En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

Les ministres privés d'avion

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 22 min 24 sec
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 1 heure 54 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 3 heures 26 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 3 heures 32 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 4 heures 22 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 5 heures 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 37 min 34 sec
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 5 heures 14 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 19 heures 40 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 1 jour 2 heures
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 1 jour 2 heures
© NICHOLAS KAMM / AFP
© NICHOLAS KAMM / AFP
Décalage

Les prédictions… et la réalité : petites nouvelles des pays auxquels on promettait l’enfer économique et politique après la victoire des “populismes”

Publié le 29 janvier 2018
Malgré les craintes des observateurs, les signaux semblent être au vert dans les pays dont la politique est jugée "populiste" ou "nationaliste".
Jean-Philippe Vincent, ancien élève de l’ENA, est professeur d’économie à Sciences-Po Paris. Il est l’auteur de Qu’est-ce que le conservatisme (Les Belles Lettres, 2016). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Vincent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Vincent, ancien élève de l’ENA, est professeur d’économie à Sciences-Po Paris. Il est l’auteur de Qu’est-ce que le conservatisme (Les Belles Lettres, 2016). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les craintes des observateurs, les signaux semblent être au vert dans les pays dont la politique est jugée "populiste" ou "nationaliste".

Alors que la livre sterling vient d'atteindre son plus haut niveau par rapport au dollar depuis le Brexit, et suite à la publication de chiffres de l'emploi meilleurs qu'attendus au Royaume-Uni, ne peut-on pas voir un décalage entre la réalité du pays et la perception d'une économie en débâcle ? En quoi ce constat peut-il également être fait pour des pays comme le Japon, la Pologne, ou la République Tchèque, également soumis à des tendances populistes ou nationalistes ? Dans quelle situation économique réelle sont ces pays ? 

Jean-Philippe Vincent : Il serait périlleux de qualifier la performance économique d’un pays au vu d’un seul ou même de deux indicateurs économiques : taux de change, croissance de l’emploi. Je ne me sens pas capable de formuler un jugement sur la bonne santé économique du Royaume-Uni au simple vu de l’évolution de ses séries d’emplois. Pour autant, il est certain que le Royaume-Uni – comme la Pologne, le Japon ou la république Tchèque – ne connaît pas une débâcle, comme certains voudraient le laisser penser. Adam Smith, lorsqu’il formulait les conditions du développement des nations dans la Richesse des Nations en 1776, voyait trois préconditions au développement : « la paix, des impôts légers et une administration tolérable de la justice ». Telles étaient, selon lui, les conditions essentielles du développement économique des nations. Cela peut sembler court, mais à la vérité c’est extrêmement profond. Les véritables conditions du développement sont moins économiques qu’institutionnelles et morales. La véritable richesse des nations est de nature morale : il faut être en paix avec soi-même. Est-ce que le Royaume-Uni l’est ? Est-ce que le Japon ou la Pologne le sont ? Probablement. Leurs choix politiques et économiques sont « hétérodoxes », mais ils sont en accord avec la volonté profonde du pays. C’est une condition essentielle de bonne santé économique. Ensuite, dans une économie de marché, il faut faire confiance aux comportements individuels et ne pas surestimer le rôle de l’Etat dans le bon fonctionnement de l’ensemble. Avec de la liberté, de la paix, une administration pas envahissante et des impôts légers, un pays peut obtenir des résultats économiques surprenants. Mais la condition essentielle est le moral du pays.

Par quels moyens ces différents pays, dans les lesquels les Etats-Unis de Donald Trump pourraient trouver leur place, parviennent-ils à obtenir de tels résultats malgré leurs approches considérées parfois comme "iconoclastes" ?

Les approches de ces pays ne sont pas tellement iconoclastes, y compris celle des Etats-Unis. Ils ont compris qu’il y avait deux « mains invisibles ». La « main invisible » d’Adam Smith : dans une économie libre, la recherche de l’intérêt de chacun finit par aboutir au bien-être commun. Mais, il y a une seconde main invisible, conservatrice celle-là : l’obtention du bien-être commun par la recherche de l’intérêt individuel n’est possible pour une nation que pour autant qu’il existe dans cette nation un haut degré de confiance. Sans cette dernière, les mécanismes de l’économie de marché ne peuvent rien, ils risquent de tourner à vide. La confiance est la condition première du développement : on l’oublie trop souvent. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Pologne et le Japon ont compris cela : confiance d’abord. Or les conditions premières de la confiance sont de nature politique et sociale : il faut recréer un haut niveau de cohésion nationale. C’est le préalable indispensable à la performance économique.

Quel est le risque de voir le discours de discrédit être contré par la réalité des faits ? Dans quelle mesure ces excès de langage pourraient en arriver à légitimer les choix faits par ces dirigeants ?

Il y a clairement un décalage entre le discours ambiant – une sorte de vulgate libérale très appauvrie – et l’évolution réelle de ces pays. Ce décalage entre la performance réelle et l’orthodoxie médiatique et politique n’est pas neuf. Au XVIIIe siècle, la pensée économique dominante en France et dans beaucoup de pays était illibérale et mercantiliste. Les réformes préconisées par les penseurs libéraux français : Turgot, Quesnay, Le Mercier de la Rivière, semblaient absurdes et choquantes auprès de beaucoup. Pourtant ils avaient raison. Qui se souvient, aujourd’hui, de leurs opposants mercantilistes ? Personne. On l’oublie, mais c’est en France, auprès de penseurs comme Turgot et Quesnay qu’Adam Smith est venu puiser son inspiration. Et elle fut féconde, puisque le Royaume-Uni en a tiré son expansion pendant de très longues années. Aujourd’hui, la pensée dominante vitupère certains pays : Royaume-Uni, Etats-Unis, Pologne, etc. Cette contradiction se résoudra d’elle-même. « L’homme est la ressource ultime » écrivait l’économiste américain Julian Simon. Il avait raison.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

Les ministres privés d'avion

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 30/01/2018 - 09:18
On se demande si la sortie du désastreux accord
de Paris par Donald n’est pas une manœuvre vicieuse, pour faire monter l’eau de la Seine et noyer tous les bobos arrogants?...
Deudeuche
- 30/01/2018 - 06:32
@ JLH
« Ils » sont dans leur majorité une grosse poignée d’individus, entassés et bientôt inondés au bord de la Seine. Le problème est géographiquement localisé.
JLH
- 29/01/2018 - 21:42
Trump est un con,
c'est une affaire entendue, il est vulgaire, grossier, pensez donc, il n'a même fait sciences po. Donc c'est un mauvais. Il est tellement mauvais qu'en Corée le Nord et le Sud négocie, il est tellement nul que les Iraniens sont déstabilisés, que l'Arabie est chamboulée, que la Turquie va se ramasser une fessée en Syrie, que le chômage est au plus bas sur place, que le dollar baisse contre toutes les monnaies, ce qui emmerde vraiment les Chinois. Bref, il est tellement idiot qu'il a remis l'église et la mairie au centre du village. Ici en France nous avons des énarques, Edouard Philippe, genre pas drôle, Macron, genre arrogant pas très classe non plus d'ailleurs, qui vide les villes et les villages, qui sont virés du Moyen Orient, en train de se faire virer d'Afrique Equatoriale, et une économie qui en fait stagne ou a peu près. Mais ils ne sont ni con, ni nul ni vulgaire, ni entrepreneur, juste sans idée