En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

03.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

04.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

05.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 59 min 6 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 3 heures 10 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 1 jour 49 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 4 heures 22 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 7 heures 54 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 8 heures 36 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 9 heures 11 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 19 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 1 jour 1 heure
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 1 jour 1 heure
Les nouveaux chiots de garde

Les journalistes à gauche toute : "Peu importe... s'ils savent faire preuve d'esprit critique"

Publié le 14 avril 2012
Deux écoles de journalisme ont organisé une simulation de vote pour la présidentielle en interne. Résultat : la gauche en est sortie très largement majoritaire, avec, dans l'un des cas, zéro vote en faveur d'un candidat de droite.
François de Closets
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François de Closets mène, depuis une trentaine d’années, une double carrière de journaliste et d’écrivain. Il connaît son premier succès avec Le Bonheur en plus (1974). Après le succès mémorable deToujours Plus ! (1982), François de Closets s’attaque...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux écoles de journalisme ont organisé une simulation de vote pour la présidentielle en interne. Résultat : la gauche en est sortie très largement majoritaire, avec, dans l'un des cas, zéro vote en faveur d'un candidat de droite.

Atlantico : Les étudiants de deux écoles de journalisme (CFJ et Celsa) viennent d’organiser en interne des sondages sur les intentions de vote lors de la présidentielle, dont ils ont publié les résultats sur Twitter. Dans les deux cas, près de 40% des sondés votent François Hollande, la majorité étant très largement à gauche (aucun vote à droite dans le cas du CFJ). Comment expliquer que les jeunes journalistes soient à ce point en décalage avec le reste de la population ?

François de Closets : A priori, le journaliste est attiré par l’imprévu, parce ce qui ne devrait pas se passer. Il est donc naturellement attiré par ce qui ne va pas, ce qui le place en position de contestataire. D’autre part, il est enclin à aller "au secours de la veuve et l’orphelin", ce qui est un peu la marque de fabrique de la gauche.

Cette tendance vient de l’émotion née de l’injustice, sur laquelle est porté le journaliste. Il est donc normal que les journalistes, surtout jeunes, aient un tropisme de gauche, dans la mesure où la gauche symbolise le progrès et la droite le conservatisme.

Dans tout journaliste sommeille un Zola : je m’indigne, je dénonce, j’accuse. Les grandes plumes de droite ont moins marqué que celles de gauche, que ça soit pour dénoncer le bagne ou l’affaire Dreyfus. Un jeune se retrouve plus dans ces combats que dans la plume de Maurras.

Le décalage dans ces intentions de vote entre ces futurs journalistes et le reste de l’opinion publique française ne pose donc pas de problème pour vous ?

Tout dépend de la manière dont il évolue. Il faudrait faire le même sondage auprès des journalistes de plus de 50 ans !

Un journaliste commencerait donc sa carrière à gauche pour la finir à droite ?

Non, être de gauche à 50 ans, ça ne veut pas dire qu’on n’a rien compris. Par contre, on prend de la distance. Il n’y a pas de tendance naturelle à devenir de droite, on peut très bien rester de gauche. Le problème, c’est de savoir si à partir d’une opinion de gauche, le journaliste a une attitude critique ou s’il se contente de rester aux émotions primaires qui l’ont poussé vers cette opinion.

Lorsque j’écris un livre, beaucoup de gens se disent que si j’écris telle ou telle chose, je suis de droite. Du coup, quand j’écris des chapitres qui leur paraissent de gauche, ils sont étonnés. C’est absurde. Si je prends la distance suffisante, tantôt mon analyse sera de gauche, tantôt de droite. C’est cela le journalisme. Le bulletin glissé dans l’urne n’a rien à voir là-dedans.

Il faut juste réussir à passer de l’émotion à la réflexion. Il y a une gauche réfléchie et une gauche émotionnelle, tout comme il y a une droite réfléchie et une droite émotionnelle.

Les écoles devraient-elles revoir leur mode de recrutement pour assurer un meilleur pluralisme ?

Le recrutement n’est pas un problème. Le tout est de savoir si, dans les écoles de journalisme, on apprend aux élèves à prendre une distance critique vis-à-vis de la réalité ou si on les laisse être emportés par l’émotion immédiate.

Par exemple, il est vrai qu’il est pathétique de voir une famille expulsée. Mais quand on réfléchit, on voit que si on interdit les expulsions et qu’on bloque les loyers, il y aura encore plus de mal logés.

Le rôle des écoles de journalisme n’est pas de vérifier que leurs élèves pensent à droite ou à gauche, c’est de ne pas les laisser au niveau émotionnel et symptomatique et de les mener à un niveau critique et analytique. Que cela conduise à des analyses qu’on qualifierait de droite ou de gauche, le journaliste n’a pas à s’en soucier.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
De France et de plus loin
- 19/04/2012 - 16:11
Quelle importance que les
Quelle importance que les journalistes soient de gauche, est ce que ça empêche la droite d'être au pouvoir depuis 17 ans?

Quelle importance que les dirigeants des grandes entreprises et de la finance soient de droite, est ce que ça empêche l’extrême gauche de monter dans les sondages?

il me semble que l'esprit critique des français et leur esprit de contradiction leur permettent de se défendre face à toutes ces influences contradictoires. La preuve en lisant les commentaires ici même. Alors cessons de pleurnicher car de toute façon, on ne pourra pas contraindre les jeunes journalistes à changer d'opinions
le Gône
- 15/04/2012 - 09:32
@flogo
j'ose ésperer que vous ne croyez pas un instant qu'un ne nos "journaliste Franchouillard" est jamais lu ce truc..et surtout le suive..non là je peux pas le croire la naiiveté a ses limites!!
le Gône
- 15/04/2012 - 09:30
@Gérard Couvert
Excellent...tous ces journaleux doivent garder un souvenir ému de Mitterand qui fit en sorte que ces "ecoles" de journalisme et les autres Grandes (sciences Po..ENA..Normale) soient et restent bien dans le giron "socialiste..et la position de vierge éffarouchée de De closet ..et franchement a crever de rire ..et effectivement le resultat époustoufflant de ces journalistes a la botte de la rue solferino est l'affaire Descoings..et le silence assourdissant de la Presse sur la mort de ce "gay" haut fonctionaire qui allait aux "putes" (males) a NY..pas grave c'est nous q'on paie comme disait Colluche..Les socialo ont réussit a élliminer DSK...mais "couille molle " tient la presse lui...