En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

07.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 8 min 30 sec
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 2 heures 52 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 4 heures 17 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 5 heures 18 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 8 heures 58 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 9 heures 34 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 9 heures 2 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 1 heure 53 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 3 heures 13 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 4 heures 48 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 9 heures 57 sec
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 9 heures 3 min
© AFP
© AFP
Crise démographique

Pourquoi le monde doit se préparer à gérer beaucoup plus de morts (naturelles) chaque année que pendant les dernières décennies

Publié le 06 mars 2018
L'organisation Mondiale de la Santé a estimé que le nombre de morts sur terre augmentera, passant de 56 millions à 70 millions par an d'ici à 2030, conséquence d'une population mondiale qui vit plus longtemps et des progrès faits par la médecine.
Philosophe et critique littéraire, Damien Le Guay est l'auteur de plusieurs livres, notamment de La mort en cendres (Editions le Cerf) et La face cachée d'Halloween (Editions le Cerf).Il est maître de conférences à l'École des hautes études commerciales...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Damien Le Guay
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philosophe et critique littéraire, Damien Le Guay est l'auteur de plusieurs livres, notamment de La mort en cendres (Editions le Cerf) et La face cachée d'Halloween (Editions le Cerf).Il est maître de conférences à l'École des hautes études commerciales...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'organisation Mondiale de la Santé a estimé que le nombre de morts sur terre augmentera, passant de 56 millions à 70 millions par an d'ici à 2030, conséquence d'une population mondiale qui vit plus longtemps et des progrès faits par la médecine.

L'organisation Mondiale de la Santé a estimé que le nombre de morts sur terre augmentera, passant de 56 millions à 70 millions par an d'ici à 2030, conséquence d'une population mondiale qui vit plus longtemps et des progrès faits par la médecine. Ce vieillissement de la population va s'accompagner d'une multiplication des problèmes médicaux pour les personnes âgées et d'un déclin physique et, ou, cognitif, naturel ou non. Sommes-nous préparés aujourd'hui pour faire face à ce phénomène ?

Nous ne pouvons que nous réjouir des progrès de la médecine et de l’allongement de la durée de vie. Et en même temps, les effets démographiques de ces progrès posent bien des problèmes. Le premier tient à un déséquilibre démographique mondial. Les pays occidentaux ont une dynamique démographique faible, voir même, pour certains pays, négative - comme le Japon ou l’Allemagne – alors que les pays pauvres ou en développement ont des croissances démographiques fortes, voire même très fortes. Le second effet du constat de l’OMS concerne les flux migratoires. Les pays riches vont être confrontés à des mouvements migratoires puissants – selon ce que l’Europe constate déjà depuis plusieurs années. Le troisième effet est le suivant : les vieux pays occidentaux auront des populations vieilles alors que les pays jeunes auront de populations jeunes. 
 
Venons-en, en réduisant la focale, à la France et l’impact des personnes âgées sur les finances publiques. Même si le vieillissement de la population est plus que prévisible, même si les rapports s’accumulent depuis des années sur ce thème, même si initiatives politiques furent envisagées depuis plus de quinze ans, un constat s’impose : nous n’avons pas encore pris la mesure de cette situation future. Le nombre de personnes en EHPAD est aujourd’hui de 728 000. Or, si nous voulons nous occuper d’eux comme cela est fait ailleurs, dans d’autres pays, comme dans les pays nordiques, il faudrait doubler le nombre d’aide et d’assistants. Aujourd’hui, les plus de soixante ans représentent 1/5 eme de la population et, en 2050, ils représenteront un tiers de la population. Différents problèmes sont sur la table, sans pour autant être solutionnés, alors même que nous savons qu’ils ne feront qu’augmenter mécaniquement dans les années à venir : le financement des Ehpad, l’accueil des personnes âges à l’hôpital, les soins de longue durée pour les personnes âgées. 
 
J’ajoute, au regard d’une initiative récente de 156 députés (dont une bonne partie de l’actuelle majorité) favorables à l’euthanasie, qu’il ne faudrait pas que l’euthanasie apparaisse comme « la » solution qui permettrait de régler tous les problèmes. D’une part nous savons que le « mal mourir » en France, qui existe, et qu’il ne faut pas minimiser, ne sera pas « solutionner » par l’euthanasie. D’autre part, face au nombre grandissant de personnes âgées, il ne faudrait pas que les partisans de l’euthanasie-liberté deviennent « les idiots utiles » des partisans d’une euthanasie-économique – qui n’apparaissent jamais mais existent. Autant il est compréhensible d’entendre cette aspiration à une ultime liberté – même si, de mon point de vue, cette aspiration pose plus de difficultés qu’elle n’en résout -, autant, la possibilité de se « débarrasser » de tous ces financements à venir, tous ces soins forts chers, toutes ces coûteuses prises en charge par une euthanasie qui rentrerait dans la palette des soins, par une euthanasie civique, économique ou qui s’imposerait d’elle-même, nous ferait basculer dans une sorte d’inhumanité par rigueur budgétaire. 
 
Dés lors le choix est simple : soit nous envisageons notre avenir avec un désir faible d’avenir et d’enfants et une population de plus en plus vieille, soit nous finirons par nous résoudre, pour éviter d’exploser tous nos systèmes de santé ou de financement, par adopter un système d’euthanasie active – même s’il vient se dissimuler sous une revendication d’autonomie et de liberté. Bien entendu, il me semble nécessaire, pour éviter d’avoir a arbitrer entre l’inhumanité ou la faillite, d’anticiper le vieillissement de nos populations et tout ce qui va avec. Une dernière solution s’offre à nous, voulue par les milieux économiques et même l’Europe institutionnelle : favoriser l’arrivée massive de populations jeunes venues d’ailleurs pour « compenser » la baisse de la natalité et pour éviter la banqueroute de nos systèmes sociaux. 
 

Quels sont les freins au développement des soins palliatifs en et à l'accompagnement des personnes en fin de vie en général en France?

Les freins sont nombreux. Ils sont surtout culturels. Notre modèle est trop médical et devrait être remis à plat de manière à mieux prendre en charge les besoins présents et surtout les besoins à venir. La mort actuelle est surtout hospitalière. Aujourd'hui 70% des Français meurent dans une structure hospitalière, parfois dans des conditions indignes. Pensons à ces personnes âgées «envoyées» à l'hôpital parce que la maison de retraite ne veut pas payer les coûts du transport funéraire. Or, n'est-il pas plus «confortable» de mourir chez soi ? Oui. Au début des années 1960, 70 % des français mourraient chez eux. Dans d'autres pays européens, 70 % des gens meurent chez eux. Alors, pourquoi pas chez nous? C'est une question politique, une ambition de santé publique. Un objectif concret. Cela conduit à développer les équipes de soins palliatifs, les soins à domicile, les équipes mobiles de soins, et plus largement de refonder la manière dont nous envisageons la médecine des dernières semaines. 
Un frein est mis en avant : le coût de cette prise en charge. Ce n'est pas une question de moyens financiers mais de volonté des pouvoirs publics. Le rapport Sicard disait déjà, en 2012, que d’énormes économies budgétaires pourraient être faites en limitant « l'acharnement thérapeutique ». Ces économies devraient pouvoir servir pour l'accompagnement, la qualité du mourir et les soins palliatifs. Les constats sont faits. Les solutions sont là. C'est maintenant une question de choix, de décisions politiques, d'orientations de la politique de santé. Tout devrait être fait sans tenir compte des revendications survalorisées de lobbies minoritaires.
 
La question est, me semble-t-il, avant tout culturelle. L'ambition est claire: remettre le malade au cœur de l'hôpital. Les rapports successifs montrent bien le glissement de la médecine d'une culture palliative à une culture avant tout curative. Le glissement est dégradant: les personnes deviennent des patients, les patients des malades, les malades des maladies, des maladies des organes malades. Les médecins (depuis la «tarification à l'acte») sont incités à poursuivre des «actes», des prescriptions, des traitements quand bien même ils savent, in petto, que tout cela ne sert plus à rien.
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

07.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 06/03/2018 - 23:24
Mais c'est bien sûr!
D’autre part, face au nombre grandissant de personnes âgées, il ne faudrait pas que les partisans de l’euthanasie-liberté deviennent « les idiots utiles » des partisans d’une euthanasie-économique – qui n’apparaissent jamais mais existent.

Rien à ajouter! The show must go on!
ajm
- 06/03/2018 - 16:03
Solution Japonaise.
L'idée récurrente d'augmenter l'immigration pour compenser l'augmentation du nombre de vieux "improductifs" n'est pas du tout pertinente car:
- Beaucoup d'immigrés ne sont pas productifs et sont à charge des systèmes sociaux des pays d'accueil. Dans bien des cas on a un productif et, gravitant autour, plusieurs femmes et de nombreux enfants non profuctifs et très consommateurs d'allocations et de services publics.
- Quand ces immigrés travaillent, la plupart , peu qualifiés, cotisent peu, avec des salaires au smic ou très proches du smic qui sont partiellement exonérés de charges sociales quand ils ne sont pas purement et simplement versés en liquide, au black.
En fait, pour que L'idée fonctionne, il faudrait attirer des gens riches ou et très qualifiés qui contribuent financièrement beaucoup plus que ce qu'ils coûtent. On en prend pas le chemin, les jeunes Français les plus qualifiés et les plus dynamiques ont tendance de plus en plus à partir vers des cieux plus cléments. Il y a aussi la solution Japonaise : faire travailler le plus longtemps les actifs, les aider grâce à une amélioration ergonomique de l'environnement de travail, utiliser aussi massivement des robots.
kelenborn
- 06/03/2018 - 11:40
Ah j'adore....
Les titres toujours intelligents de la rédaction!!! Le nombre de morts va augmenter, conséquence des progrès faits par la médecine!!! On savait que les médecins étaient dangereux mais on imagine les effets dévastateurs de ce texte sur Ah2bouh ou Jacquet qui ne vont plus aller voir leur médecin alors qu'ils en auraient grand besoin ou sur Vangode qui pensait que la mortalité dépendait des gauchistes!!!
Rayski et moi, on a compris que le texte avait été écrit par Obono mais....dans ce cas l'allongement de l'espérance de vie va élever le taux de conneries!!! Misère nouère!