En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 11 heures 16 sec
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 13 heures 26 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 17 heures 21 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 18 heures 50 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 19 heures 53 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 12 heures 31 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 15 heures 55 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 18 heures 51 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 20 heures 19 min
© REUTERS/Benoit Tessier
© REUTERS/Benoit Tessier
Inquiétude

Suicides dans la police : petit panorama de ces professions où la souffrance et le mal de vivre sont les plus aigües

Publié le 16 novembre 2017
Sept policiers et deux gendarmes ont mis fin à leurs jours en une semaine. Un pic qui inquiète et fait craindre une hausse du phénomène dans cette profession déjà très touchée. En France, cette profession n'est pas la seule jugée "à risque".
Michel Debout est professeur émérite de Médecine légale et de droit de la santé, et psychiatre, au CHU de Saint Étienne. Il est membre associé du CESE et membre de l'Observatoire national du suicide, spécialiste de la prévention du suicide et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Debout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Debout est professeur émérite de Médecine légale et de droit de la santé, et psychiatre, au CHU de Saint Étienne. Il est membre associé du CESE et membre de l'Observatoire national du suicide, spécialiste de la prévention du suicide et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sept policiers et deux gendarmes ont mis fin à leurs jours en une semaine. Un pic qui inquiète et fait craindre une hausse du phénomène dans cette profession déjà très touchée. En France, cette profession n'est pas la seule jugée "à risque".

Atlantico : 7 policiers et 2 gendarmes ont mis fin à leurs jours en quelques jours. Le taux de suicide en France est de 16 cas pour 100 000 personnes chaque année, et de 30 pour 100.000 parmi les policiers. En comparant avec d'autres professions, ou avec la population active en général, cet écart est-il aussi important ? Quelles sont les professions les plus exposées ? Concernant les policiers, en quoi l'accès à une arme peut-il être un facteur aggravant ? 

Michel Debout : Les écarts entre taux de suicide, profession par profession, doivent être analysés avec beaucoup de prudence. D'abord parce qu'il y a des caractéristiques générales dans chaque profession. Les métiers de l'ordre sont des métiers masculins. On sait que le taux de mortalité masculin par suicide est nettement plus fort que chez les femmes.

En comparant les taux de suicide chez les policiers avec ceux chez les infirmières on aurait des taux différents qui ne tiendraient pas à la réalité des professions mais plutôt au sexe des professions. Il faut donc être prudent dans les analyses que l'on fait à partir de ces données.

Il faut faire des analyses sur une longue période et surtout comparer métier par métier l'évolution des chiffres et des taux. Il est beaucoup plus significatif que savoir que dans tel service public par exemple, le taux de suicide a augmenté, est resté stable ou a diminué sur des périodes allant de quelques années à 10 ans. Cela nous informe sur les mutations qui ont lieu dans ces professions, des métiers qui peuvent être source de stress, épuisement professionnel, parfois de harcèlement. Dans le cas contraire, on est dans l'événementiel. On ne peut pas en tirer des conséquences définitives sur ce qui aurait dû être fait.

Dans les professions les plus exposées on peut citer les services publics comme la police, les soignants... tous les métiers qui mobilisent le relationnel de manière générale. Les agriculteurs sont plus exposés aux risques de suicide. La relation humaine est parfois source de difficulté. Que ce soit dans les relations internes (hiérarchie…) ou avec les publics (patients, élèves…).

Il faut toujours être précautionneux concernant les statistiques sur le suicide. Particulièrement sur celles concernant les professions. Si l'on arrive facilement à connaître les taux dans des corps de métier comme la police où les informations remontent facilement, ce n'est pas toujours le cas dans d'autres professions. Pour les agriculteurs par exemple, on parle en ce moment d'un suicide tous les deux jours mais il n'y a pas vraiment de statistiques fiables. Les causes du suicide peuvent être autres que professionnelles et les informations ne remontent pas toujours. Une raison qui peut expliquer que ce corps de métier soit particulièrement touché pourrait, en plus des difficultés économiques inhérentes à la profession, être la dégradation de l'image des agriculteurs.

Concernant les personnels soignants on parle d'un taux de 36 suicides pour 100 000 personnes. Soit presque trois fois plus que le taux moyen en France. Pour les enseignants on parle de 39 sur 100 000 (INSERM 2002) mais encore une fois les suicides ne sont pas tous dû à la profession, ces chiffres sont donc à prendre avec des pincettes.

Sur l'accès aux armes, toutes les études montrent que l'accès facile à une arme va être source de passage à l'acte. C'est un facteur facilitateur, d'autant plus si l'arme est facile d'accès et que la personne sait s'en servir ou a l'habitude de s'en servir. Il faut éviter que les personnes fragilisées, pour des causes professionnelles ou personnelles aient cet accès permanent à leur arme.

Les cas de suicide semblent plus fréquents à certaines périodes de l'année (octobre-novembre) mais également avec une plus forte propension au suicide le dimanche. Comment expliquer cette "périodicité" ? 

Les périodicités existent depuis longtemps. Le dimanche c'est la veille du lundi. Si l'on se trouve en difficulté professionnelle on sait que le lundi ce sera à nouveau la menace qui sera présente. Mais il n'y a pas que le travail, les personnes qui sont endettées passent un samedi pas trop mal, le dimanche ça se complique car ils savent que le lundi ils vont recevoir des coups de fil des créanciers, des banques, des assurances, des huissiers etc. Le dimanche, paradoxalement n'est pas toujours un jour de repos mais plutôt le jour qui annonce les difficultés à venir.

Le début de l'hiver, les mois d'octobre, novembre sont aussi des moments de l'année où l'on se suicide plus. Ce sont des moments de l'année où les jours raccourcissent, on manque de dynamisme, on est plutôt pessimistes, on se replie sur soi…

On peut aussi citer aussi les fêtes de fin d'année. Les moments festifs de manière générale rendent encore plus douloureux des situations personnelles pour des personnes esseulées.

Aux États Unis, une recrudescence du taux de suicide a eu lieu au cours de ces dernières années, pour des raisons décrites comme étant la conséquence d'un désespoir social (malgré un taux de 13 pour 100 000, inférieur à celui de la France). Cela est-il également le cas en France ? 

Tout à fait. Dans une étude de la fondation Jean-Jaurès qui mettait en lien la progression du chômage avec la progression du suicide et des tentatives de suicide (il est important de s'attarder sur les tentatives). Les tentatives de suicide renforcent le risque d'un passage à l'acte mortel du fait de la répétition des actes suicidaires.

Les actes suicidaires ont aussi augmenté en France ces dernières années, comme aux Etats-Unis. Il est plus élevé chez les personnes au chômage que celles au travail. Et évidemment dans les personnes ayant un travail, il y a plus de risque  d'un passage à l'acte chez celles qui subissent un harcèlement  ou celles qui vivent un burn out. Les situations dégradées sont un risque aggravant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 18/11/2017 - 10:29
Et...
Et les pompiers , et les enseignants et les policiers et les paysans et...les ailes et la tête ..et 2 bouts!!!!ah merde , le code barre ne marche pas!!!
kelenborn
- 18/11/2017 - 10:26
remarquez
Marifolle Touraine avait bien imaginé de faire un SUIVI (sic) des suicidés...comme si ce service n'était pas déjà assuré par la morgue!
kelenborn
- 18/11/2017 - 10:24
ciel!!!
Michel Debout! il écrit bien...c'est pas des conneries! c'est quand même pas de la famille à 2boue! Je finis par voir des nains partout!