En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 23 min 34 sec
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 5 heures 20 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 6 heures 58 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 9 heures 45 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 13 heures 41 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 14 heures 34 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 heure 5 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 2 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 5 heures 29 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 7 heures 40 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 10 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 14 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Vision of division

Visite aux Nationalistes corses : les États-nations européens face à une nouvelle ère des revendications autonomistes

Publié le 06 février 2018
Le chef de l'Etat se rend ce mardi en Corse dans un contexte de revendications de partis nationalistes. Car la renonciation à tout ou partie de la souveraineté par les Etats conduit naturellement à l’affirmation de mouvements régionalistes forts.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef de l'Etat se rend ce mardi en Corse dans un contexte de revendications de partis nationalistes. Car la renonciation à tout ou partie de la souveraineté par les Etats conduit naturellement à l’affirmation de mouvements régionalistes forts.

Atlantico : Emmanuel Macron entame une visite en Corse ce 6 février, pour les 20 ans de la mort du préfet Erignac, dans un climat de revendications des partis nationalistes. Corse, Catalogne, Flandre, Ecosse, Padanie, etc... Comment analyser l'évolution des mouvements autonomistes en Europe ? Où en sont les Etats nations dans cette tendance qui se dessine ? 

Edouard Husson : Il y a un premier constat à faire. La République, dès la Révolution Française, a posé l’adéquation entre un Etat et  une nation comme une évidence. Or, curieusement, la France est l’un des rares pays où cette correspondance soit vérifiée. Nous sommes entourés de pays où l’on voit, sur un même territoire étatique, s’affirmer de fortes identités régionales ou historiques. L’histoire de France est en fait plus compliquée qu’elle n’en a l’air. Louis XVI, comme tous ses prédécesseurs, parle « des peuples » sur lesquels il règne. La tradition monarchiste a gardé une conscience aiguë des diversités régionales: Maurras combat fortement le jacobinisme dans ses écrits. En fait, c’est assez simple à comprendre, l’incarnation de la souveraineté permet l’union de différents territoires directement à la personne du souverain. Comme disaient les juristes du Moyen-Age, « le roi est empereur en son royaume ».  Un Etat dont la souveraineté repose sur un principe, comme la République, aura tendance à se méfier des particularismes. Rappelez-vous les protestations lorsque Lionel Jospin avait parlé de « peuple corse ». De fait, la République peut difficilement se permettre ce genre de fantaisies. Pour l’emporter politiquement, dans un pays profondément divisé par la lutte entre l’Etat et l’Eglise, tous les pères de la République, de Robespierre à de Gaulle ont dû la proclamer comme « une et indivisible ». Des massacres de masse en Vendée à la difficile réintégration de l’Alsace, après 1918, l’Etat républicain a toujours, dans un premier mouvement, refusé la différence. Vous le voyez aussi dans le fait que, linguistiquement, la France est bien plus homogène que l’Allemagne ou l’Italie. L’école républicaine a imposé à coups de trique le gommage des accents régionaux, un phénomène très français.  A partir des années 1960, paradoxalement, c’est la gauche qui, en partie par conviction idéologique néo-individualisme, en partie par imitation du reste de la gauche européenne, se fait porteuse d’un nouveau régionalisme, plus spécifiquement encouragé à partir de l’élection de Mitterrand (ce maurrassien refoulé !). Mais le naturel reprend vite le dessus: regardez comme Hollande a fait passer le pays de 22 régions à 13 sans susciter de protestations.

Comment faire la part des choses entre une part "d’égoïsme local" et une part de stratégie cohérente pour préserver un héritage historique et une identité ? 

Il y a eu la grande poussée individualiste des années 1960. Elle implique, entre autres composantes, une dénonciation du nationalisme qui a mené aux deux guerres mondiales. En fait, l’histoire est bien plus compliquée que cela puisque, souvent, les régionalistes ont des parents qui se sont compromis dans la collaboration. Le nazisme a été très désireux d’encourager tout ce qui pouvait détruire les Etats et a largement financé les mouvements régionalistes. On notera, en outre, dans le cas de la France, que le mouvement régionaliste et ses traductions concrètes (l’apparition de panneaux de signalisation bilingues en Bretagne ou en Occitanie) sont largement des constructions intellectuelles. Exactement comme au XIXè siècle, les nationalismes ont été largement des inventions savantes avant de diffuser dans les classes moyennes. La poussée européeiste a évidemment encouragé cette tendance. Je pense moins à « l’Europe des régions », cette tarte à la crème, qu’au fait que l’Europe, affaiblissant voire confisquant les souverainetés, elle provoque, en réaction, la poussée de forts mouvements régionalistes. Dans le cas de la Grande-Bretagne, c’est autant l’effet de la mondialisation que de l’Europe qui peut expliquer la poussée écossaise.

Comment se conjuguent les principes d'ouverture grandissante qui ont pu caractériser la construction européenne de ces dernières années et un repli sur soi ?

L’Europe a encouragé, et souvent elle finance les régionalismes, pour affaiblir les Etats nationaux. Plus profondément, la renonciation à tout ou partie de la souveraineté par les Etats conduit assez naturellement à l’affirmation de mouvements régionalistes forts. Et puis vous avez l’effet de l’euro. Contentons-nous de constater que la monnaie unique conduit à de fortes inégalités au sein de la zone euro tout en limitant voire interdisant les transferts financiers compensateurs, qu’ils soient nationaux ou intra-européens. Cela vient justifier l’égoïsme des régions les plus riches. Les mouvements indépendantistes de Catalogne ou de Lombardie se voient justifiés par « le pacte de stabilité » européen dans leur tendance à vouloir larguer les amarres du pacte national. On ajoutera deux autres phénomènes explicatifs. La révolution de l’information rend viable économiquement les petites entités. Il y a un demi-siècle, tout le monde aurait ri au nez des Ecossais indépendantistes: la rareté et le coût de l’information donnaient un avantage aux grosses entités hiérarchiquement organisées. Aujourd’hui, l’information est abondante et quasi-gratuite grâce à la révolution numérique. Effectivement, l’Ecosse, la Catalogne ou la Padanie sont en 2018 viables économiquement. De petites nations comme l’Autriche ou le Danemark sont mieux gérées que la France, dont l’Etat n’en finit pas de procéder, de façon pathétique, à sa propre réforme, décrétée d’en haut par chaque nouveau président au lieu de faire confiance au citoyen muni de son smartphone. Dernier facteur, si l’on envisage la longue durée des sociétés, il y a des substrats anthropologiques qui favorisent plus ou moins une identité régionale forte. Emmanuel Todd vous expliquerait mieux que moi comme la famille souche catalane ou écossaise ou bien la famille communautaire endogame corse favorisent des identités régionales fortes. 

https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 07/02/2018 - 12:48
@ajm
Oui et ça enmerde le reste du pays avec sa vision déjantée de la société. Son existence n’est due qu’a Une longue spoliation et un détournement des richesses du pays par une caste parasitaire agglutinée autour d’un pylône de l’exposituons universelle de 1889.
ajm
- 06/02/2018 - 16:21
Ile de France
"Franciliens hors sol" : l'Ile de France c'est tout de même 20% de la population française, plus du tiers de son PIB ( équivalent environ au PIB des Pays-Bas) , 40% de la masse fiscale imposable, près de la moitié de la RD du pays. Ce n'est pas la Corse.
Deudeuche
- 06/02/2018 - 12:50
Et oui il n’y a pas que des franciliens hors sols
En France.des régions !