En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

03.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

04.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

05.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

07.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 heure 34 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 9 heures 17 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 11 heures 10 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 12 heures 24 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 13 heures 5 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 4 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 8 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 2 heures 1 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 8 heures 46 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 10 heures 6 sec
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 13 heures 20 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 5 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 7 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 8 heures
© AFP
© AFP
Bonnes feuilles

Iran : le zoroastrisme, une religion millénaire qui séduit les déçus de la Révolution islamique

Publié le 25 mars 2018
Quatre décennies après la révolution islamique, l’Iran semble de nouveau à un carrefour. Ardavan Amir-Aslani s’érige dans cet essai contre la réécriture fallacieuse du passé de cette civilisation. Pour rendre à la culture perse la place qui lui revient dans l’Histoire. Extrait de "De la Perse à l'Iran : 2500 ans d'histoire" par Ardavan Amir-Aslani, publié aux Editions de l'Archipel. (2/2)
Ardavan Amir-Aslani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quatre décennies après la révolution islamique, l’Iran semble de nouveau à un carrefour. Ardavan Amir-Aslani s’érige dans cet essai contre la réécriture fallacieuse du passé de cette civilisation. Pour rendre à la culture perse la place qui lui revient dans l’Histoire. Extrait de "De la Perse à l'Iran : 2500 ans d'histoire" par Ardavan Amir-Aslani, publié aux Editions de l'Archipel. (2/2)

Bien qu’il ait conservé peu d’adeptes, le zoroastrisme est toujours vivant aujourd’hui, alors qu’il faillit disparaître sous le coup de l’invasion arabe. On se souvient que les prêtres zoroastriens ne consignaient aucun de leurs textes sacrés par écrit avant les Sassanides. Zoroastrisme, manichéisme, mazdakisme et même bouddhisme, pour les Arabes toutes ces religions et pensées étaient cataloguées comme « zoroastriennes ». En outre, pour eux, les Perses zoroastriens étaient des « adorateurs du feu », donc des idolâtres. Le célèbre historien andalou Ibn Khaldoun (1332-1406) raconte que le deuxième calife Omar fit brûler tous leurs écrits sacrés, et ordonna des répressions sanglantes à leur encontre. Pour échapper à une destruction totale, les zoroastriens réussirent à faire passer leur religion pour une « religion du Livre » 1 : Ahura Mazdā était bien un Dieu unique, Zarāthoustrā un prophète et l’Avesta un texte sacré ! Pendant les « deux siècles de silence », il ne restait guère plus que quelques copies de l’Avesta. Mais dans les montagnes du Khorāssān, dans les antiques domaines des grandes familles parthes, on restait attaché à l’ancienne religion perse comme un symbole revendiqué d’indépendance face aux Arabes et à l’islam. Certains de ces Iraniens qui refusaient le nouvel ordre établi préférèrent l’exil à la soumission, et ils trouvèrent finalement refuge en Inde.

L’aventure des Parsis fut à maintes reprises comparée à celle des Puritains du Mayflower au xviie siècle, et leurs success stories économiques et sociales se ressemblent effectivement beaucoup. Indéniablement, les grandes qualités des Parsis pour le commerce et l’industrie contribuèrent à faire d’eux les artisans du développement et de la richesse de Bombay – l’entreprise Tata fut d’ailleurs fondée par une famille parsie – et leur zoroastrisme ancestral, où la réussite est louée comme une action positive et recommandée pour rendre grâce à Ahura Mazdā, y est largement pour quelque chose. Liée à Dieu et aux forces célestes, tout en étant farouchement de ce monde, la philosophie de Zarāthoustrā est un puissant équilibre qui n’est pas sans rappeler certains aspects du protestantisme, et qui a nourri la vitalité et l’instinct de survie de ses adeptes.

Aujourd’hui, les Parsis sont entre cent dix et cent vingt mille de par le monde, soixante-dix mille en Inde autour de Bombay, six mille cinq cents aux États-Unis, quatre mille cinq cents au Canada, quatre mille en Grande-Bretagne et trois mille au Pakistan2 . Plus étonnant encore, en Iran même, un mouvement dit « néozoroastrien » fait depuis trente ans des adeptes toujours plus nombreux. Déçus par la Révolution islamique, par l’islam lui-même, de plus en plus de jeunes en particulier s’en détournent pour retourner à la religion préislamique de leurs ancêtres perses3 . L’interdiction absolue de renier l’islam sous peine de mort obligeant à l’exil, on trouve ces néo-zoroastriens en Turquie ou dans le monde occidental, où ils seraient, selon certains chiffres, près de douze millions. Bien sûr, la philosophie joyeuse de Zarāthoustrā s’est considérablement simplifiée depuis la haute Antiquité : le feu n’a plus qu’une valeur symbolique, les deux rituels d’importance restent la conversion et le mariage, et la façon de prier est totalement libre. Mais comment ne pas être séduit par une pensée existentielle où tout moment de joie, toute fête est en soi une prière et une action de grâce, et où la liberté de conscience est sacrée ?

  1. 1 Théoriquement, seuls le judaïsme et le christianisme pouvaient être concernés, en raison de caractéristiques et de prophètes communs avec l’islam.
  2. 2 Chiffres : Khosro Khazai Pardis, in Les Gāthās, op. cit.
  3. 3 On trouve de très riches sites Internet traitant de ce zoroastrisme modernisé, ainsi le Centre européen d’études zoroastriennes (www.gatha.org), son homologue américain (www.californiazoroastriancenter.org) et bien sûr de nombreux sites en persan sur le sujet.

 

Extrait de "De la Perse à l'Iran : 2500 ans d'histoire" par Ardavan Amir-Aslani, publié aux Editions de l'Archipel. Pour commander le livre, cliquez sur l'image.

De la Perse à l'Iran

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 25/03/2018 - 14:09
Wishful thinking, le Christianisme
(Version protestors évangélique) est en pleine expansion et non les vieilles lunes payennes qui ne fascinent que les adeptes du zodiaque et autres boudhistes à cinq sous bio consuméristes.
MIMINE 95
- 25/03/2018 - 13:45
les perses revenant à leur religion originelle
La meilleure nouvelle de la journée . Que Zarathoustra, les protègent , car s'il devenaient trop nombreux , les mollahs ne tarderait pas à les persécuter comme ils savent si bien le faire avec d'autres minorités religieuses.
WhiteWalker
- 25/03/2018 - 13:21
Très intéressant.
Les vrais dieux ne se laissent pas tuer facilement.