En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 10 min 12 sec
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 12 heures 57 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 16 heures 22 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 19 heures 17 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 20 heures 2 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 11 heures 26 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 13 heures 52 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 17 heures 48 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 19 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 19 heures 16 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 20 heures 20 min
© Flickr
© Flickr
Stormtroopers

Guerre des étoiles, le retour : les Etats-Unis réfléchissent sérieusement à la création d’un corps d’armée pour les conflits de l’espace

Publié le 04 janvier 2018
Les intérêts des Etats-Unis sont partout, y compris dans l'espace. Pour s'assurer que ses satellites ne soient pas menacés, le congrès américain a failli créer un corps d'armée. Un air de guerre froide ou de la science-fiction ?
Le Général de brigade aérienne Jean-Vincent Brisset est directeur de recherche à l’IRIS. Diplômé de l'Ecole supérieure de Guerre aérienne, il a écrit plusieurs ouvrages sur la Chine, et participe à la rubrique défense dans L’Année stratégique.Il est l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Vincent Brisset
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Général de brigade aérienne Jean-Vincent Brisset est directeur de recherche à l’IRIS. Diplômé de l'Ecole supérieure de Guerre aérienne, il a écrit plusieurs ouvrages sur la Chine, et participe à la rubrique défense dans L’Année stratégique.Il est l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les intérêts des Etats-Unis sont partout, y compris dans l'espace. Pour s'assurer que ses satellites ne soient pas menacés, le congrès américain a failli créer un corps d'armée. Un air de guerre froide ou de la science-fiction ?

Le congrès américain est passé près de la création d'une nouvelle branche de l'armée américaine dévolue à la défense des satellites dans l'espace. Quel serait l'intérêt de créer un corps spécialement dévolu à la défense des intérêts américains dans l'espace séparé de l'Air Force ?

Jean-Vincent Brisset : Il existe déjà, depuis le début des années 80, un commandement des forces spatiales (Space Command) dont le périmètre, qui incluait les missiles stratégiques, a souvent varié au cours des années, mais est toujours resté l’une des composantes majeures de l’Air Force. Ce commandement est actuellement chargé de trois missions : la mise en place des réseaux de satellites, le contrôle du segment spatial (ce qui inclut sa protection) et la fourniture de services issus du segment spatial au profit des forces. Ce commandement était donc essentiellement un commandement de soutien destiné à servir l’ensemble des armées américaines et pas seulement l’Air Force. Sa taille était importante, puisqu’il comptait près de 40.000 hommes, l’équivalent de l’ensemble de l’Armée de l’Air française. 

La restructuration en cours va plus loin que celle du seul commandement Espace de l’Air Force. En fait, c’est l’ensemble du commandement du commandement stratégique américain (USSTRATCOM) qui est redessiné. Ou, plus exactement, qui sera probablement redessiné, car de nombreuses discussions et polémiques semblent être encore en cours.  

La création d’un corps interarmées répond à deux objectifs. Le premier est d’affirmer le fait que le segment spatial est l’affaire des trois (quatre en comptant le Marine Corps) armées et pas seulement celui de la seule Air Force. Le second, celui qui crée le plus de polémiques, est celui de replacer les priorités. L’Armée de l’Air américaine est déjà en charge, en plus des missions traditionnelles, des missiles stratégiques. Les autres armées, mais aussi l’administration civile du Pentagone, lui reprochent de s’être accaparé le commandement de l’espace et d’en avoir fait une priorité subalterne, en acceptant d’être dépendante pour ses lancements à la fois de la Russie et d’un lanceur national dépassé et trop cher. On lui reproche aussi d’avoir négligé autant des pistes commerciales que des progrès technologiques. 

Dans ces conditions, la création d’un corps indépendant permettrait, selon ses promoteurs, de remettre certaines priorités en place. Toutefois, les résistances demeurent fortes et, pour le moment, la création d’un commandement interarmées (JFSC, Joint Forces Space Component), le 1er décembre 2017, n’est qu’une étape intérimaire, le commandement Air demeurant en place et gardant l’essentiel de ses missions. L’officier général chef de la composante interarmées est d’ailleurs aussi –double casquette- celui de l’AFSC. 

Quelles menaces pourraient planer sur les satellites américains ? Concrètement que se passerait-il du point de vue opérationnel si les satellites américains étaient victimes d'une attaque quelconque ?

Pour les forces américaines, comme pour toutes les grandes armées du monde, les satellites sont devenus indispensables. Ils fournissent une navigation précise (GPS ou équivalents), cartographie, météorologie, renseignement dans tout le spectre, communications, détection de départs de missiles, désignation de cibles mobiles etc.. On a donc rapidement pensé à construire des armes anti satellites, malgré toutes les déclarations sur l’interdiction de la militarisation de l’espace. Les Etats Unis et l’U.R.S.S. ont procédé à quelques expérimentations plus ou moins réussies dans les années 60 et suivantes, avant d’abandonner officiellement cette option. Le débat a été brutalement relancé en 2007, quand la Chine a détruit un de ses propres satellites et annoncé qu’elle envisageait de porter une éventuelle guerre dans l’espace.  

Les satellites ont plusieurs types de vulnérabilité. Ils peuvent être simplement détruits. Il y a cinquante ans, la précision des armes envisageables avait conduit à penser qu’il serait nécessaire d’utiliser des charges nucléaires pour une interception. On sait aujourd’hui détruire un satellite simplement en le heurtant par un coup direct. Mais on peut penser à d’autres modes d’action. Les satellites de communication peuvent être brouillés. Ceux chargés de la détection peuvent être « aveuglés » par des faisceaux laser. Ce mode d’action semble d’ailleurs avoir déjà été utilisé par Pékin contre des satellites US en 2006 et 2007. Aveuglés, brouillés ou détruits, des satellites n’apporteraient plus l’aide habituelle à des forces qui comptent sur eux pour la plupart de leurs missions. Très peu d’entre elles seraient capables de garder le même niveau d’efficacité en revenant à des moyens qu’elles ont perdus l’habitude d’utiliser. Mais il faut aussi comprendre que les pays capables de s’attaquer aux satellites d’un adversaire sont, eux aussi, presque totalement dépendants de leur propre segment.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires