En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Spy games
Une taupe à la CIA : quand Pékin prend de vitesse les Etats-Unis dans la guerre des espions
Publié le 31 janvier 2018
L'arrestation par la CIA d'un de ses anciens agents fait suite à la perte d'une vingtaine d'agents américain inflitrés en Chine. L'immense défaite subit par Lengley montre les nouvelles capacités de la Chine en la matière.
François-Yves Damon est sinologue et historien, directeur de recherche au Cf2r, membre de l'Amicale des anciens des services spéciaux de la défense nationale.Professeur en Histoire contemporaine/Géopolitique – Chine de l’Université Charles de Gaulle...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Yves Damon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Yves Damon est sinologue et historien, directeur de recherche au Cf2r, membre de l'Amicale des anciens des services spéciaux de la défense nationale.Professeur en Histoire contemporaine/Géopolitique – Chine de l’Université Charles de Gaulle...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'arrestation par la CIA d'un de ses anciens agents fait suite à la perte d'une vingtaine d'agents américain inflitrés en Chine. L'immense défaite subit par Lengley montre les nouvelles capacités de la Chine en la matière.

Atlantico : Qu'est-ce que l'affaire de la taupe chinoise de la CIA, que relate Le Figaro, révèle des capacités opérationnelles de renseignement humain et technologique de la Chine ? Comment expliquer la progression de leurs services ces dernières années et est-ce que le désengagement américain sur la scène internationale ne présage pas d'un renforcement de leurs capacités la géopolitique ayant horreur du vide ?

François-Yves Damon : Cette affaire de taupe révèle la capacité du contre-espionnage chinois à pénétrer la CIA afin d’y débusquer les réseaux implantés par celle-ci sur le territoire de la République populaire. Cette capacité procède de l’avantage dont dispose La Chine par rapport aux Etats-Unis : elle a en effet toute latitude de recruter des espions parmi les citoyens américains d’origine chinoise qui y sont installés, citoyens qu’ils auront convaincus de choisir leur fidélité à la mère patrie plutôt que la loyauté envers leur pays d’accueil. Des incitations financières ou des menaces sur la parentèle restée au pays venant éventuellement consolider cette fidélité. Rien ne s’oppose ensuite à ce que ces citoyens américains postulent et intègrent de plein droit la CIA, puis parviennent à un degré de confidentialité suffisant les amenant à connaître les noms de Chinois recrutés par la CIA dans l’Empire du Milieu et y opérant.

Désavantage américain : pas de nationalité par naissance dans l’empire : on naît Han ou non-Han. Les seuls non-Han possédant la nationalité chinoise sont les Ouighours, les Tibétains et les Mongols intérieurs dont les relations avec les autorités chinoises sont d’ailleurs plutôt tendues.

Les Américains, seuls en course dans cette guerre de l’ombre doivent donc recruter des Han: tâche difficile, missions dangereuses pour les recrues, exécution assurée s’ils sont débusqués. Telles sont les conditions humaines de cette guerre entre une démocratie multi-ethnique ouverte et une dictature à parti unique mono-ethnique fermée.  

L’avantage technologique chinois résulte d’un programme parfaitement exécuté : le rattrapage par gain de temps et de  coût -Recherche  et Développement- en copiant les données occidentales. Au facteur strictement humain des débuts, les années 90, s’est ensuite ajouté le hacking à grande échelle, professionnel autant qu’amateur, militaire comme civil – les milices de hackers patriotes -. L’ensemble a permis de copier la quasi-totalité des programmes occidentaux, militaires d’abord, F 22 Raptor furtif y compris, sans compter l’éventuelle mais invérifiable pénétration des systèmes de défense et de sécurité occidentaux.   

En Asie, l’enjeu est, pour la Chine, de rétablir la suzeraineté régionale perdue et qu’elle estime devoir lui revenir, ce qui   nécessite l’éviction des Etats-Unis, défaire donc les alliances de ceux-ci avec la Corée du Sud et le Japon. L’atout de la Chine dans ce contexte est d’être ventriloque : la Corée du nord étant sa menaçante et efficace marionnette.  La Chine a commencé par la Corée du sud, en favorisant pour commencer l’élection d’un président accommodant, Moon Jae-in, puis en exerçant des pressions commerciales après qu’une batterie antimissile Thaad eût été installée sur le sol coréen, traitant en même temps comme un féal le président coréen invité à Pékin, réactivant ensuite, opportunément,  le contentieux nippo-coréen sur les femmes de réconfort – Coréennes contrainte, , entre 1937 et 1945  de servir de femmes à soldats dans les bordels militaires japonais-  afin de gêner le projet de défense commune entre les deux états,  Moon Jae-in, ainsi isolé face au ventriloque et sa terrifiante marionnette,   acceptait finalement,  de dialoguer avec Pyongyang, dialogue inauguré par une réunion des sportifs des deux Corées. 

Quel est selon vous l'étendue du coup porté aux Etats-Unis par la Chine qui a réussi à débunker plusieurs nids d'espion américains sur son sol ? Comment et quel temps cela prendra à Langley pour rétablir son réseau et son assise au sein de l'empire du milieu?

Il est difficile d’évaluer le coup ainsi porté à Langley, disposent-ils d’autres agents immergés dans l’Empire du milieu ou doivent-ils tout reconstruire ? Impossible de le savoir. Et quand bien-même le saurais-je – ce qui n’est pas le cas – ou, pour le moins, en mesure de l’évaluer, considérant la nécessité du secret, je n’en dirais mot, afin de ne pas  porter préjudice – aussi minime soit-il – aux activités des services d’un pays allié.
 

Quelles leçons pourrait-on tirer sur le sol français et européen de cette affaire ?

Les Européens ne sont pas partie prenante dans celle qui oppose Chinois et Américains en Asie. Ils sont aussi espionnés et hackés que ces derniers, mais n’interviennent guère, sinon pas, sur le territoire chinois, et s’en tiennent donc à une stratégie défensive : la sécurité des données de leurs services de renseignement, de leurs institutions, administrations et entreprises, sécurité dont la mission incombe à l’ANSSI et au récemment créé COMCYBER commandement  de la cyberdéfense.  Mais les états européens me semblent affaiblis par leur manque de confiance en eux-mêmes et en leurs propres valeurs face à un adversaire de plus en plus sûr de lui et agressif : la Chine envisagerait de renoncer à la dissuasion nucléaire – la seconde frappe – pour une stratégie offensive : frapper en premier.  

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
06.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
07.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/02/2018 - 20:27
« Frapper en premier »????
La Chine socialiste part à la dérive...excellent article, excepté pour « l’avance technologique ». La Chine n’a pas un retard technologique par rapport à l’occident qu’elle serait censée compenser par l’espionnage...non! La Chine socialiste a un gouffre technologique, après avoir avorté toute innovation, par ideologisme ringard et monolithique. Voilà pourquoi elle elle veut imposer sa suprématie régionale d’abord, mondiale ensuite. Le socialisme est un danger mortel!