En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 15 min 18 sec
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 1 heure 9 sec
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 1 heure 25 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 3 heures 52 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 6 heures 15 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 22 heures 32 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 23 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 31 min 1 sec
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 24 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 5 heures 26 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 48 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 23 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 jour 30 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Bonnes feuilles

Aquilino Morelle, la conscience du Bourget

Publié le 24 février 2018
En électricité, il s’agit d’une petite pièce isolante qui, en sautant, permet d’éviter la destruction complète du système. Le fusible. Dans le domaines des relations humaines, en politique mais aussi dans l’entreprise, le sport ou la fonction publique, ce sera celui ou celle que l’on désignera comme coupable pour calmer la vindicte populaire. Extrait de "Les Fusibles" de Cyril Touaux et François Vignolle, publié aux éditions l'Artilleur. 2/2
François Vignolle, directeur adjoint de la rédaction de M6.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyril Touaux, journaliste à l'AFP.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Vignolle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Vignolle, directeur adjoint de la rédaction de M6.
Voir la bio
Cyril Touaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyril Touaux, journaliste à l'AFP.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En électricité, il s’agit d’une petite pièce isolante qui, en sautant, permet d’éviter la destruction complète du système. Le fusible. Dans le domaines des relations humaines, en politique mais aussi dans l’entreprise, le sport ou la fonction publique, ce sera celui ou celle que l’on désignera comme coupable pour calmer la vindicte populaire. Extrait de "Les Fusibles" de Cyril Touaux et François Vignolle, publié aux éditions l'Artilleur. 2/2

Son rôle de conseiller politique, chargé des relations avec la presse, amenait souvent Aquilino Morelle à relire des interviews sensibles. Ce lundi 8 avril 2013, quatre jours après la démission de Jérôme Cahuzac, il s’attelle à cette tâche a priori sans enjeu notoire. Arnaud Montebourg, encore ministre du Redressement productif, vient de donner une interview au Monde. Il doit la relire avec lui à Bercy le lundi dans la soirée. Dans cette interview, au détour d’une question, Arnaud Montebourg charge une énième fois l’Union européenne, toujours accrochée à sa politique d’austérité qui entraîne, selon lui, les pays européens dans «une spirale négative». Bref, rien de vraiment très neuf. Du classique pour Montebourg, dans le ton des interventions du remuant ministre. Morelle valide donc sans sourciller. Il vient là de signer sans le savoir son acte de décès en Hollandisme.

Le lendemain à 15 heures à l’Elysée, Aquilino Morelle se prend un monumental – et inattendu – savon de la part de François Hollande. D’ordinaire si calme, même lorsqu’il paraît irrité, le président de la République, furieux, traite son conseiller d’«irresponsable». Et le laisse sans voix. En tournant les talons. C’est ce jour-là que la rupture «fut consommée», écrit Aquilino Morelle qui pressent une décision « irréversible» mais «inavouée et silencieuse». Son «limogeage» interviendra plus tard, un an après cette mémorable engueulade présidentielle. A compter de ce moment, les raisons qui vont conduire à son éviction officielle s’empilent. Quelques jours après cette engueulade, Morelle le conseiller de gauche d’un président socialiste fait appeler un cireur de chaussures qui s’est déplacé à l’hôtel Marigny pour s’occuper de ses godillots. Une «faute» comme l’a reconnu Aquilino. Mais pendant un an, le président Hollande, forcément au courant, n’a rien dit, rien laissé transparaître, alors qu’il savait. «Les hommes de pouvoir sont des hommes de dossier » comme on dit souvent. Hollande l’a donc constitué patiemment selon Morelle. Et puis le coup de grâce. Un article du journal en ligne Mediapart paru le 16 avril 2014 l’accuse de conflits d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques. Le docteur Morelle avait été rémunéré 12500 euros en 2007 pour sa collaboration avec un laboratoire danois, Lundbeck, alors qu’il travaillait à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). L’origine du coup est évident pour le conseiller. C’est son président qui a monté «ce chantier». D’ailleurs Mediapart, cerise sur le gâteau, rapporte cette histoire de cireur de chaussures. Histoire de camper l’odieux personnage. S’ensuit une belle journée où Morelle, peu connu du grand public, devient l’incarnation de cette gauche «dandy», «bour - geoise», «déconnectée». Les médias s’en donnent à cœur joie. Et François Hollande, avec une gravité un peu théâtrale, le convoque le soir même dans son bureau. «On n’y arrivera pas. On ne résistera pas. La vague médiatique sera trop forte. «A ce moment-là, quand il prononça ces paroles-là, je compris subitement à quel point j’avais été aveugle et sourd», écrit dans son livre, Morelle. Il a suffi d’une petite phrase, d’une seule. Viré. Sans avoir vu le coup venir. Et sans en avoir accepté le motif.

Le jour où le parquet financier classe sans suite cette affaire, le 9 mars 2015, Aquilino, dans ses premières déclarations à l’AFP, établit le diagnostic réel de son éviction : «Tout cela est une construction, une caricature destinée à frapper les esprits pour faire oublier l’essentiel : j’ai été débarqué pour des raisons politiques. La méthode est détestable, mais elle est bien connue. Quand on veut noyer son chien, on l’accuse d’avoir la rage… La sanction qui m’a été infligée est totalement disproportionnée par rapport à cet évènement, tout à fait regrettable et que je regrette, mais qui a été instrumentalisé par ceux qui voulaient me contraindre à la démission.»

Arnaud Montebourg ne résistera que quatre mois de plus, viré du gouvernement Valls à la fin du mois d’août 2014 après une énième provocation lors de son discours à la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse où il avait ironisé sur « la cuvée du redressement». Mais jamais Aquilino Morelle, ce fin observateur de la chose politique n’a pensé un instant que son comportement ait pu poser problème avec la « République exemplaire » prônée par Hollande. Jamais non plus ce conseiller n’a envisagé que son histoire n’assombrisse l’image – déjà bien entamée à l’époque – de son président après une accumulation néfaste, de l’affaire Cahuzac aux indélicatesses de Yasmina Benguigui (oublis fâcheux dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts…). «Son histoire de l’Igas est tombée à un très mauvais moment. Valls venait d’arriver, les affaires s’accumulaient autour de Hollande, et l’image renvoyée de cette gauche «caviar» était détestable. Le contexte a joué. Après, est-ce que Hollande avait décidé d’attendre le bon moment pour le renvoyer, est-il lui-même à l’origine des révélations de Mediapart ? Seul Hollande le sait», résume ce journaliste politique. Morelle en tout cas en est sûr: il a été minutieusement exécuté car il était devenu « à la fois encombrant et trop puissant» comme il le raconte dans son livre. Une certaine idée de la modestie sans doute…

Extrait de "Les Fusibles" de Cyril Touaux et François Vignolle, publié aux éditions l'Artilleur

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires