En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La victoire des Conservateurs de Boris Johnson: conjoncturelle ou structurelle ?

il y a 9 min 56 sec
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 3 heures 59 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 6 heures 28 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 7 heures 42 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 12 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 20 heures 35 min
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 2 heures 54 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 4 heures 1 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 7 heures 5 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 8 heures 39 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 21 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Pourquoi l’État moderne est "constamment tenté d’empiéter sur la liberté des individus"

Publié le 28 janvier 2018
D'où procède le pouvoir, cette mystérieuse faculté qui engendre la peur ou suscite l’adhésion ? Est-il inné, inscrit dans les gènes ? La dominance s’enracine-t-elle dans des mécanismes neurophysiologiques imprimés au plus profond du cerveau social ? Extrait de "Biologie du pouvoir" de Jean-Didier Vincent, aux éditions Odile Jacob (2/2).
Jean-Didier Vincent est neurobiologiste.Membre de l'Académie de médecine et grand spécialiste du cerveau, il fut Directeur de l'Institut de neurobiologie Alfred Fessard du CNRS ainsi que professeur de physiologie à la Faculté de médecine de l&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Didier Vincent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Didier Vincent est neurobiologiste.Membre de l'Académie de médecine et grand spécialiste du cerveau, il fut Directeur de l'Institut de neurobiologie Alfred Fessard du CNRS ainsi que professeur de physiologie à la Faculté de médecine de l&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'où procède le pouvoir, cette mystérieuse faculté qui engendre la peur ou suscite l’adhésion ? Est-il inné, inscrit dans les gènes ? La dominance s’enracine-t-elle dans des mécanismes neurophysiologiques imprimés au plus profond du cerveau social ? Extrait de "Biologie du pouvoir" de Jean-Didier Vincent, aux éditions Odile Jacob (2/2).

Benjamin Constant, homme politique et écrivain, est célèbre pour son roman psychologique Adolphe. Son amitié avec Mme de Staël a favorisé sa notoriété. Son œuvre politique n’a été publiée qu’à titre posthume en 1980, mais a été connue de son vivant grâce à de nombreuses brochures et des conférences. Dans ses Principes de politique, Benjamin Constant observe que le meilleur régime ne se satisfait ni de la seule démocratie, ni du seul principe libéral exigeant la protection de l’individu ; il doit réunir les deux conditions  : c’est donc la démocratie libérale. L’équilibre est difficile, et c’est bien pourquoi la pensée de Constant reste toujours d’actualité : l’État moderne lui-même est constamment tenté d’empiéter sur la liberté des individus. Il est conscient de ce que la transformation survenue entraîne des menaces nouvelles (ce sont les maux de l’individualisme  : dissolution du lien social, disparition des valeurs communes, réduction des rapports humains à l’égoïsme). La leçon reste particulièrement valable. La découverte en 1907 d’un petit livre de jeunesse dit « Cahier rouge » fait connaître la description de ses premiers élans et émois sentimentaux avec les premiers éléments de sa future pensée politique :

Ni lui, ni moi [son père] ne savions alors que presque tous les vieux gouvernements sont doux parce qu’ils sont vieux et tous les nouveaux gouvernements durs, parce qu’ils sont nouveaux. J’excepte pourtant le despotisme absolu comme celui de la Turquie ou de la France parce que tout dépend d’un homme seul, qui devient fou de pouvoir, alors les inconvénients de la nouveauté qui ne sont pas dans l’institution sont dans l’homme .

C’est Tocqueville qui a popularisé en français le mot « démocratie » en l’associant au mouvement historique qui a conduit à la Révolution. Alexis de Tocqueville, aristocrate normand profondément catholique, se définit comme libéral par instinct et démocrate par raison. Pour lui, l’égalité des conditions est un horizon que l’humanité n’a cessé de chercher à atteindre. Selon lui, la terreur religieuse inspire les forces sociales dominantes, et notamment l’Église qui se prend à accompagner le mouvement démocratique au lieu de rester parmi les puissances que la démocratie renverse. Les États-Unis sont pour lui un laboratoire dans lequel il entrevoit une conciliation possible entre liberté et égalité grâce à des institutions telles que la décentralisation, la vie associative, la liberté de la presse et l’indépendance de la justice qui n’existait pas encore en France. Tocqueville met en garde, dans De la démocratie en Amérique, contre une démocratie sans contrôle. Les corps sociaux (aristocratie et Parlement) peuvent jouer ce rôle. La démocratie reste donc une matière dangereuse à manipuler.

 

La démocratie libérale apparaît ainsi comme un système à base libérale ; un libéralisme dans lequel ont progressivement été incorporés des éléments à caractère démocratique. Le suffrage universel se répand de pays en pays avec une résistance pour le vote des femmes dont les Françaises devront attendre la disparition en 1944. La Constitution française de 1848 a introduit en réponse à la révolution populaire qui l’avait fait naître une nouvelle dimension dans la démocratie  : le social. La question est posée dans la conjonction avec la pensée socialiste bientôt dominée par Marx. C’est compter sans l’opposition des mouvements anarchistes lors de la Première Internationale. Il ne faut pas confondre libéral et libertaire. Malgré la résistance marxiste défenseur d’un État fort, les anarchistes regroupés autour de Bakounine, Kropotkine et Reclus s’acharnèrent à redonner un sens à la liberté et à l’entraide. « En effet, ce n’est pas l’homme citoyen, mais l’homme comme bourgeois qui est pris pour l’homme authentique et vrai » (Marx, 1843). La lutte des classes est lancée, la démocratie bourgeoise devra céder la place à la dictature du prolétariat. Pour bien marquer l’opposition  : les démocraties libérales se donnèrent le nom de démocraties populaires.

L’effondrement du bloc soviétique a épuisé la controverse. La démocratie se passe de son qualificatif puisqu’elle est désormais seule de ce nom avec les élections libres et disputées, ce qui implique des partis (pas toujours démocratiques en leur sens). L’existence de « primaires » fournit un semblant de liberté supplémentaire avec les petits monstres soucieux uniquement d’un pouvoir à venir. Pour autant, toutes les démocraties ne se ressemblent pas. Les États-Unis, malgré les précautions constitutionnelles réputées efficaces, montrent un taux de corruption parfois digne des républiques bananières et n’empêchent pas l’élection d’un président qui répond exactement à la définition d’un monstre (voir plus haut, p. 215). Les Américains se réfèrent souvent à la démocratie et visent la liberté individuelle, dussent-elles s’accompagner d’inégalités sociales à un niveau inacceptable. Les Français évoquent plutôt la république. De nombreux Européens perçoivent la démocratie avec son épaisseur sociale qu’est la démocratisation de l’enseignement, de la fonction publique ou de la magistrature, sans viser le mode de fonctionnement ou de l’administration, mais leur ouverture au plus grand nombre. La démocratie moderne, avec ses principes et ses méthodes, est inégalement appréciée par les civilisations qui l’ont ignorée historiquement quand l’Europe occidentale, lentement, et l’Amérique du Nord anglo-saxonne, beaucoup plus rapidement, l’expérimentaient. Si la démocratie se veut une référence universelle, on ne s’y réfère pas universellement de la même manière. Le rêve passe, traînant les utopies dans leur destin fragile. Pourquoi devrait-on combattre la vaine utopie si celle-ci permet à l’homme de rêver qu’il échappe au destin misérable que lui offre le réel ? Ultime ressource offerte à cet animal singulier qui ne devient humain qu’au prix de sa mort, une fuite en avant qui lui permet de se réfugier dans un non-lieu (u-topie) où l’impossible devient possible.

Extrait de "Biologie du pouvoir" de Jean-Didier Vincent, aux éditions Odile Jacob

Biologie du pouvoir - Jean-Didier Vincent

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires