En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 2 min 21 sec
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 1 heure 10 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 2 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 5 heures 21 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 6 heures 31 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 6 heures 50 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 7 heures 16 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 7 heures 35 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 50 min 53 sec
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 1 heure 49 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 2 heures 30 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 4 heures 53 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 6 heures 8 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 7 heures 10 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 7 heures 25 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 7 heures 46 min
Les nouveaux chiots de garde

Les journalistes à gauche toute : "Peu importe... s'ils savent faire preuve d'esprit critique"

Publié le 14 avril 2012
Deux écoles de journalisme ont organisé une simulation de vote pour la présidentielle en interne. Résultat : la gauche en est sortie très largement majoritaire, avec, dans l'un des cas, zéro vote en faveur d'un candidat de droite.
François de Closets
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François de Closets mène, depuis une trentaine d’années, une double carrière de journaliste et d’écrivain. Il connaît son premier succès avec Le Bonheur en plus (1974). Après le succès mémorable deToujours Plus ! (1982), François de Closets s’attaque...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux écoles de journalisme ont organisé une simulation de vote pour la présidentielle en interne. Résultat : la gauche en est sortie très largement majoritaire, avec, dans l'un des cas, zéro vote en faveur d'un candidat de droite.

Atlantico : Les étudiants de deux écoles de journalisme (CFJ et Celsa) viennent d’organiser en interne des sondages sur les intentions de vote lors de la présidentielle, dont ils ont publié les résultats sur Twitter. Dans les deux cas, près de 40% des sondés votent François Hollande, la majorité étant très largement à gauche (aucun vote à droite dans le cas du CFJ). Comment expliquer que les jeunes journalistes soient à ce point en décalage avec le reste de la population ?

François de Closets : A priori, le journaliste est attiré par l’imprévu, parce ce qui ne devrait pas se passer. Il est donc naturellement attiré par ce qui ne va pas, ce qui le place en position de contestataire. D’autre part, il est enclin à aller "au secours de la veuve et l’orphelin", ce qui est un peu la marque de fabrique de la gauche.

Cette tendance vient de l’émotion née de l’injustice, sur laquelle est porté le journaliste. Il est donc normal que les journalistes, surtout jeunes, aient un tropisme de gauche, dans la mesure où la gauche symbolise le progrès et la droite le conservatisme.

Dans tout journaliste sommeille un Zola : je m’indigne, je dénonce, j’accuse. Les grandes plumes de droite ont moins marqué que celles de gauche, que ça soit pour dénoncer le bagne ou l’affaire Dreyfus. Un jeune se retrouve plus dans ces combats que dans la plume de Maurras.

Le décalage dans ces intentions de vote entre ces futurs journalistes et le reste de l’opinion publique française ne pose donc pas de problème pour vous ?

Tout dépend de la manière dont il évolue. Il faudrait faire le même sondage auprès des journalistes de plus de 50 ans !

Un journaliste commencerait donc sa carrière à gauche pour la finir à droite ?

Non, être de gauche à 50 ans, ça ne veut pas dire qu’on n’a rien compris. Par contre, on prend de la distance. Il n’y a pas de tendance naturelle à devenir de droite, on peut très bien rester de gauche. Le problème, c’est de savoir si à partir d’une opinion de gauche, le journaliste a une attitude critique ou s’il se contente de rester aux émotions primaires qui l’ont poussé vers cette opinion.

Lorsque j’écris un livre, beaucoup de gens se disent que si j’écris telle ou telle chose, je suis de droite. Du coup, quand j’écris des chapitres qui leur paraissent de gauche, ils sont étonnés. C’est absurde. Si je prends la distance suffisante, tantôt mon analyse sera de gauche, tantôt de droite. C’est cela le journalisme. Le bulletin glissé dans l’urne n’a rien à voir là-dedans.

Il faut juste réussir à passer de l’émotion à la réflexion. Il y a une gauche réfléchie et une gauche émotionnelle, tout comme il y a une droite réfléchie et une droite émotionnelle.

Les écoles devraient-elles revoir leur mode de recrutement pour assurer un meilleur pluralisme ?

Le recrutement n’est pas un problème. Le tout est de savoir si, dans les écoles de journalisme, on apprend aux élèves à prendre une distance critique vis-à-vis de la réalité ou si on les laisse être emportés par l’émotion immédiate.

Par exemple, il est vrai qu’il est pathétique de voir une famille expulsée. Mais quand on réfléchit, on voit que si on interdit les expulsions et qu’on bloque les loyers, il y aura encore plus de mal logés.

Le rôle des écoles de journalisme n’est pas de vérifier que leurs élèves pensent à droite ou à gauche, c’est de ne pas les laisser au niveau émotionnel et symptomatique et de les mener à un niveau critique et analytique. Que cela conduise à des analyses qu’on qualifierait de droite ou de gauche, le journaliste n’a pas à s’en soucier.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
De France et de plus loin
- 19/04/2012 - 16:11
Quelle importance que les
Quelle importance que les journalistes soient de gauche, est ce que ça empêche la droite d'être au pouvoir depuis 17 ans?

Quelle importance que les dirigeants des grandes entreprises et de la finance soient de droite, est ce que ça empêche l’extrême gauche de monter dans les sondages?

il me semble que l'esprit critique des français et leur esprit de contradiction leur permettent de se défendre face à toutes ces influences contradictoires. La preuve en lisant les commentaires ici même. Alors cessons de pleurnicher car de toute façon, on ne pourra pas contraindre les jeunes journalistes à changer d'opinions
le Gône
- 15/04/2012 - 09:32
@flogo
j'ose ésperer que vous ne croyez pas un instant qu'un ne nos "journaliste Franchouillard" est jamais lu ce truc..et surtout le suive..non là je peux pas le croire la naiiveté a ses limites!!
le Gône
- 15/04/2012 - 09:30
@Gérard Couvert
Excellent...tous ces journaleux doivent garder un souvenir ému de Mitterand qui fit en sorte que ces "ecoles" de journalisme et les autres Grandes (sciences Po..ENA..Normale) soient et restent bien dans le giron "socialiste..et la position de vierge éffarouchée de De closet ..et franchement a crever de rire ..et effectivement le resultat époustoufflant de ces journalistes a la botte de la rue solferino est l'affaire Descoings..et le silence assourdissant de la Presse sur la mort de ce "gay" haut fonctionaire qui allait aux "putes" (males) a NY..pas grave c'est nous q'on paie comme disait Colluche..Les socialo ont réussit a élliminer DSK...mais "couille molle " tient la presse lui...