En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 7 min 20 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 10 heures 10 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 12 heures 52 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 13 heures 42 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 15 heures 50 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 16 heures 58 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 18 heures 21 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 19 heures 29 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 21 heures 16 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 9 heures 34 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 12 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 13 heures 14 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 14 heures 39 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 16 heures 33 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 17 heures 49 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 18 heures 47 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 20 heures 34 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 21 heures 42 min
© Wikimédia
© Wikimédia
Révélations

Harry, l’agent double : cet Américain a l’origine du renouveau du capitalisme occidental qui était en fait un espion soviétique

Publié le 20 mars 2018
Harry Dexter White a été un des plus grands économistes américains du siècle dernier, et l'un des principaux artisans de la mise en place des accords de Bretton Woods, du FMI et de la Banque mondiale. Pourtant, il est aussi accusé d'avoir été un espion au service de l'URSS.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Harry Dexter White a été un des plus grands économistes américains du siècle dernier, et l'un des principaux artisans de la mise en place des accords de Bretton Woods, du FMI et de la Banque mondiale. Pourtant, il est aussi accusé d'avoir été un espion au service de l'URSS.

Attention révélations ! Le FMI, symbole par excellence du capitalisme moderne, a été créé par un communiste convaincu ! Les accords de Bretton Woods ont été mis en place grâce à la participation de ce même communiste. La Banque mondiale a été imaginée par cet économiste américain, dont les accointances avec les Soviétiques étaient connues de tous. Comment autant de situations si paradoxales ont-elles existé ? Comment le système monétaire mondial tel qu'il existe actuellement a-t-il été pensé par un des plus grands espions soviétiques que la Guerre froide ait connu ? Les réponses à ces questions se trouvent dans la biographie de Harry Dexter White, l'un des économistes américains les plus renommés du siècle dernier. Mais aussi, selon un certain nombres de sources, dont le FBI et les archives soviétiques, un espion à la solde de Moscou. Retour sur une vie palpitante.

Né en 1892, Harry Dexter White est à l'origine un banal employé du Trésor américain au milieu des années 1930. Mais il est l'un des premiers à réfléchir à la création de bases économiques permettant la mise en place d'une paix mondiale durable. Ainsi, avec son homologue britannique John Maynard Keynes, ils se lancent dans la construction d'un "New Deal pour un monde nouveau". Ainsi, selon son analyse, les gouvernements devraient avoir plus de pouvoir sur les marchés, mais moins de prérogatives pour les manipuler. Le commerce serait à l'avenir mis au service de la coopération politique en mettant fin à la pénurie de l'or et de dollars américains. Harry Dexter White estime aussi qu'un nouveau Fonds monétaire international (FMI) permettrait de s'assurer que les taux de change n'ont pas été manipulés pour obtenir un avantage concurrentiel. De quoi empêcher les dictateurs en herbe d'utiliser des barrières aux échanges, de se servir de la monnaie comme outil d'agression économique et ainsi de ruiner leurs voisins et d'attiser une éventuelle guerre.

Pas assez de preuves

Une débauche d'énergie telle que, bien que sans jamais avoir obtenu de titre officiel au nom ronflant, White possède, en 1944, une réelle influence sur les politiques économique et étrangère des États-Unis. Arrogant et intimidant, Harry Dexter White est aussi nerveux car il est parfaitement conscient que son statut est précaire à Washington. Il dépend entièrement de ses bonnes relations avec le secrétaire au Trésor Henry Morgenthau, un confident du président Franklin Roosevelt. Et c'est ainsi, que malgré les propositions de Keynes, le 22 juillet 1944, dans la ville de Bretton Woods aux États-Unis, après trois semaines de débats, furent signés les accords économiques du même nom qui définissent encore le système monétaire actuel. Cependant, à l’époque, et ce depuis quelques temps déjà, White est surveillé de près par le FBI. En effet, il est soupçonné de faire passer des informations confidentielles aux membres du Parti communiste des États-Unis qui, à leur tour, les feraient parvenir en Union soviétique.

Depuis le milieu des années 1930, White agit en effet comme une taupe soviétique, donnant aux Soviétiques des informations secrètes et des conseils sur la façon de négocier avec l'administration Roosevelt et plaider pour eux au cours de débats politiques internes. Toutefois, jamais, faute de preuves, il ne fut poursuivi en justice. Cependant en 1999, une partie des archives secrètes du KGB soviétique ont été déclassifiées. Parmi celles-ci, certaines font très clairement référence à White. Il y apparaît comme un informateur privilégié de l’Union soviétique, mais également comme un de ses agents actifs aux États-Unis les plus précieux. Une autre preuve que White était bel et bien une taupe vient d'être publiée par Ben Steil dans le magazine Foreign Affairs. Celui-ci a mis la main sur un essai inédit de White intitulé "Politique économique international du futur". Il y affirme, entre autres, que l'Occident est hypocrite dans sa diabolisation de l'Union soviétique. Il exhorte les États-Unis de tirer les Soviétiques dans une alliance militaire étroite en vue de dissuader une agression des Allemands et des Japonais. Il termine son essai avec ce qui, venant d'un des plus importants stratège économique du du gouvernement américain, ne peut être décrit comme une conclusion étonnante : "La Russie est le premier exemple d'une économie socialiste en action. Et ça marche !"

En dehors de tout réseau

Ainsi, le concepteur de l'architecture financière et capitaliste de l'après-guerre croyait en réalité dur comme fer en une économie socialiste telle que développée par l'URSS. Selon Whittaker Chambers, un messager entre les services de renseignement soviétiques et leurs sources secrètes au sein du gouvernement américain, le travail clandestin de Harry Dexter White a débuté en 1935. Cependant, semble-t-il, White travaillait en dehors de tout réseau, de tout mouvement clandestin. Il ne recevait pas d'ordres directs de Moscou mais collaborait dès qu'il estimait qu'une information était utile à dévoiler. Il joue tellement bien son double rôle que Truman, qui a succédé à Roosevelt, le nomme, en 1946, comme directeur du FMI aux États-Unis. Cependant, peu de temps après, le directeur du FBI, J. Edgar Hoover envoie un rapport au président Truman dans lequel il l'accuse d'espionnage. Hoover estime qu'il ne faut pas rendre ces informations publiques, mais la situation oblige White à démissionner au printemps 1947.

En août 1948, il nie vigoureusement toute implication dans un réseau d'espionnage devant les membres de la Commission de la Chambre sur les activités anti-américaines. "Mon credo est le credo américain. Je crois en la liberté de religion, la liberté d'expression, la liberté de pensée, la liberté de la presse, la liberté de critique et de la liberté de mouvement. Je crois en l'objectif de l'égalité des chances... Je crois en la liberté de choix de ses représentants au sein du gouvernement, non entravée par les mitrailleuses, la police secrète, ou d'un État policier. Je suis opposé à l'utilisation arbitraire et injustifiée du pouvoir ou de l'autorité de quelque source ou contre tout individu ou groupe...Je considère que ces principes sont sacrés. Je les considère comme la structure fondamentale de notre mode de vie américain, et je crois en eux comme des réalités vivantes, et non pas comme de simples mots sur le papier... Je suis prêt à toutes les questions que vous pourriez poser " déclare-t-il devant les juges.Trois jours après ce témoignage, Harry Dexter White est retrouvé mort dans sa résidence. Version officielle : crise cardiaque. Version soutenue par quelques conspirationnistes : il a été liquidé par les services secrets soviétiques. Ainsi White n'a jamais avoué publiquement être une taupe. De quoi faire naître bon nombres de fantasmes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jean-marc.siroen@dauphine.fr
- 20/03/2018 - 16:34
Pas tout à fait une révélation
Ces accusations et ces preuves sont connues depuis assez longtemps. Outre les documents cités, le témoignage de Elizabeth Bentley qui servait d'intermédiaire et surtout le décryptage des messages de l'opération Venona qui avaient aussi permis de démasquer un des cinq de Cambridge, Donald Maclean exfilyré vers l'URSS. C'est sur cette base qu'au milieu des années 1990 le Sénateur Moynihan avait confirmé les activités de Alger Hiss et de White.
BABOUCHENOIRE
- 20/03/2018 - 15:54
Assassinat d'un espion russe encore un coup de Poutine, il faut
absolument que l'Europe intervienne
patafanari
- 20/03/2018 - 10:55
Un gros malin
et un gros couillon