En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

07.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

01.

L'Etat cherche de l'argent

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 10 heures 24 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 13 heures 6 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 15 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 16 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 19 heures 41 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 20 heures 46 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 12 heures 46 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 13 heures 52 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 15 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 16 heures 23 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 16 heures 45 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 21 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Edito

Pourquoi l’ascension vertigineuse du bitcoin représente une menace face aux grandes monnaies

Publié le 01 décembre 2017
Longtemps confidentiel le bitcoin fait aujourd’hui une percée spectaculaire sur les places financières. Fruit au départ de l’imagination de quelques passionnés d’informatique, il utilise les dernières trouvailles du numérique et s’inscrit dans la logique de l’ubérisation de l’économie pour donner naissance à une sorte de nouveau géant de la finance qui commence à représenter un défi pour les grandes devises traditionnelles.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Longtemps confidentiel le bitcoin fait aujourd’hui une percée spectaculaire sur les places financières. Fruit au départ de l’imagination de quelques passionnés d’informatique, il utilise les dernières trouvailles du numérique et s’inscrit dans la logique de l’ubérisation de l’économie pour donner naissance à une sorte de nouveau géant de la finance qui commence à représenter un défi pour les grandes devises traditionnelles.

Il suscite partout un engouement au point que les épargnants du Zimbabwe se précipitent sur lui pour se protéger contre l’inflation galopante que connait leur pays. En quelques semaines, le bitcoin a pris l’aspect d’une véritable lame de fond. Son cours a dépassé dix mille dollars, alors qu’il était insignifiant en début d’année. Pour  l’instant il n’est pas stabilisé et connait des fluctuations très fortes. A quatre reprises il a enregistré un reflux brutal  pouvant atteindre trente pour cent, mais il s’est toujours  repris. Il exerce la fascination d un produit nouveau un peu mystérieux, car il fonctionne au sein des réseaux sociaux en reposant sur un programme informatique sécurisé piloté par une communauté de dix mille développeurs. Le nombre d’utilisateurs monte en flèche et se chiffre à plusieurs millions, voire dizaines de millions pour une valeur globale dont la fourchette imprécise se situe entre 150 et 300 milliards de dollars. Certains spécialistes estiment qu’il se situe déjà au trentième rang mondial des monnaies.

A dire vrai, l’apparition  du bitcoin  n’est pas un phénomène unique. Il a toujours existé dans le monde des moyens de paiement parallèles à ceux qui étaient mis en œuvre par les Etats. Des monnaies locales  circulent ainsi dans de nombreuses agglomérations : elles sont acceptées par des commerçants ou des boutiques spécialisées et portent souvent un nom du terroir. Des chaînes de magasins offrent ainsi des points en fonction des achats qui peuvent  être ensuite convertis en euros par exemple. Mais leur influence est circonscrite à un univers très localisé. A l’inverse, l’informatique et internet confèrent au bitcoin une puissance de feu inconnue jusqu’ici, même s’il  commence à avoir des concurrents plus modestes comme l’etherium. Car de grands fonds d’investissements vont entrer dans la danse. La bourse de Chicago va  lancer ce mois-ci un contrat à terme sur le bitcoin qui va lui donner une ampleur nouvelle.

Le bitcoin apparait ainsi comme une menace pour les grands pays qui avaient pris le contrôle de la création monétaire après la fin de l’étalon-or. Ils avaient  ainsi confié aux banques centrales la mission de réguler le fonctionnement du système alors que les banques commerciales assuraient la création monétaire par le jeu du crédit. Mais les banques centrales ont dévoyé le système en inondant le marché sous des quantités abusives de billets pour lutter contre  la crise financière de 2008, en renonçant au rôle que jouaient les taux d’intérêt ramenés pratiquement à zéro. Du coup, les banques centrales ont perdu une partie de leur pouvoir, contesté aujourd’hui  par des inventions comme celle du bitcoin. Ce produit apparait aussi comme une ouverture dans l’univers des placements qui s’est singulièrement rétréci avec les actions trop  chères, risquant un krach et des obligations qui ne rapportent plus rien. Il échappe de plus à la fiscalité, sans compter qu’il est un outil essentiel pour le blanchiment d’argent, au moment où les contrôles des Etats se sont renforcés sur les mouvements d’argent officiels.

Pour l’instant, les autorités bancaires se refusent à voir dans lebitcoin une véritable menace,  en le traitant avant tout comme une bulle passagère qui devrait éclater rapidement en raison de sa vertigineuse ascension, liée à la spéculation. Mais il apparait comme un témoignage supplémentaire de la contestation des  pouvoirs  régaliens dans un monde où les craquements se multiplient.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

07.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

01.

L'Etat cherche de l'argent

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 01/12/2017 - 18:20
Ah c'est du garibal
Il ouvre la conversation: ceux qui ont quelque chose à dire causez. Comme j'ai une procuration de Vangode, je vous signale que c'est une invention gauchiste!
jurgio
- 01/12/2017 - 14:06
Le bitcoin est une grenouille qui coasse dans son coin
et qui n'a pas encore enflé comme un bœuf, à l'instar des monnaies officielles
gerard JOURDAIN
- 01/12/2017 - 11:24
ça sent un peut plus....
ça sent un peut plus....le rassis pour les" démocraties ".
on parle du pouvoir financier ou politique...ils se partagent le pouvoir..;
aiii...le politique va tousser . plus de maîtrise de la monnaie...
pour le financier, c'est un non problème..;il en achètera bien à temps...