En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Dangereuses stations-service

02.

La France peut-elle faire faillite ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 27 min 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 49 min 58 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 1 heure 31 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 3 heures 43 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 4 heures 56 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 5 heures 24 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 7 heures 23 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 10 heures 22 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 36 min 54 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 1 heure 18 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 1 heure 58 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 4 heures 31 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 5 heures 13 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 5 heures 44 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 8 heures 31 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 9 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 11 heures 3 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
C’est la vie de quartier qu’on assassine !

Réforme du stationnement à Paris : le prix sévère d’une double occasion manquée

Publié le 27 janvier 2018
Paris se dépeuple. Ces départs contraints, que les prix de l’immobilier ne suffisent pas à expliquer, doivent questionner la politique municipale.
Florence Berthout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Berthout est présidente du groupe Les Républicains et Indépendants (LRI) au Conseil de Paris et maire du 5ème arrondissement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paris se dépeuple. Ces départs contraints, que les prix de l’immobilier ne suffisent pas à expliquer, doivent questionner la politique municipale.

Paris n’est pas une ville uniforme de 2,3 millions d’habitants, mais un creuset formé de 80 quartiers à l’identité singulière. L’espace public constitue les artères de ces multiples villages parisiens. Les décisions municipales prises ces derniers mois exposent les rues parisiennes à l’embolie, et par conséquent à l’asphyxie de ces quartiers. Loin de l’apaisement revendiqué, les réaménagements de voirie conduisent à toujours plus de stress, de bruit et de pollution. Autant de raisons de quitter la capitale pour retrouver une qualité de vie, souvent de l’autre côté du périphérique. AirParif l’a aisément démontré après la fermeture de la voie sur berges rive droite, la pollution n’a fait que se déplacer au contact des quartiers densément habités

Les commerçants participent activement à l’attachement des Parisiens à leur quartier. Maintenir le commerce de proximité, ce n’est pas seulement assurer la vitalité des quartiers, c’est la garantie de conserver leur personnalité. Or, dans la capitale, les commerçants souffrent. Acculés par l’augmentation constante des taxes et tarifs municipaux, ils subissent par ailleurs les embouteillages permanents et la raréfaction du stationnement. Ils constatent, impuissants, que leur clientèle se détourne au profit des grands pôles commerciaux, plus accessibles. Pour ces mêmes raisons, 10% des artisans refusent des chantiers à Paris.

Paris devient un désert médical. La capitale n’attire plus les professionnels de santé en raison des fortes contraintes qui pèsent sur leur activité, s’ajoutant au prix du foncier étant dissuasif pour les jeunes praticiens. Après de multiples vœux des élus Républicains et Indépendants, la Maire de Paris est enfin revenue sur l’augmentation massive du coût du stationnement pour les professionnels de santé, la carte étant passé de de 90 à 240 € par an en 2015. Sauf qu’à ce jour, la carte pour bénéficier de la gratuité n’est pas disponible. Les infirmiers, kinés et autres médecins se voient infliger des forfaits de post stationnement (FPS) plus élevés que le montant de la visite réalisée chez le patient. Plusieurs d’entre eux tirent la sonnette d’alarme en évoquant explicitement l’incapacité d’exercer dans ces conditions et menace de quitter Paris.

Les maires d’arrondissement sont en première ligne du mécontentement grandissant des Parisiens face à la mise en œuvre de la réforme du stationnement. La Maire de Paris voit en cette réforme, non pas un instrument d’une politique de déplacement, mais l’opportunité de dégager des recettes supplémentaires, probablement plus que 350 M€, pour combler un budget à la dérive.Une part de cette recette supplémentaire doit être affectée à la rénovation et l’entretien d’une voirie si dégradée (chaussées et trottoirs) et si mal nettoyée. Nous dénonçons depuis plusieurs années les dérives des marchés concernant les fourrières, où les enlèvements sont dictés par leur rentabilité et non par la dangerosité du stationnement illicite. Ce début d’année montre que les agents des sociétés de contrôle du stationnement, dont plusieurs ont été eux-mêmes interpelés pour usage de stupéfiants, ciblent toujours les mêmes rues, et les mêmes professionnels. Astreints à 75000 contrôles par jour, ils emploient les méthodes si décriées des fourrières, l’impératif de rentabilité nuit à tout discernement.

Nous appelons donc la Maire de Paris à donner les moyens aux Maires d’arrondissement de pouvoir répondre aux victimes d’une verbalisation tous azimuts. Il ne s’agit pas bien évidemment de défendre ceux qui sciemment ne paient pas le stationnement. Que répondre aux infirmières qui perdent de l’argent à chaque visite sanctionnée par un FPS ? Comment justifier que les commerçants des marchés alimentaires soient systématiquement visés alors qu’ils stationnent conformément à la pratique habituelle ?

C’est la vitalité de nos quartiers qui souffre de cette politique de stationnement. A très court terme, c’est donc leur identité qui est menacée. Une succession de rideaux métalliques fermés, l’absence de professionnels de santé, le boycott des artisans ne fera qu’accroitre les envies d’ailleurs des Parisiens.

La réforme du stationnement est une double occasion manquée. Les Agents de Surveillance de Paris libérés du contrôle de stationnement auraient été utiles à sécuriser les rues de Paris, sans une véritable Police Municipale. Ils sont cantonnés à la verbalisation des incivilités, à l’efficacité aléatoire, toujours dans l’unique but de trouver des recettes supplémentaires.

Ce début d’année est une opportunité inédite pour remettre à plat la politique de stationnement. Les rues devraient être réservées au stationnement de courte durée. Aujourd’hui le stationnement résidentiel est plus attractif en surface, faute d’harmonisation tarifaire avec les ouvrages en souterrain. Ce serait l’occasion de libérer des espaces pour de nouveaux usages, comme des pistes cyclables, des places de rechargement pour les véhicules propres, etc.

Paris se targue souvent d’être à la pointe de l’innovation. Or, en matière de mobilité, les startups peinent à nouer des partenariats avec la Ville de Paris. Les outils numériques doivent être mobilisés pour guider au plus vite les usagers vers les places de stationnement libres et limiter ainsi la circulation puisque 20% des véhicules circulent en quête d’un lieu pour se garer. De nombreuses places de stationnement libres sont inaccessibles, notamment dans le parc social ou les copropriétés privées. Là encore, des applications existent pour mutualiser ces parkings mais la Ville prive ses bailleurs sociaux, pourtant exsangues, de recettes nouvelles. Comme souvent, les outils numériques sont de précieux alliés pour concilier l’indispensable lutte contre la pollution avec la nécessaire mobilité des Parisiens. La Ville de Paris vient enfin de reconnaître l’évidente nécessité de multiplier les parcs relais aux abords de la capitale, c’est un premier pas qui doit en appeler d’autres. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 28/01/2018 - 10:50
MERGITUR NEC FLUCTUAT
Quand plus personne ne pourra circuler, ni stationner à Bobocity, ces chers Parisiens commenceront peut-être à comprendre qu'ils ont aussi besoin des autres. En attendant, les communes de la périphérie n'ont aucune raison de faciliter les projets de l'élue d'une ville égoïste qui essaye de fourguer chez les autres les véhicules dont elle ne veut pas et en pénalisant chaque année un peu plus ceux dont des transports en commun en grève, en panne ou bondés ne résolvent pas les problèmes de mobilité.
assougoudrel
- 27/01/2018 - 16:18
Paris (se la) coule
douce...ment, mais sûrement.
jurgio
- 27/01/2018 - 13:54
Faire de Paris la capitale des bobos !
et en chasser ceux qui ont fait vivre cette ville.