En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 7 min 17 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

il y a 4 heures 11 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 17 heures 13 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 1 jour 16 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 4 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 16 heures 41 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 18 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 1 jour 30 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Le vin, produit de luxe, emblème de la France... et pourtant, la vigne se meurt petit à petit

Publié le 03 mars 2018
Lilian Berillon était un pépiniériste comme les autres. Longtemps il a considéré le cep comme une marchandise : rendement et productivité régissaient son travail. Jusqu’au jour où il a compris qu’il risquait de devenir un trader, un « courtier du végétal », performant et à courte vue …. Aujourd’hui, les plus grands domaines s’arrachent ses conseils et souhaitent lui acheter ses plants. Extrait de "Le jour où il n'y aura plus de vin" de Laure Gasparotto et Lilian Bérillon, aux éditions Grasset (1/2).
Historienne de formation, Laure Gasparotto collabore aux pages Vins du Monde.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lilian Bérillon est pépiniériste et spécialiste de la vigne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laure Gasparotto
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Historienne de formation, Laure Gasparotto collabore aux pages Vins du Monde.
Voir la bio
Lilian Bérillon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lilian Bérillon est pépiniériste et spécialiste de la vigne.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lilian Berillon était un pépiniériste comme les autres. Longtemps il a considéré le cep comme une marchandise : rendement et productivité régissaient son travail. Jusqu’au jour où il a compris qu’il risquait de devenir un trader, un « courtier du végétal », performant et à courte vue …. Aujourd’hui, les plus grands domaines s’arrachent ses conseils et souhaitent lui acheter ses plants. Extrait de "Le jour où il n'y aura plus de vin" de Laure Gasparotto et Lilian Bérillon, aux éditions Grasset (1/2).

À l’heure où la presse s’extasie devant de nouveaux chais clinquants à plusieurs millions d’euros, imaginés par de célèbres architectes, la vigne se meurt. Chaque année, son espérance de vie diminue. Autrefois on plantait pour cent ans, demain ce sera à peine pour vingt-cinq. Le coupable ? Le réchauffement climatique bien sûr, mais aussi et surtout l’homme, et ses techniques de culture. Dans cinquante ans, si rien n’est entrepris dès à présent, le vin tel que nous le connaissons et l’aimons – avec ses terroirs prestigieux, ses grands crus et ses coteaux qui s’ombrent à l’automne d’un grenat antique – aura disparu…

Lilian Bérillon était un pépiniériste comme les autres. Longtemps, il a considéré le cep comme une marchandise : rendement et productivité régissaient son travail. Jusqu’au jour où il a compris qu’il risquait de devenir un « courtier du végétal », un trader performant et à courte vue…

Aujourd’hui, les plus grands domaines, mais aussi nombre de vignerons qui cherchent à trouver des solutions pour le long terme, s’arrachent ses conseils et souhaitent lui acheter ses plants. Son secret ? Une métamorphose radicale dans la conception de la vigne. Finis, les plants horssol, issus du clonage et des éprouvettes, Lilian Bérillon parcourt le monde à la recherche des sarments qui donneront les raisins de demain, taillés pour affronter le temps qui passe et le climat qui change. Il s’agit avant tout de restituer au vignoble son histoire biologique et de revenir à des méthodes de culture fiable. Car le vin n’est pas une affaire de chimistes ou de pépinières au goutte-à- goutte, mais le fruit du mariage entre l’homme et la nature : le sang de la terre.

Ce récit est celui d’un combat pour la sauvegarde d’un patrimoine vieux de plusieurs millénaires. Des premiers vignobles gallo-romains aux clos fondés par les moines, des cépages bourguignons aux grands châteaux de Bordeaux et de la Napa Valley, c’est un chapitre de notre histoire qui s’effacerait… La France est le premier pays producteur mondial de plants de vigne, avec 225 millions d’unités en 2016. Lilian Bérillon en produit à peine deux millions. Mais sa voix se distingue des autres, parce qu’il est lié à une histoire familiale forte autour du monde de la pépinière. Ses racines sont profondes. Contrairement à nombre de ses contemporains qui grandissent sans connaître leur histoire, Lilian propose un message de bon sens. Il rappelle que la vigne, cette liane des forêts originelles, a tissé depuis toujours un lien avec les hommes. « À bien des égards, comprendre l’histoire de la civilisation, c’est comprendre l’histoire du vin. Du point de vue économique, religieux, social, médical et politique, la vigne domestiquée est liée aux différentes cultures de l’humanité depuis le néolithique au moins, et peut-être même avant », écrit l’archéologue Patrick McGovern dans Naissance de la vigne et du vin 1 . Dans les régions montagneuses du nord du Proche-Orient, un phénomène de « culture du vin » a en effet commencé vers 6 000  ans avant J.-C., d’après ses récentes découvertes en Géorgie. « En domestiquant des variétés de plantes et des animaux, les êtres humains sont devenus maîtres de leur destin », poursuit-il. Or, aujourd’hui, si l’on suit Lilian Bérillon dans ses constats, on peut légitimement se demander de quel destin nous sommes maîtres. Le dépérissement de la vigne est si inquiétant que nous devons reprendre en main l’héritage de nos ancêtres. Allons-nous encore boire du vin si nous ne reprenons pas le fil du processus enclenché il y a des milliers d’années ? Que vont devenir les 10 000 cépages encore produits dans le monde, dont seulement 1 400 sont utilisés pour produire du vin ? Le combat de Lilian Bérillon se situe là, dans la sauvegarde pour la diversité, garante de toute vie.

Extrait de "Le jour où il n'y aura plus de vin" de Laure Gasparotto et Lilian Bérillon, aux éditions Grasset

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 04/03/2018 - 10:06
Prévisions climatiques
Heureusement, nous avons ici deux ''grands experts'', malheureusement, ils sont anonymes... Le temps qu'il fera dans cinquante ans ? Ni eux, ni moi, ne seront encore vivants pour le constater ! Mais, en général, ce sont ceux qui en savent le moins, qui crient le plus fort !
Borgowrio
- 03/03/2018 - 19:04
Journaliste au "monde" torchon gauchiste "
Encore un chevalier de l'apocalypse en mal de sensation , qui ne prend pas de risque pour dire ce qui va se passer dans cinquante ans ( ce pignouf sera oublié depuis longtemps ) ... C'est en fait tout le contraire , jamais le vin n'a été aussi bon et les vignobles français convoités par les investisseurs du monde entier
moneo
- 03/03/2018 - 16:31
j'ai un doute
http://www.mediatheque-villefranche.com/index.php?option=com_content&view=article&id=232:le-phylloxera&catid=31:decouvertes&Itemid=76

la vigne millénaire a déjà disparu avec le phyloxera .De plus comment de nouveaux cépages non exploités pourraient garder les caractéristiques spécifiques de nos vins ?
le Pinot c'est du pinot il n'a pas le même goût suivant le sol ou l est planté ..si le pinot disparait ou est greffé avec une vigne d'autrefois aurons nous les mêmes bouteilles? j'ai un doute sérieux.

En lisant ce texte j'ai l'impression que nous sommes dans le même style de pensé alarmiste, style religion verte ,surtout que les températures depuis le moyen âge ont joue au yoyo
bref pas convaincu