En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 24 min 58 sec
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 2 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 3 heures 20 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 7 heures 53 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 1 jour 38 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 1 jour 1 heure
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 4 heures 56 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 7 heures 41 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 19 heures 35 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
Tribune

L'accord de pêche entre l'Union Européenne et le Maroc est-il invalide ?

Publié le 23 février 2018
Le Protocole pêche actuellement en vigueur (2014-2018) constitue une pièce maîtresse de la coopération privilégiée entre l’Union européenne et le Maroc : depuis 2008, le Maroc bénéficie du "Statut Avancé" auprès de l’Union européenne, et il pourrait devenir dans un avenir proche Etat Associé à l’UE.
Responsable des études européennes de l’IPSE, Directeur honoraire de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, enseignant à Sciences Po-Paris et au Centre d’études diplomatiques et stratégiques. Il a exercé les fonctions de coordinateur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Georges Estievenart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Responsable des études européennes de l’IPSE, Directeur honoraire de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, enseignant à Sciences Po-Paris et au Centre d’études diplomatiques et stratégiques. Il a exercé les fonctions de coordinateur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Protocole pêche actuellement en vigueur (2014-2018) constitue une pièce maîtresse de la coopération privilégiée entre l’Union européenne et le Maroc : depuis 2008, le Maroc bénéficie du "Statut Avancé" auprès de l’Union européenne, et il pourrait devenir dans un avenir proche Etat Associé à l’UE.

« … les actes contestés, qui sont applicables au territoire du Sahara occidental et aux eaux y adjacentes en ce qu’ils relèvent de la souveraineté ou de la juridiction du Royaume du Maroc, violent l’obligation de l’Union de respecter le droit du peuple de ce territoire à l’autodétermination, ainsi que de ne pas reconnaître une situation illégale découlant d’une violation de ce droit et de ne pas prêter aide ou assistance au maintien de cette situation. De plus, en ce qui concerne l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental, les actes contestés ne mettent pas en place les garanties nécessaires pour assurer que cette exploitation se fasse au bénéfice du peuple de ce territoire. »

Tels sont en résumé, sous la plume même de l’auteur, les considérations présentées dans  l’avis émis en date du 10 janvier 2018 – un document à charge de 68 pages –, par l’Avocat Général Melchior Wathelet de la Cour de Justice de l’Union européenne, qui conclut à l’invalidité du « Protocole à l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc ». L’Accord de pêche UE-Maroc, signé en 2006 et précisé quant à ses modalités par le Protocole 2014-2018 (possibilités de pêche et contreparties financières), vient à échéance le 14 juillet 2018 et fait actuellement l’objet de préparatifs en vue de son renouvellement. L’avis de M. Melchior Wathelet, certes, ne préjuge en rien l’arrêt formel qui sera rendu le 27 février prochain par la Cour de Justice européenne elle-même, mais on constate que celle-ci suit généralement (dans une proportion de près de 80% des cas) les avis de ses Avocats Généraux. La Cour a été saisie à titre préjudiciel par un tribunal britannique, suite à la plainte déposée par une ONG (WSRW, « Western Sahara Resource Watch"), qui promeut la cause du Front Polisario dans le conflit gelé sur le statut du Sahara occidental, qui l’oppose depuis 1991 au Royaume du Maroc.

Les enjeux de cette dispute annoncée sont vastes et multiples. Si l’angle d’attaque est juridique, les implications économiques, politiques et stratégiques sont lourdes. Le Maroc est un pays clé en Afrique occidentale :  il s’étend sur 710.850 km2 et a une population de 35 millions d’habitants. Sa façade maritime s’étend sur plus de 3.500 km. Le Sahara occidental est pour sa part  un vaste territoire de 226.000km2, désertique et peu peuplé (630.000 habitants), et bordé de 1.200 km de côtes. Ce territoire se trouve sous le contrôle des Forces Armées Royales marocaines pour les ¾ occidentaux de sa superficie (côte atlantique comprise), et pour le ¼ restant  (partie orientale), sous celui du Front Polisario.

Le Protocole pêche actuellement en vigueur (2014-2018) constitue une pièce maîtresse de la coopération privilégiée entre l’Union européenne et le Maroc : depuis 2008, le Maroc bénéficie du « Statut Avancé » auprès de l’Union européenne, et il pourrait devenir dans un avenir proche Etat Associé à l’UE. Il définit de vastes zones de pêche atlantiques, pour l’accès desquelles les quotas les plus importants concernent les espèces de petits pélagiques ; ils sont fixés en fonction des stocks disponibles. Ces facilités d’accès sont concédées pour un maximum de 126 navires provenant de 11 pays de l’Union européenne. Le Maroc bénéficie d’une contrepartie financière à hauteur de 40 millions EUR par an, à raison de :

-         16 millions EUR pour l’accès de la flotte européenne à la ressource ;

-         14 millions EUR en appui à la politique sectorielle de la pêche marocaine ;

-         10 millions EUR de redevances dues par les armateurs européens au titre des licences de pêche délivrées.

Selon l’étude externe (1), réalisée sur commande de la Commission européenne, en vue de la renégociation du Protocole pêche UE-Maroc 2014-2018 :

-         « Le secteur de la pêche apporte à l’économie du Maroc une contribution évaluée à 2% du PIB, avec des exportations en produits de la pêche qui représentent environ 9% des exportations totales du pays. »

et :

-         « Les captures des navires UE dans la zone du Maroc (env. 83.000 tonnes par an en moyenne) ont représenté 5,6% des captures totales, contre 87,9% pour les flottes marocaines et 6,5% pour les flottes russes. »

Mais la remise en cause, par le biais de la relance du conflit gelé du Sahara occidental de l’Accord de pêche, outre qu’elle pourrait pousser le Maroc à se tourner, aux fins de substitution de partenaires, vers la Russie et la Chine, impacterait bien plus encore que ce seul accord sectoriel en matière de pêche. Il aurait aussi immanquablement pour effet de fragiliser la coopération multiforme existante entre l’UE et le Maroc ; or le Maroc, pour l’UE, est aussi un partenaire stratégique précieux sur des sujets ultra-sensibles, tels que l’immigration ou la lutte contre le terrorisme, pour ne citer que ceux-là. C’est ce qui explique l’émotion soulevée par l’avis de M. Melchior Wathelet tant au Maroc même que dans les Etats membres de l’UE les plus concernés (Espagne, France….) et dans les institutions européennes qui travaillent inlassablement à consolider la coopération exemplaire jusqu’à présent entre l’UE et le Royaume du Maroc.

Ainsi, sans pouvoir – ni vouloir, indépendance de la Cour oblige, – influencer la Cour de Justice dans sa prise de décision attendue pour le 25 février prochain, Mme Federica Mogherini, Vice-Présidente de la Commission européenne a fait la déclaration suivante :

(1) « Evaluation rétrospective et prospective du Protocole à l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc », Rapport final, 2017.

« L’Union européenne prend acte de l’opinion de l’avocat général dans l’affaire C-266/16, relative à la décision préjudicielle sur la validité des actes de l’Union portant conclusion de l’accord de pêche avec le Maroc et son protocole. »

« Nous attendons maintenant la décision finale de la Cour de Justice. Dans l’attente de la décision finale, nous nous abstenons de commenter l’affaire ou son issue. »

« L’Union européenne rappelle que le Maroc est un partenaire clé dans son voisinage méridional, avec lequel nous avons développé un partenariat riche et varié sur une période de plusieurs années. Notre volonté est non seulement de préserver la relation privilégiée que nous partageons, mais aussi de la renforcer. »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires