En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

ça vient d'être publié
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 1 heure 57 sec
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 2 heures 14 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 15 heures 7 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 16 heures 3 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 16 heures 53 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 1 jour 4 heures
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 1 heure 37 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 3 heures 11 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 15 heures 38 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 16 heures 29 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 17 heures 18 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 18 heures 26 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 1 jour 4 heures
Anti-sarkozysme

Pourquoi l'anti-sarkozysme est-il devenu un élément central du quinquennat ? Le point de vue de Michel Maffesoli

Publié le 12 avril 2012
Troisième partie de notre série consacrée à l'anti-sarkozysme. Et si la critique systématique du Président de la République correspondait à un mépris du peuple de la part des élites ?
Michel Maffesoli, sociologue, membre de l'Institut universitaire de France, est professeur à la Sorbonne.Après avoir publié Homo Eroticus aux éditions du CNRS, il a écrit les Nouveaux Bien-pensants, aux éditions du Moment (janvier 2014).Michel...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Maffesoli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Maffesoli, sociologue, membre de l'Institut universitaire de France, est professeur à la Sorbonne.Après avoir publié Homo Eroticus aux éditions du CNRS, il a écrit les Nouveaux Bien-pensants, aux éditions du Moment (janvier 2014).Michel...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Troisième partie de notre série consacrée à l'anti-sarkozysme. Et si la critique systématique du Président de la République correspondait à un mépris du peuple de la part des élites ?

Lire aussi :

 

On ne dira jamais assez le décalage existant entre l’opinion publique et l’opinion publiée. Celle-ci, c’est chose connue, n’aime pas être dérangée dans ses certitudes acquises, ses opinions et autres évidences théoriques ne permettant pas de voir ce qui est évident. Tant il est vrai que l’intelligentsia préfère écouter ce qu’elle a envie d’entendre.

Panurgisme ambiant, ayant du mal à concevoir que le Président Sarkozy puisse être, en quelque sorte, une autobiographie du peuple tel qu’il est ; et non de celui que l’on aimerait qu’il soit ! Et c’est bien là qu’est le hic. Car, venu de fort loin, il y a dans cette opinion publiée (journalistes, universitaires, décideurs de toutes sortes), d’une manière plus ou moins inconsciente, un profond mépris du peuple. Ce qui fera taxer de populistes, ceux qui en appellent à lui, sans passer par les fameux « corps intermédiaires ». Nicolas Sarkozy, en bute aux critiques sur ce point, en fait l’amère expérience.

C’est la sempiternelle vocation marxiste de notre intelligentsia donneuse de leçons, le révolutionnaire devant apporter la juste conscience à un peuple qui ne serait qu’un ventre aveugle et aveuglé par ses instincts. Prétention créant ces vitupérations, crachant feu et venin, et s’employant à définir ce que doit être la société parfaite.

Parmi la foultitude d’exemples en ce sens, n’a-t-on pas entendu le philosophe édicter ce « dont Sarkozy est le nom » et encore récemment dire, « que c’était pire que prévu » ! Sinon que le Badiou en question, enthousiasmé il y a peu par la victoire des Khmers rouges, n’hésitait pas à proclamer « Kampuchea vaincra ». On se souvient que le peuple cambodgien paya de millions de morts et de tortures le défaut de ne pas être ce que ces vertueux révolutionnaires attendaient d’eux.

Ce sont les mêmes qui vociférèrent contre les manières d’être d’un Président indigne de la fonction qu’il occupe. Ils trompettent ainsi contre son agitation, sa versatilité. Ne peut-on pas dire plutôt qu’il prend depuis le début le contre-pied des idées convenues. Qu’il s’emploie, avec un malicieux plaisir à brouiller les codes en usage dans la classe politique. Ce qui le conduit à se démener, tel un petit diable, dans le bénitier de la bienpensance de gauche ?

Dire ceci et son contraire, n’est-ce point ce qui caractérise les sincérités successives dont le peuple a le secret ? Être « Je » et « l’autre », n’est-ce point la prophétique intuition de Rimbaud qui s’est capillarisée dans la vie quotidienne postmoderne ? C’est en ce sens, pour le dire d’une manière tout à la fois familière et rhétorique, que Sarkozy est un « oxymore sur pattes ».

C’est en ce sens, aussi que le Président en campagne, dans la foulée de son quinquennat, a senti les métamorphoses qui sont à l’œuvre dans toutes les sociétés de la planète. La France ne saurait être indemne d’une telle mutation.

De quoi s’agit-il ? Si le contrat social définissait bien un être ensemble où prévalait un lien social à dominante rationnelle, lien s’inscrivant sur la longue durée, le pacte est quant à lui, traversé par l’émotionnel et, du coup, est beaucoup plus éphémère. C’est un changement de fond, qui oblige à repenser le politique : le « lien » où prévaut le sentiment d’appartenance est la caractéristique essentielle du vivre-ensemble postmoderne.

C’est bien ce qu’a repéré le Président Sarkozy, dont l’attitude, l’action et le discours s’emploient à « cliver ». C’est-à-dire à faire ressortir le fossé, infranchissable, existant entre le peuple et les élites censées parler en son nom. D’où, de 2007 à la campagne actuelle, la charge contre les « corps intermédiaires » faisant écran et qui s’emploient, massivement à dénigrer la légitimité d’un président pourtant élu, largement élu, démocratiquement.

C’est pour tout cela qu’il faut être attentif à une vox populi que les sondages ne reflètent qu’imparfaitement, celle de l’opinion publique, qui est loin de partager, envers le président, la détestation que ne manque pas de claironner l’opinion publiée. Et ce parce que la sagesse populaire sait, d’antique mémoire, reconnaître la polysémie du réel. Savoir instinctif qui, dès lors, est tout à fait en phase avec l’attitude d’un président et maintenant candidat sachant embrasser les contraires. C’est-à-dire accepter que l’harmonie d’un peuple puisse être conflictuelle !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

Commentaires (57)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NYOR
- 19/04/2012 - 04:29
Takezo l'épurateur
Jag, bienvenu au club de ceux que Takezo ne veut pas sur SON forum bien à lui, où il espère pouvoir penser en rond, avec des gens qui sont toujours d'accord avec lui, et où il pourra étaler ses avis sans jamais craindre d'être contredit. Comme on dit, le plus gêné s'en va. Moi, je me sens très bien ici...
jag69
- 13/04/2012 - 20:48
@Takezo, merci.
Mes propos ne servent à rien...bah, ils auront au moins servi à vous amender un peu...puisque désormais, parmi vos bordées d'injures, vous de me tutoyez plus.
Merci d'avoir tenu compte de mes remarques, mais réfléchir un peu vous aiderait plus.
Je suis étonné de voir plusieurs d'entre vous me traiter (assez injurieusement) comme un pro-hollande, alors que je suis carrément désolé de penser que dans quelques semaines on aura ou Sarkozy ou Hollande.
Mais comment ne pas voir que le rejet de Sarkozy est dû surtout à lui même, qu'il l'a plus que mérité? Il n'est pas dû à la gauche qui joue son rôle normal en lui tapant dessus.
copélia
- 13/04/2012 - 18:58
le temps de parole des candidats est illusoire
J'ai lu en diagonale les différents commentaires.Je me permets de faire la remarque suivante:les journalistes passent leur temps à enfoncer le président Sarkozy donc ces temps s'ajoutent, c'est surtout flagrant pour cette campagne électorale, tous ces temps ne font que continuer à remplir le cerveau de certains français qui croient qu'il suffit que certains candidats haranguent les foules pour que le miracle arrive.
La France est actuellement comparable à un sous-marin qui esquive les torpilles des marchés financiers,au lendemain des élections présidentielles si la gauche passe les marchés financiers ne feront qu'une bouchée de la France et des économies des classes moyennes.
La gauche a fait son cinéma dans les années 80 en laissant acheter par une banque nationalisée ,des studios d 'Hollywood on connaît le résultat: qui a payé: le contribuable français. On n'entend guère parler de ces épisodes financiers scabreux. On préfère parler de Fouquet' s ,de Rollex; Ceux qui rappellent ces événements sont certainement des aficionados de ces tables et détenteurs de ces montres