En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

03.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

07.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 24 min 10 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 1 heure 53 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 3 heures 1 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 3 heures 22 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Heurs et malheurs du guerrier au crépuscule du Moyen Age

il y a 3 heures 42 min
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 19 heures 52 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 21 heures 26 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 22 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 58 min 37 sec
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 2 heures 8 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 2 heures 40 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 2 heures 56 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 3 heures 30 min
décryptage > Europe
Exemple historique

Eurobonds et survie de l’Europe : cette vieille histoire américaine que l’UE ferait bien de sérieusement méditer

il y a 3 heures 43 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 20 heures 47 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 22 heures 10 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 22 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Médecine et protéines

La recherche sur les protéines avance et elle pourrait être le futur de la science

Publié le 04 avril 2018
Depuis plusieurs années, les connaissances des chercheurs en matière de protéines permettent d'envisager une révolution de la médecine. Et leur potentiel paraît immense.
Pierre Roubertoux est professeur de génétique et de neurosciences à Marseille. Il a créé et dirigé le laboratoire "Génétique, neurogénétique, comportement" du CNRS et a travaillé au laboratoire "Génomique fonctionnelle, comportements et pathologies" du...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Roubertoux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Roubertoux est professeur de génétique et de neurosciences à Marseille. Il a créé et dirigé le laboratoire "Génétique, neurogénétique, comportement" du CNRS et a travaillé au laboratoire "Génomique fonctionnelle, comportements et pathologies" du...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plusieurs années, les connaissances des chercheurs en matière de protéines permettent d'envisager une révolution de la médecine. Et leur potentiel paraît immense.

Atlantico : Selon un article de Bloomberg, les avancées en matières de génétique et d'informatique ont permis des avancées considérables en ce qui concerne les protéines et la manière dont elles sont construites, à tel point qu'il semble désormais possible de les modeler et d'en créer de nouvelles pour guérir des maladies. À quel point la création de nouvelles protéines pourrait-elle changer la médecine dans les prochaines années ?

Pierre Roubertoux : Ca pourra changer la médecine parce que, lorsqu'il y a une mutation, c'est la protéine qui va être utilisée par la cellule qui va produire le déficit qu'on obtient. Simplement, le gros problème que je vois, ce n'est pas tellement de fabriquer une protéine - ça, on sait le faire depuis longtemps -, c'est, d'une part, de savoir non pas comment cette protéine agit dans la cellule, mais comment elle va interagir avec les autres protéines. On estime à peu près à 100.000 le nombre de protéines ou isoformes de protéines qui fonctionnent dans notre organisme et l'on sait que, pour à peu près 15.000 d'entre elles seulement, on connaît des interactions avec d'autres protéines. Et c'est là le problème : quand vous allez rajouter quelque chose dans la cellule, vous n'allez pas savoir automatiquement ce que cela va produire avec les protéines "normales" ou "anormales" existantes. Le deuxième point, c'est qu'une protéine - et c'est le problème majeur -, va s'exprimer dans un certain nombre, un certain type de cellules. Tout le problème va être de diriger la protéine vers un type de cellules. Pour le moment, c'est ce qu'on essaye de faire, mais on ne sait pas bien le faire.

Quels peuvent être les risques inhérents à la création de nouvelles protéines ?

On peut fabriquer ces protéines, on va les essayer sur ce qu'on appelle des organismes modèles, autrement dit, sur des animaux. Cela peut ne pas donner la même chose dans des cellules de souris et dans des cellules humaines. En général, ça donne le même résultat. Mais même si on est sûr que le modèle animal est bon, on n'est pas sûr à 100% que la totalité de cette protéine que vous avez injectée va aller se placer dans la bonne cellule. Dans le cerveau, par exemple, il y a à peu près 70 structures différentes qui sont définies par des critères cytologiques, anatomiques, biochimiques différents. Vous allez injecter cette protéine, elle va se répartir dans tout le cerveau alors qu'elle est déficiente uniquement dans un type de cellules, par exemple dans le striatum, qui est une des structures qui composent le cerveau. Si vous avez augmenté la quantité de la protéine A dans les cellules du striatum, rien ne vous dit que, comme vous allez aussi augmenter la quantité de ces protéines dans les cellules de l'hippocampe, ça ne va pas produire au niveau de l'hippocampe des effets non-souhaitables. Ces protéines sont des médicaments, et elles vont être, comme n'importe quel médicament, soumises à une autorisation de mise sur le marché.

Est-ce qu'en théorie, créer de nouvelles protéines pourrait permettre de guérir tous les maladies existantes ? 

Oui, cela pourrait permettre de tout guérir à condition qu'on ait pu au préalable maîtriser l'endroit où l'on envoie ces protéines. Et qu'on les envoie dans la cellule A, mais pas dans la cellule B parce qu'un surcroît de protéines dans la cellule A, s'il se retrouve dans la cellule voisine, risque de faire des catastrophes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

03.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

07.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires