En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 10 heures 6 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 11 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 12 heures 8 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 13 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 14 heures 20 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 15 heures 5 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 15 heures 30 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 17 heures 57 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 19 heures 1 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 10 heures 32 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 11 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 12 heures 59 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 13 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 14 heures 36 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 29 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 19 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
E-Amour

Sites de rencontre : quand les Français se confessent sur leurs nouvelles (et moyennement avouables) habitudes

Publié le 08 février 2018
Un enquête Ifop menée pour Lacse, testeur de sites de rencontre montre une vraie démocratisation de la pratique chez les Français.
Directeur des études à l'IFOP
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Krauss
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur des études à l'IFOP
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un enquête Ifop menée pour Lacse, testeur de sites de rencontre montre une vraie démocratisation de la pratique chez les Français.

Atlantico : Selon votre " Enquête sur des pratiques et usages des Français sur les sites et les applications de rencontre" (IFOP-LACSE), seuls 57% des utilisateurs de sites de rencontre déclarent être parvenus  à rencontrer "quelqu'un en vrai". Comment expliquer ce faible taux ? Quelles sont les leçons à tirer des catégories de "ceux qui y arrivent" et de ceux qui n'y arrivent pas" ? 

François Kraus : Ce qui est intéressant dans cette enquête, c’est que contrairement à ce que racontent la plupart des sites dans leurs publicités, il est très difficile d’obtenir une « date » avec quelqu’un. Dans ce genre de mode de rencontre, il y a déjà une plus grande difficulté des hommes hétérosexuel à rencontrer quelqu’un dans la vraie vie (que 48%, donc à peine moins d’un sur deux qui a déjà réussi et qui présente souvent un profil plus âgé, avec un faible capital scolaire et souvent milieu rural. Ils sont plutôt en bas de l’échelle. Ces personnes ressemblent un peu à ceux qu’on trouve dans le bonheur est dans le pré, des personnes qui n’ont pas un capital social, culturel ou économique qui fasse fantasmer. Pour eux, cela reste difficile de trouver un partenaire ou d’essayer d’avoir une date sur ce genre de sites. 

A l’inverse, on observe que plus les femmes ont un capital social, scolaire ou culturel élevé, plus elles ont des difficultés à rencontrer quelqu’un en vrai. C’est toujours intéressant d’observer ce décalage. 

D'un point de vue général, on peut observer que les hommes CSP - y arrivent "moins" que les CSP +, un résultat inverse de la situation des femmes, ou les CSP -atteignent les meilleurs "scores" de rencontres. Quels sont les autres points de votre enquête qui peuvent renforcer cette analyse de discrimination sociale inversée entre hommes et femmes? 

Naturellement, qu’on soit homme ou femme, il faut bien savoir que le niveau socio-culturel du partenaire est un critère fondamental, c’est le premier critère de choix, la première d’homogamie dans le couple. Mais pour les hommes, trouver un partenaire qui a niveau socio-culturel inférieur mais qui « compense » par un capital physico-esthétique supérieur, ce n’est pas un problème. En revanche pour les femmes cadres très diplômées, c’est toujours compliqué de trouver des partenaires du même rang qu’elles. Eux contrairement à elles se contentent plus facilement de femmes aux niveau social ou culturel inférieur. C’est une constante dans les enquêtes de sociologie ou de comportement sexuel depuis quelques 1958. Ce qui est intéressant d’observer, c’est que c’est toujours difficile pour des hommes âgés appartenant à des milieux sociaux qui ne font particulièrement rêver les femmes. 

Les site de rencontres accentue ou diminue cette tendance ?

La question de l’homogamie est compliquée à établir : il y a un peu moins d’homogamie au sens strict sur les sites de rencontres parce qu’on quitte son réseau de rencontre habituel qui est amical, professionnel, estudiantin, familial ou de voisinage. On voit donc plus d’écart, mais c’est limité, il n’y a pas de couple où une chef d’entreprise va trouver un ouvrier. On sort un peu plus donc du cercle habituel de ses relations. 

La pratique s’est généralisée : a-t-elle pour autant fait diminuer l’homogamie ?

Une des principales informations de l’enquête, au delà de celle qui montre qu’il y a une progression lente, c’est qu’il y a une démocratisation des sites de rencontre. Il y a quelques années, l’archétype du consommateur c’était un urbain, CSP +, diplômé, travaillant en entreprise ou ayant fait des études longues. Désormais, les sites de rencontre sont autant peuplés par des catégories populaires de type employé ou ouvriers que par des cadres et professions intellectuelles supérieures. Cela tient naturellement à la généralisation des outils numériques dans toutes les couches de la population mais surtout on observe que les sites de rencontre sont désormais investis par des hommes appartenant aux catégories populaires au même titre que tous les autres types de lieux de rencontres ouverts. Il existe en effet des sites de rencontre « ouverts » où chacun peut se rendre facilement ou des lieux de rencontre « fermés » telles des soirées entre amis, des soirées privées, ou des lieux qui sont plus fermés comme les entreprises, les grandes écoles et universités etc. où globalement il y a un phénomène de sélection. On observe donc que cette démocratisation des sites de rencontre s’est accompagnée d’une segmentation du marché du dating avec la multiplication du phénomène de niches qui reproduisent pour les CSP + le phénomène d’entre-soi, on l’a vu avec des sites de type Elite Rencontres et tous les sites du même genre, connus pour être exigeants pour la sélection, avec des système de recommandation, de vote interne. On est alors un peu dans la reproduction du club à l’anglaise où on sélectionne sur des critères sociaux ou culturels. On observe donc que le site de rencontre s’est démocratisé, n’est plus limité à des CSP+, mais les CSP+ on toujours tendance à se retrouver dans des sites qui leurs ressemblent afin de ne pas se mélanger avec des gens qui ne les intéressent pas. 

Qu’en est-il des phénomènes d’addiction aux sites de rencontre ?

L’addiction aux rencontres éphémères via des applis de rencontres est loin d’être un phénomène marginal : un utilisateur sur six (16%) admet avoir déjà eu l’impression d’y être « addict » et 13% déclarent que des proches leur ont déjà dit qu’ils en étaient dépendants.* Bien décrite dans la BD "Love addict" de Koren Shadmi, cette dépendance a donc déjà été ressentie directement ou indirectement par près de trois utilisateurs sur dix (29%). Affectant plus d’hommes (19%) que de femmes (12%), le sentiment personnel d’addiction s’avère quant à lui très fort aux âges où l’on cherche moins à se mettre en couple qu’à multiplier les expériences : 23% chez les trentenaires (30-39 ans), jusqu’à 27% chez les hommes de cet âge

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 02/02/2018 - 16:18
Bon
Celui qui commente cela doit connaitre autant les sites de rencontre que les boites à partouzes! Il existe d'abord des sites qui fonctionnent et sont honnnêtes (Meetic) , d'autres franchement escrocs ( BE2 qui fabrique des profils) . Ensuite et s'agissant des dames , il y a un paquet de narcissiques, inscrites depuis la naissance du roi Dagobert et qui ne cherchent pas vraiment de rencontre. Coté hommes , sans doute beaucoup plus de papillonnage que chez les femmes: seule chose vraie dans l'article: une certaine dégradation du statut social moyen des inscrits depuis cinq ans