, celle-ci s’opère par lots. « Le problème, précise encore Michel Dantin, c'est que l'on ne parle pas des mêmes lots en entrant et en sortant de l'abattoir. En entrant, le lot correspond à une ferme, soit à quelques dizaines de bêtes. En sortant, le lot définit plusieurs fermes. » Eric Andrieu renchérit : « En fait, ce que les Brésiliens appellent le lot, c'est le résultat d'une journée d'abattage. En d'autres termes, il n'est pas possible de remonter jusqu'à la ferme où se situe le problème si problème il devait y avoir. »

Par ailleurs, les deux eurodéputés affichent des opinions communes par rapport aux réponses sur la corruption : « Sur les trafics de viande d'il y a quelques mois, il nous a été dit que la justice poursuivait son travail », affirment-ils l'un et l'autre, laissant entendre, chacun avec des mots différents mais la même vision au final, qu'il était finalement impossible de vérifier que ces bonnes intentions affichées correspondaient à la réalité.

Ils décrivent enfin l'un et l'autre le système agricole brésilien comme étant à deux vitesses : une agriculture familiale avec des petites exploitations (plus importantes tout de même que nos petites exploitations en France) pour fournir le pays, et une agriculture industrialisée à grande échelle pour l'export. Avec le respect du client en prime : « Ils affirment pouvoir produire OGM ou non OGM selon la demande du marché. »

D'où une analyse propre à Eric Andrieu. « Ce que nous avons vu nous interroge sur notre propre système. Au Brésil, l'agriculture industrielle destinée à l'export n'est pas subventionnée, contrairement à l'agriculture familiale à vocation interne. Ce modèle est clair. L'agro-industrie devient compétitive par la massification : c'est l'importance de la production qui lui permet de dégager des bénéfices. Le Brésil se dit prêt à nourrir le monde... Pour ma part, je pense qu'en Europe aussi nous pourrions cesser de subventionner l'agriculture destinée à l'export... »

En conclusion, concernant un éventuel accord de libre-échange entre l'Europe et le Mercosur, la commission d'enquête du Parlement européen partie au Brésil va rendre un rapport montrant ses grandes réserves pour le consommateur européen quant à la traçabilité de la viande bovine brésilienne. C'est en effet par rapport au consommateur que le Parlement européen va se positionner, même si derrière, par ricochet, les éleveurs de bovins viande européens sont intéressés au premier chef.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 15/04/2018 - 23:05
Ce sont des zébus que
l'on voit sur la photo. Certains parlent de sous-espèce d'origine indienne et d'autres d'espèce à part.
brennec
- 15/04/2018 - 19:50
Tous les prétextes sont bons pour bloquer a la frontière.
La viande française est a la fois traçable et pas bonne, de plus ce n'est pas du boeuf mais de la vache de réforme. Pour trouver une entrecote bien persillée il faut acheter de la viande étrangère (irlandaise notamment) on a tellement bourré le crane des français avec le gras qu'éleveurs et bouchers nous font de la viande maigre (donc sans gout). Le boeuf argentin n'est peut être pas traçable mais il s'est fait une réputation mondiale.
vangog
- 15/04/2018 - 14:55
Vous ne seriez pas un peu « raciste », Atlantico?...
Le FN Jacques Colombier était présent pour dénoncer ces accords du Mercosur, et Dieu sait si le Front National a été à l’avant-garde de ce légitime combat contre des accords déséquilibrés , mais vous l'évoquez à peine dans votre article, qui ne reprend les phrases que de ceux qui ont pris le train du Front National en route, les socialistes et les PPE...un peu injuste, vous ne trouvez pas?...