En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

L'Irlande, cimetière immobilier

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 4 heures 40 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 6 heures 15 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 11 heures 57 sec
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 13 heures 41 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 23 heures 6 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 jour 21 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 5 heures 26 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 7 heures 42 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 11 heures 8 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 14 heures 7 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 23 heures 40 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Devenir père

Attention tabou, la dépression post-natale touche aussi les nouveaux pères

Publié le 16 novembre 2017
La dépression post-natale n'est pas l'apanage des femmes, contrairement aux idées reçues. Les hommes sont également touchés par ce phénomène et les conséquences peuvent être lourdes.
Monique Bydlowski est psychiatre, psychanalyste et directeur de recherche à l'INSERM dont elle est directeur honoraire. Elle est l'auteur de "Je rêve un enfant", "Les enfants du désir" aux éditions Odile Jacob et de "La dette de vie : Itinéraire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Monique Bydlowski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Monique Bydlowski est psychiatre, psychanalyste et directeur de recherche à l'INSERM dont elle est directeur honoraire. Elle est l'auteur de "Je rêve un enfant", "Les enfants du désir" aux éditions Odile Jacob et de "La dette de vie : Itinéraire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La dépression post-natale n'est pas l'apanage des femmes, contrairement aux idées reçues. Les hommes sont également touchés par ce phénomène et les conséquences peuvent être lourdes.

Atlantico : La dépression post-natale pour les femmes est un phénomène connu. Pourtant le phénomène touche aussi les hommes à hauteur d'un père sur 10. Chez les hommes, comment se manifeste ce phénomène ?

Monique Bydlowski : La fréquence des dépressions paternelles est de l'ordre de 15% chez les nouveaux pères. Il y a deux types de décompensation. L'homme peut faire une dépression de type banale, un état dépressif temporaire plus ou moins profond et durable.Il faut distinguer deux types de dépression. Le premier, des dépressions psychiques (tristesse, incapacitante) et les dépressions graves, plus rares mais elles existent. Il y a des hommes qui font vraiment des décompensations psychotiques à l'occasion de la naissance d'un enfant. C'est pour cela qu'il est de bonne règle dans les consultations de psychiatrie d'urgence lorsque l'on voit un homme jeune arriver de poser la question d'une naissance.

Une autre façon pour les hommes de décompenser c'est de faire des accidents somatiques. Souvent des choses viscérales comme des crises d'appendicite, crise de colite… C'est un phénomène fréquent. Une étude anglaise a été faite auprès de soldats qui avaient tous à peu près le même âge et qui attendaient une naissance, environ 25% d'entre eux faisaient des pressions somatiques à tel point qu'on a parlé de syndrome de la couvade.

L'attachement à l'enfant n'est pas inné. Il se crée dans les soins initiaux avec l'enfant. C'est l'enfant qui attache les parents. Lorsque l'on met au monde un enfant il y a une nécessité quasi vitale de s'attacher à lui. Si le père s'absente ne cherche pas à s'attacher à l'enfant il va se retrouver au bout de deux ou trois ans face à un véritable inconnu. L'attachement se construit.

Comment expliquer d'un point de vue clinique ce phénomène ? Est-ce un phénomène récent ou a-t-il toujours existé? Est-il plus fort aujourd'hui ?

Pour un homme, la naissance d'un enfant est encore plus une irruption que pour la femme. La femme a été habituée pendant 9 mois à la présence de l'enfant alors que pour les hommes, surtout ceux qui ne sont pas allé à la première échographie où l'on voit l'enfant petit mais en entier.

Pour l'homme voir arriver un enfant c'est une irruption. Pour beaucoup qui ont eu des petits frères et petites ça les ramène au sentiment de désolation qu'ils ont eu à ce moment-là quand ils ont eu l'impression d'être remplacé par quelqu'un d'autre. Devenir père c'est aussi pousser son père au bord de la tombe. Ce n'est plus le père du nouveau papa qui est le père de famille, ça devient vous. C'est prendre la place de son père réellement. Il y a là un vrai phénomène de remaniement psychique d'identité. D'un seul coup on est plus un ancien adolescent, jeune homme mais un père avec toutes les responsabilités que cela annonce.

Ce phénomène de dépression post-natale a toujours existé. Il n'a pas plus d'importance aujourd'hui, c'est juste que l'on s'y intéresse plus. Notamment car les familles se sont réduites.

Est-il possible d'éviter ce phénomène ? Que faire si l'on en est victime ?

Il faut être vigilant d'abord. Si le père ne se sent pas bien pendant ou après la grossesse d'une manière ou d'une autre, physiquement ou psychiquement, il faut aller consulter un médecin. Les généralistes savent très bien dépister des dépressions. Et pourront aider les patients. Si le ou les problèmes continuent il ne faut pas hésiter à aller consulter un spécialiste.

Si l'on est touché par ce phénomène, il faut aller en parler avec un professionnel. Un psychologue de formation psychanalytique. C'est même une urgence par rapport aux relations ultérieures avec l'enfant. L'homme qui aura été très malade au sens psychique du terme va être en difficulté pour développer des liens d'attachement avec son enfant.

Se soigner n'est pas aller faire une psychanalyse c'est rencontrer un psychanalyste qui le recevra en face à face le nombre de séances qu'il faudra. C'est du travail en urgence pour nous praticiens. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

L'Irlande, cimetière immobilier

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires