En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 7 heures 7 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 9 heures 9 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 10 heures 40 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 12 heures 4 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 14 heures 38 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 15 heures 26 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 17 heures 11 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 8 heures 47 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 11 heures 28 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 13 heures 45 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 14 heures 27 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 16 heures 10 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 17 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 17 heures 15 min
© Reuters Pictures
© Reuters Pictures
Passe ton bac d'abooooord

Petits conseils pour utiliser au mieux la nouvelle plateforme de saisie des vœux d’études supérieure

Publié le 22 janvier 2018
Si Parcoursup, la nouvelle plateforme post-bac, a été lancée mi-janvier, c'est seulement à partir de ce lundi que les lycéens de terminale vont pouvoir s'y inscrire et lister leurs voeux. Petit état des lieux pour s'y retrouver.
Modwene Tourné
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Modwene Tourné est professeure dans un lycée général technologique à Cannes. Elle a été conseillère en insertion sociale et professionnelle en mission locale, professeurs pour les concours paramédicaux et sociaux.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si Parcoursup, la nouvelle plateforme post-bac, a été lancée mi-janvier, c'est seulement à partir de ce lundi que les lycéens de terminale vont pouvoir s'y inscrire et lister leurs voeux. Petit état des lieux pour s'y retrouver.

Atlantico : Aujourd'hui, quelles sont les réalités de l'orientation vers les études supérieures et que va changer le lancement de Parcoursup par rapport à APB?

Modwène Tourné : Avant, il était question de classifier les vœux des élèves, aujourd'hui ce n'est plus le cas. Maintenant ils doivent formuler 10 vœux maximum chacun accompagné par une lettre de motivation.

Au premier et au deuxième trimestre, ils auront voix au chapitre au-delà de la simple notation. Dès le premier trimestre, les lycéens vont formuler une dizaine de vœux sur papier que l'on va déjà examiner et les enseignants émettent des avis sur ceux-ci. Ces vœux du premier trimestre sont temporaires et deviendront définitifs au deuxième trimestre, avec cette fois une inscription sur la plateforme Parcoursup accompagnés de l'avis des enseignants. Normalement les enseignants du supérieur tiendront compte de ces avis.

Il y a toujours une heure d'accompagnement personnalisé par semaine pendant laquelle on travaille sur l'orientation avec les élèves (création de fiches métier, documentation…). Un changement tout de même : il y a maintenant deux "professeurs principaux" pour chaque classe de terminale qui travaillent tous les deux sur l'orientation des élèves. Le problème est que le deuxième professeur principal a du mal à dégager du temps pour le faire, car on lui demande d'assumer cette fonction sur le temps de travail de sa matière.

Enfin, il y a maintenant trois semaines dédiées à l'orientation. Pendant ces trois semaines, les professeurs principaux s'occupent de trouver des professionnels pour les faire venir en classe, rencontrer les élèves, pour parler des réalités de leur métier. Ces rencontres sont généralement un franc succès et c'est ce qui intéresse le plus nos étudiants.

Evidemment tout cela ne vient pas remplacer le travail du conseiller d'orientation avec qui les élèves ont un rendez-vous obligatoire dans l'année.

Quels seraient les conseils à donner aussi bien aux professeurs qu'aux étudiants pour qui cette question de l'orientation est souvent angoissante ?

D'abord, il faut arrêter d'obliger les élèves à dire quel métier ils veulent faire en définitive. On le fait dès la seconde et c'est évidemment stressant pour ces élèves qui, à part de très rares cas, n'en ont aucune idée. En seconde ou en terminale il n'est pas difficile de comprendre que l'on peut avoir du mal à se projeter.

Il faut les pousser à se demander ce qu'ils aiment faire dans la vie et quels sont ses points forts. Il faut partir sur quelque chose de large pour ensuite affiner avec son professeur.

Ensuite il faut voir un maximum de professionnels en dehors de l'école. Il faut aller à la rencontre de ceux qui exercent un métier qui peut nous intéresser pour prendre conscience des réalités de ce dernier.

Enfin, il faut arrêter de penser qu'il faut à tout prix faire des études pour faire des études. Il y a des filières parallèles que l'on ne connait pas assez et dans lesquelles les enfants seraient beaucoup plus heureux. Mais là, c'est un travail à faire en amont, dès le collège, et à faire aussi bien sur les élèves que sur les parents.

A mes collègues  je leur conseille de se renseigner au maximum sur le débouché des filières dans lesquelles leurs étudiants vont et de se renseigner sur les métiers que veulent faire leurs élèves.

Mais surtout, je leur conseille d'arrêter de se baser uniquement sur les notes des élèves pour les orienter. Un élève qui sera brillant en mathématiques en terminale ne s'épanouira pas forcément en faculté de mathématiques par exemple. Il faut plus prendre en compte la personnalité des élèves que l'on finit par connaître pour les orienter au mieux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 22/01/2018 - 14:59
Oh oui ! ...Prendre en compte
Oh oui ! ...Prendre en compte les vœux des élèves, consiste à accepter que 75 % d'entre eux choisissent Psycho, Socio, lettres et finissent chromistes, à "nuit debout" et chez les insoumis de Mélanchouille...