En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 32 min 36 sec
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 1 heure 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 3 heures 11 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 4 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 48 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 7 heures 20 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 7 heures 39 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 8 heures 2 min
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 22 heures 57 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 2 heures 59 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 3 heures 32 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 7 heures 54 min
décryptage > France
Atlantico.fr opération Sentinelle Vigipirate
"Années de plomb"

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

il y a 8 heures 5 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 23 heures 23 min
© Flickr
© Flickr
Impasse

Ces impôts collectés par les douanes dont la Cour des comptes nous apprend qu’ils sont… inutiles

Publié le 15 février 2018
Déjà dans le viseur de la Cour des comptes il y a quatre ans mais aussi en 2017, les douaniers en prennent encore pour leur grade. Au-delà de la gestion aléatoire du renouvellement de leurs équipements, ce sont cette fois leurs missions qui sont critiquées par la Cour.
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Déjà dans le viseur de la Cour des comptes il y a quatre ans mais aussi en 2017, les douaniers en prennent encore pour leur grade. Au-delà de la gestion aléatoire du renouvellement de leurs équipements, ce sont cette fois leurs missions qui sont critiquées par la Cour.

Ala suite de ce nouveau rapport, il y a peu de chance de voir un agent des douanes passer ses vacances avec un représentant de la Cour des comptes tant ces derniers les décrie. Cette année, c’est directement les missions et la compétence de la douane qui sont attaquées. Au point que l’on peut synthétiser le message de la Cour des comptes en une assertion : les douaniers auraient tendance à collecter des impôts qui ne servent à rien ou presque.

Une performance remise en question

Aux yeux du grand public, la douane a pour principale mission d’intercepter les marchandises prohibées sur le territoire. Mais elle possède aussi une mission fiscale puisqu’elle est chargée du contrôle et de la taxation des marchandises à leur entrée sur le territoire jusqu’à leur mise sur le marché. C’est cette deuxième mission qui est critiquée.

Cet ensemble de taxes s’articule autour du tabac, de l’alcool, des produits énergétiques et pétroliers mais aussi sur les véhicules pour un produit total de 76 Mds€ en 2016. Seulement, la Cour des comptes relevait déjà en 2014 que la gestion de cette fiscalité était « peu performante en raison du faible rendement et de la complexité de certaines taxes, de l’insuffisance du recours à la dématérialisation des échanges avec les redevables et de la trop grande dispersion des structures administratives de gestion et de contrôle.« 

Des taxes obsolètes, coûteuses et inadaptées

La première à être pointée du doigt est la taxe à l’essieu, un impôt dont l’assiette est calculée en fonction des caractéristiques des véhicules de transport routier de marchandise auxquels elle s’applique. A l’origine créé en 1968, cet impôt avait pour but de compenser les dégâts occasionnés par les véhicules à fort tonnage. Seulement, il ne s’applique qu’aux véhicules immatriculés en France.

Or actuellement, 40% du trafic est assuré par des véhicules étrangers. Cet impôt nuit donc à la compétitivité des entreprises de transport françaises. Le rapport de la Cour des comptes nous apprend aussi que cette taxe n’était pas appliquée en Corse jusqu’en 2013, ni en outre-mer jusqu’en 2017. 

Le point noir est donc exclusivement financier. Avec l’entrée en vigueur de l’écotaxe, les taux d’imposition ont baissé mais n’ont pas été relevés à sa disparition. Les recettes sont passées de 225,8 M€ en 2008 à 166,6 M€ en 2016. En contrepartie, le coût de gestion a augmenté de 10% du produit de cette taxe, atteignant 17,3 M€ en 2016. A titre d’exemple, le rapport précise que la TVA et la TICPE (fiscalité sur le carburant) est moins coûteuse et rapporte 220 fois plus (voir encadré ci-contre).

Enfin, la troisième taxe qui fait jaser est celle sur les farines, semoules et gruaux de blé tendre. Et là, c’est son taux d’imposition qui est contesté. En clair, il est invariable et s’applique de la même façon aux gros producteurs et aux petits du secteur. Cela pose évidemment la question de l’équité de cette taxe. Mais en plus, cela donne une multitude de petites contributions qui ne compensent absolument pas le coût du traitement des demandes. 

Il faut en plus rajouter la problématique du contexte européen. Au-delà du fait que les farines de blé tendre (le pain) soient taxées mais pas les farines de blé dur (les pâtes), cette taxe n’a aucun équivalant en Europe. Il arrive souvent qu’un industriel agroalimentaire qui introduit ses produits en France oublie simplement de s’acquitter de cette taxe. En l’absence de contrôle aux frontières intra-européennes, l’identification des redevables devient coûteuse. 

La fin des douanes comme nous les connaissons ?

Ces critiques viennent s’ajouter à celles qui avait été faites précédemment. En 2017 déjà, la Cour des comptes dénonçait la gestion défaillante de la Douane pour le renouvellement de ses équipements et de sa flotte opérationnelle. A l’époque, il était, par exemple, question de changer les avions de surveillance du service. Mais cette décision prise sans concertation a abouti à un problème inattendu : les équipements de surveillance étaient incompatibles avec les nouveaux appareils. On évoquera aussi le navire de surveillance cloué au port après l’installation d’un four de cuisine incompatible.

Aujourd’hui, la Cour des comptes se penche sur une refonte complète du service des douanes. Elles pourraient se voir retirer nombre de missions comme celle de la collecte des droits de ports ou sur la navigation de plaisance. Mais sa gestion pourrait aussi être durablement touchée. La Cour des comptes ne veut plus du remboursement de la TICPE par la Douane. 

Pourrait aussi voir le jour une plus grande centralisation de la gestion de certaines taxes ainsi qu’un transfert de compétences pour le recouvrement à la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) pour une meilleure efficacité d’après la Cour. Au passage, ce serait 400 agents de la douane qui devraient trouver une autre affectation. 

Et si le rapport se trompait de cible ?

Nul doute que ces nouvelles devraient (ou pas) améliorer les relations entre les douaniers et la Cour des comptes. Surtout quand on pense que le rapport oublie la part de responsabilité du gouvernement. En 2009, c’est la Loi de finance qui fait baisser les taux aux minimas européens pour éviter une double imposition ou une imposition trop forte. 

Seulement, les loi de finance suivantes « oublient » de relever ces taux et font porter le poids de cette oubli sur les douanes. 

De même sur la question des équipements. Les achats sont le plus souvent faits et validés par l’administration générale, c’est à dire des directions nationales, inter-régionales ou au mieux régionales. Les besoins réels du terrains sont alors parfois occultés, délibérément ou non.

Article initialement publié sur le site d'Eric Verhaeghe

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 16/02/2018 - 18:01
Oui, rien ne changera
parce que la gabegie et le pillage sont la base de la french democracy.
ISABLEUE
- 16/02/2018 - 10:19
La Cour des Comptes ne sert à rien
chaque année on nous annonce des gabegies et RIEN ne change. Notre administration fiscale est de toute façon une usine à gaz..
assougoudrel
- 15/02/2018 - 20:36
Une tablette de chocolat au lait
TVA 5,5%. La même tablette avec un peu noisettes:TVA 20 % et ceci, depuis toujours. Quand on met bout à bout toutes ces aberrations,on constate que le douanier a du boulot. Pour ma spécialité militaire, j'ai appris beaucoup là-dessus pour la partie douane. Faire de l'épicerie ne donne pas grand chose.