En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

03.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

06.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

07.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 6 heures 52 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 12 heures 31 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 13 heures 33 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 16 heures 17 sec
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 16 heures 57 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 20 heures 7 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 12 heures 18 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 12 heures 50 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 16 heures 37 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 17 heures 41 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 18 heures 27 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 20 heures 29 min
© Greg Baker / AFP
© Greg Baker / AFP
Bonnes feuilles

Réseau de surveillance, "agents d’influence" : quand la Chine passe du "soft power" au "sharp power"

Publié le 25 mars 2018
Imaginant une rencontre secrète entre Vladimir Poutine et Xi Jinping, François Roche nous fait entrer dans les coulisses d’un extraordinaire complot. Depuis la chute de l’URSS, Russes et Chinois, dont l’histoire commune remonte à près de quatre siècles, n’ont eu de cesse de renforcer leurs relations sur tous les plans : militaire, commercial, diplomatique. Extrait de "La danse de l'ours et du dragon" de François Roche, aux éditions François Bourin (2/2).
François Roche
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Roche est journaliste et auteur. Il a dirigé plusieurs titres de la presse économique (La Tribune, L'Expansion).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Imaginant une rencontre secrète entre Vladimir Poutine et Xi Jinping, François Roche nous fait entrer dans les coulisses d’un extraordinaire complot. Depuis la chute de l’URSS, Russes et Chinois, dont l’histoire commune remonte à près de quatre siècles, n’ont eu de cesse de renforcer leurs relations sur tous les plans : militaire, commercial, diplomatique. Extrait de "La danse de l'ours et du dragon" de François Roche, aux éditions François Bourin (2/2).

Du soft power, la Chine était passé au sharp power, déployant son appareil de surveillance vers le monde académique et politique, hors du territoire chinois. Elle avait déployé des « agents d’influence » dans un certain nombre de pays – en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Europe, aux États-Unis – pour que les thèses chinoises soient mieux « comprises» et que les critiques contre ses volontés d’expansion territoriale ou sa politique en matière de droits de l’homme et de liberté d’opinion soient davantage «pesées» et relativisées. On avait expliqué à un certain nombre d’universités et de think tanks que s’ils voulaient développer leurs activités dans le très lucratif marché chinois, ils devaient se montrer attentifs au contenu de leurs recherches, thèses ou travaux concernant la Chine afin que les positions du pays ne soient pas « caricaturées» ou «déformées». Le gouvernement avait également financé en sous-main plus d’une trentaine de radios chinoises à l’étranger, dont la mission était de diffuser toutes les bonnes nouvelles en provenance de la Chine. En certaines occasions, des étudiants chinois d’universités étrangères avaient protesté publiquement contre des « commentaires négatifs» ou «tendancieux» de leurs professeurs à l’encontre de leur pays natal. Et puis il y avait l’armée des trolls chinois, et notamment le forum intitulé « Le Conseil de l’Empereur», qui réunissait près de 30 millions de jeunes patriotes inondant les réseaux sociaux de messages favorables à la Chine, attaquant sans merci ses ennemis, qu’il s’agisse des étudiants de Hong Kong ou des nationalistes taïwanais, et ne ménageant pas leurs efforts pour obéir à la recommandation que Xi avait faite devant les délégués du XIXe Congrès: «Racontez l’histoire de la Chine, bâtissez le soft power chinois!»

Il s’agissait là, expliqua Chen, d’un effort sans précédent, dont les Occidentaux n’avaient pas encore pris conscience, même si quelques membres du Congrès américain avaient tiré la sonnette d’alarme au cours de ces derniers mois. «Ensemble, nous faisons reculer la démocratie : vous, en empoisonnant les réseaux sociaux et en intervenant dans les processus électoraux, dont les Occidentaux pensaient qu’ils étaient inattaquables; nous, en tentant de contrôler l’information à sa source, dans les pays étrangers, afin de lui conférer des “caractéristiques” chinoises. Nous sommes en train de réussir là où la guerre froide a échoué. Mais nous devons encore redoubler d’effort et multiplier nos coopérations pour que notre succès soit encore plus éclatant» conclut Chen. Narychkine acquiesça, et promit que désormais un canal privilégié de circulation de l’information serait mis en place avec Chen et qu’il allait informer Vladimir Vladimirovitch de la proposition chinoise, sans douter qu’elle serait bien accueillie, étant donné les circonstances actuelles. Puis les deux hommes reprirent le chemin du camp. Le soleil était déjà haut sur l’horizon. Deux aigles royaux tournoyaient dans un ciel limpide. Dans les sous-bois, les agents de sécurité chinois commençaient à démonter les tentes et à entasser les reliefs de leurs repas et tout objet qu’ils avaient pu utiliser dans de grands sacs en plastique…

Extrait de "La danse de l'ours et du dragon" de François Roche, aux éditions François Bourin

"La danse de l'ours et du dragon" de François Roche

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires