En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

07.

Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite

01.

Le Centre Pompidou n'exposera pas Berri

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

04.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 8 min 14 sec
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 48 min 25 sec
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 3 heures 7 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 17 heures 47 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 19 heures 55 min
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 23 heures 19 min
décryptage > Politique
La famille Le Pen saison 3

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

il y a 23 heures 38 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Bug dans la politique environnementale : les leçons de la crise de la betterave
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 32 min 44 sec
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 1 heure 8 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 2 heures 54 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 17 heures 32 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 18 heures 43 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 23 heures 3 min
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 23 heures 31 min
pépite vidéo > Santé
Chemin de traverse
La Suède toujours réticente à imposer le port du masque
il y a 1 jour 35 min
décryptage > France
Loi bioéthique

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

il y a 1 jour 1 heure
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Retour à l'envoyeur

Mais que se passerait-il si les Chinois décidaient de ne plus recycler les produits usagés que la plupart des pays occidentaux leur expédient ?

Publié le 17 décembre 2017
D'ici la fin de l'année, la Chine va bannir l'import de 24 types de déchets destinés au recyclage en les qualifiant de "détritus étrangers". Cette décision va obliger les produits exportateurs à s'adapter.
Sylvie Matelly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvie Matelly est Docteur en sciences économiques et directrice-adjointe de recherche à l'IRIS, spécialiste des questions d'économie internationale et d'économie de la Défense. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'ici la fin de l'année, la Chine va bannir l'import de 24 types de déchets destinés au recyclage en les qualifiant de "détritus étrangers". Cette décision va obliger les produits exportateurs à s'adapter.

Atlantico : D'ici la fin de l'année la Chine va bannir l'import de 24 types de déchets destinés au recyclage en les qualifiant de "détritus étrangers". Quelles pourraient être les conséquences pour les pays exportateurs de déchets à court et moyen termes?

Sylvie Matelly : Les pays exportateurs vont devoir trouver des solutions. A court terme il est probable que ce soit de nouveaux marchés. On parle de la Malaisie et d'autres pays seraient prêts à accueillir ces déchets. A moyen ou long terme qu'on le veuille ou non il faudra que les pays qui produisent autant de déchets mettent en place des mesures qui permettent de les recycler au mieux et cela aura un coût. Des investissements seront nécessaires. Cela viendra soit d'une volonté politique dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et de volonté de préservation de l'environnement et même avec l'absence de volonté politique, le fait que la Chine ferme son marché, cela va automatiquement faire monter le prix de la tonne de déchet et lorsque cela sera rentable de se lancer dans le recyclage, on investira.

Je ne pense pas que cette interdiction créera de nouvelles décharges ou qu'il y aura de nouvelles atteintes à la préservation de l'environnement ou alors à très court terme. Ce qui est certain c'est que l'addition de la gestion des déchets va augmenter et que l'on va être obligé d'avoir de véritables réflexions sur les emballages, les plastiques et la gestion de nos déchets en général avant même de produire.

Est-ce que la Chine avec cette décision ne se prive pas tout de même d'une économie qui pourrait être intéressante ?

La Chine ne fait rien sans avoir de stratégie. Ils ont calculé que ces déchets difficilement recyclables ne leur rapportent rien. D'un point de vue social avec la progression et le développement économique du pays couplé à l'émergence d'une classe moyenne, il y a aussi l'apparition d'une volonté des Chinois d'arrêter d'être la poubelle du monde.

Cette décision de la Chine exprime aussi la volonté de choisir ses déchets. De choisir des déchets qui sont recyclables, des déchets à forte valeur ajoutée qu'elle n'aura pas à stocker pendant des années sans les exploiter. L'avantage de la première solution lorsqu'on ne les exploitait pas, qu'on les laissait trainer c'est que cela ne coûtait rien mais c'est évidemment une catastrophe écologique à long terme.

On réfléchit également à une piste malaisienne mais au final est-ce le bon chemin à prendre pour les pays exportateurs de déchets ?

A très court terme une filière de gestion des déchets ne s'improvise pas, d'où la piste malaisienne. Pour traiter les déchets chez nous, ce qui serait une démarche plus vertueuse, cela supposerait la création d'usines et le développement d'une industrie derrière. Il y a des enjeux d'emplois derrière la gestion des déchets. Reste à voir si le consommateur accepte de voir s'ouvrir des usines de retraitement des déchets à côté de chez lui. Exporter des déchets est beaucoup plus facile car il n'y a pas de remise en question à faire, on se contente de délocaliser le problème. Mais je doute, quel que soit la solution à court terme qu'elle puisse avoir l'ampleur de ce qu'était la solution chinoise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 17/12/2017 - 14:06
Et si on commençait
a ne plus leur envoyer les déchets les plus aptes à être recyclés avec une haute valeur ? L'Europe pourrait peut-être investir dans ce domaine avec les fonds européens. Un très bon emploi pour ces derniers !