En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

L’Europe face au dilemme biélorusse

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 23 min 34 sec
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 55 min 24 sec
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 2 heures 46 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 3 heures 22 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 5 heures 52 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 18 heures 26 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 19 heures 15 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 36 min 21 sec
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 heure 11 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 3 heures 2 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 3 heures 39 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 18 heures 50 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 19 heures 47 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

La beauté, vecteur et synonyme de réussite professionnelle

Publié le 19 février 2018
Si l'attractivité décuple le champ des possibles en matière de séduction et de relations amoureuses, cette obligation du paraître s'est aussi immiscée dans tous les interstices de notre vie la plus quotidienne, où il est ainsi préférable de souscrire à certains stéréotypes morphologiques pour s'assurer un parcours scolaire puis professionnel satisfaisant. Extrait de "Le pouvoir de l'apparence - Le physique, accélérateur de réussite ?" de Catherine de Goursac et Bénédicte Flye Sainte Marie, publié aux éditions Michalon. (1/2)
Catherine de Goursac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis 1986.
Voir la bio
Bénédicte Flye Sainte Marie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bénédicte Flye Sainte Marie est journaliste spécialisée sur les questions de santé. Elle a publié "Les 7 péchés capitaux des réseaux sociaux", "PMA, le grand débat" ainsi que "Le pouvoir de l'apparence".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'attractivité décuple le champ des possibles en matière de séduction et de relations amoureuses, cette obligation du paraître s'est aussi immiscée dans tous les interstices de notre vie la plus quotidienne, où il est ainsi préférable de souscrire à certains stéréotypes morphologiques pour s'assurer un parcours scolaire puis professionnel satisfaisant. Extrait de "Le pouvoir de l'apparence - Le physique, accélérateur de réussite ?" de Catherine de Goursac et Bénédicte Flye Sainte Marie, publié aux éditions Michalon. (1/2)

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux », fait dire Antoine de Saint-Exupéry à son renard philosophe dans Le Petit Prince. Innombrables sont les histoires populaires, telle celle de la Belle et la Bête de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, à nous enjoindre à préférer la magnificence de l’âme et des sentiments plutôt que la perfection de l’apparence. Il n’empêche que le monde professionnel, cet univers impitoyable, a tendance à octroyer un bonus aux beaux et aux belles. Parue en mai 2016 dans la revue Research in Social Stratification and Mobility, une étude diligentée par deux sociologues, Jaclyn S. Wong, de l’Université de Chicago et Andrew M. Penner de l’Université de Californie, pour les besoins de laquelle nos deux experts ont recueilli les réponses de 14 000 personnes et ont passé au crible les revenus, le type de poste, les études, la beauté, mais l’attractivité (évaluée sur les cheveux, les mains et la tenue) établit clairement que les personnes séduisantes « gagnent plus d’argent que la moyenne ». Une sur-rémunération qui n’a rien d’anecdotique puisque les sondés perçus comme beaux reçoivent un salaire de 20 % supérieur à ceux qui affichent un physique plus standard.

Concernant les salariées, cette même enquête menée à grande échelle démontre aussi que sans arborer une physionomie de Miss France ou de jeune première de cinéma, on peut aussi faire peser la balance du bon côté, financièrement parlant, si l’on veille à arborer une allure irréprochable. Une femme dite « normale » mais bien maquillée percevrait ainsi 6 000 dollars de plus par an qu’une femme normale, qui ne porte aucun maquillage. Le naturel n’est pas très rentable : les travaux de Wong et Penner prouvent enfin qu’une femme « normale et bien maquillée » est rétribuée 4 000 dollars de plus par an que sa consœur plus jolie mais moins attachée à la coquetterie. « Vous pouvez accéder à un même niveau de salaire que les gens attirants si vous soignez votre apparence. Ça ne dépend pas que du physique que vous avez depuis votre naissance », a expliqué Andrew Penner, l’un de nos experts dans une interview donnée au magazine américain Fortune

Une vision globalisée de la beauté

En 2007, Unpacking the beauy premium: is it look or ego? nous fournissait des conclusions assez similaires. Pour obtenir des données fiables et objectives, les deux responsables de cette étude australienne, Jeff Borland, enseignant en économie à l’Université de Melbourne et Andrew Leigh, son homologue de l’Université nationale australienne qui s’est depuis reconverti dans la politique, ont d’abord classé le physique des personnes qu’ils interrogeaient sur une échelle incluant six paliers, de « très inférieur à la moyenne » à « bien plus séduisant que la moyenne » puis ont demandé à leurs sondeurs de classer les photos en servant des mêmes grades, ce qui a permis de constater que les critères qui font que l’on estime que quelqu’un est beau sont assez consensuels…

« La beauté n’est pas dans les yeux de celui qui regarde, note-t-il. De nombreux travaux attestent qu’il existe une perception commune de la beauté », a ainsi détaillé Andrew Leigh. Puis ils ont interrogé leur cohorte de témoins. Au terme de leurs entretiens, les résultats ont été sans appel sur l’échantillon masculin puisque les hommes « plus beaux » touchent 22 % de plus que la moyenne des revenus alors que les « moins beaux » gagnent 26 % de moins. À la façon d’une épargne qui aurait un rendement particulièrement performant, avoir un physique plaisant permet de « cagnotter » 32 150 dollars par an. Le salaire moyen des hommes plus beaux que la moyenne est en effet de 81 750 dollars contre 49 600 dollars pour ceux qui sont situés en dessous de la moyenne. Leurs observations n’ont pas aussi été probantes chez les femmes considérées comme ravissantes : preuve que la discrimination salariale entre les deux sexes a cours, même à beauté égale !

Extrait de "Le pouvoir de l'apparence - Le physique, accélérateur de réussite ?" de Catherine de Goursac et Bénédicte Flye Sainte Marie, publié aux éditions Michalon.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 19/02/2018 - 20:36
Coluche
Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !