En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant

06.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

07.

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

ça vient d'être publié
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 11 heures 38 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 13 heures 35 min
pépite vidéo > High-tech
Traçage
L’application StopCovid sera disponible ce mardi 2 juin
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Faites-moi plaisir" de Mary Gaitskill : un roman subtil masculin/féminin : harcèlement ? consentement ?

il y a 16 heures 22 min
pépites > International
Répression
Hong Kong : la veillée pour Tiananmen a été interdite pour la première fois en 30 ans
il y a 17 heures 37 min
pépites > International
"Contre-attaque"
La Chine promet de riposter après les annonces de Donald Trump contre Pékin
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Politique
Second tour

Municipales : LREM affaiblie par la médiocrité politique de nombre de ses candidats

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Economie
Clef de la croissance

Capital humain : le (vieux) débat qui déchaîne les économistes

il y a 21 heures 12 min
décryptage > Economie
Nomination

Cour des Comptes : Pierre Moscovici, un nouveau président si accommodant pour ceux qui l’ont nommé...

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

il y a 22 heures 16 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 12 heures 10 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 13 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Italie buissonnière" de Dominique Fernandez, de l’Académie française : hors des sentiers touristiques, une belle découverte de trésors italiens méconnus

il y a 16 heures 2 min
light > High-tech
Réseaux sociaux vs Donald Trump
Mark Zuckerberg est critiqué par des salariés de Facebook après avoir refusé de signaler des messages "polémiques" de Donald Trump
il y a 16 heures 45 min
pépites > Santé
Contaminations
Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian révèle avoir été infecté par le coronavirus
il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > International
Vague de colère
Mort de George Floyd : les images des incidents à Washington près de la Maison Blanche
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Economie
Effets de la pandémie

Covid-19 : entre vague des pays émergents et déflation en zone euro ?

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Société
Veaux, vaches, cochons

Adieu Paris, Lyon ou Lille ? Le mirage d’un exode urbain post-Coronavirus

il y a 21 heures 21 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Generation Slack : comment les outils de productivité pourraient nous aider à construire de nouvelles solidarités
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 22 heures 43 min
© DR
© DR
Bonnes feuilles

De la monnaie, oui, mais pas que... : au fait, c’est quoi, l’argent ?

Publié le 01 novembre 2017
L’argent semble aujourd’hui mener le monde et le plier à sa loi ; est-il devenu un danger pour l’équilibre de nos sociétés, une menace pour la démocratie ? Est-il responsable des crises économiques, coupable de la fraude et de la corruption, néfaste et incontrôlable ? Extrait du livre "Le procès de l'argent" de Frédéric Peltier aux éditions Albin Michel (1/2).
Docteur en droit reconnu comme l’un des plus éminents spécialistes du droit financier en France, Frédéric Peltier a été sollicité dans les grands dossiers des dernières années (EADS, Altran, Libor, etc.). Auteur de plusieurs ouvrages juridiques, il est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Peltier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Docteur en droit reconnu comme l’un des plus éminents spécialistes du droit financier en France, Frédéric Peltier a été sollicité dans les grands dossiers des dernières années (EADS, Altran, Libor, etc.). Auteur de plusieurs ouvrages juridiques, il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’argent semble aujourd’hui mener le monde et le plier à sa loi ; est-il devenu un danger pour l’équilibre de nos sociétés, une menace pour la démocratie ? Est-il responsable des crises économiques, coupable de la fraude et de la corruption, néfaste et incontrôlable ? Extrait du livre "Le procès de l'argent" de Frédéric Peltier aux éditions Albin Michel (1/2).

Alors, c’est quoi, l’argent ? Tout et n’importe quoi, serait- on tenté de dire, il suffit de croire en sa valeur. Néanmoins on ne peut pas se contenter d’une telle réponse sur la personnalité d’un justiciable. Il faut approfondir l’analyse. Pour étudier la personnalité d’un accusé, il n’y a pas d’autre méthode que de raconter sa vie. À l’origine de la notion d’argent, il y a la monnaie. Monnaie et argent ne sont en effet pas des synonymes, même si les banquiers centraux, gardiens du Temple, tentent d’englober l’argent dans la notion élargie de masse monétaire. Vaine tentative, on le verra.

L’argent est certes issu de la monnaie, mais il ne cherche ensuite qu’à renier ses origines et prendre sa liberté, vivre sa vie, devenir autonome pour voyager et se reproduire sans contrainte, sans limite.

Attardons- nous cependant sur la monnaie. Pour Aristote, elle remplit les trois fonctions complémentaires d’unité de valeur, d’intermédiaire d’échange et de réserve de valeur. Cette conception utilisatrice ne permet cependant pas d’en dégager les caractéristiques essentielles qui la distinguent de l’argent. En effet, la monnaie est avant tout un moyen d’asseoir la puissance de l’État, qui l’utilise pour se financer. La monnaie est donc d’abord l’argent de l’État.

L’un des droits régaliens attaché à la puissance publique d’État est le privilège de battre monnaie. Chacun peut produire de l’argent en travaillant, mais on ne peut pas en gagner en fabriquant de la monnaie. Seul l’État peut battre monnaie, même si ce processus simple et transparent est parfois brouillé dans l’opinion par l’image mythique de la « planche à billets »…

Pour créer de la monnaie, l’État n’imprime plus des billets et des pièces, sinon de manière marginale, mais il s’endette auprès du système bancaire : les banques centrales rachètent les titres de dette dite souveraine aux banques, qui peuvent à leur tour prêter les liquidités correspondant à cette dette à leurs clients ou au marché. C’est ainsi que la monnaie se transforme en argent, quand le financement accordé à l’État se diffuse en financement privé sur le socle de la dette publique.

La monnaie s’impose alors par son pouvoir d’achat pour assurer la valeur de l’argent qui va circuler. L’État qui bat monnaie a naturellement choisi la facilité pour imposer le respect du pouvoir d’achat de sa monnaie, il lui confère le monopole du cours légal, c’est-à- dire le monopole du pouvoir libératoire. La traduction juridique du cours légal de la monnaie, l’euro en France, est formulée dans un article très bref du Code pénal : « le fait de refuser de recevoir des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France selon la valeur pour laquelle ils ont cours est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 2e classe En clair, celui qui, en France, refuse de considérer qu’un euro vaut bien un euro, s’expose à une amende de 35 euros. Cela peut faire sourire ; mais sous d’autres cieux, le non- respect de cette obligation, cela s’appelle le marché noir des devises, avec leur cours officieux, et les risques de déstabilisation que crée cette situation…

Dans les faits, la monnaie s’impose comme moyen de paiement sur le territoire d’un État ou d’une zone monétaire parce que les citoyens ont confiance en elle, qu’ils pensent que sa valeur est solide. Dans une économie de marché ouverte et mondialisée, la portée du cours légal d’une monnaie a donc ses limites. Il s’agit même souvent d’une sorte de pétition de principe.

 

Tout d’abord, les facultés de se procurer des monnaies étrangères ne sont plus rigoureusement encadrées ; et dans un monde financier quasiment sans frontières, l’accès à presque toutes les devises est un jeu d’enfant. Subsiste seulement en France l’obligation pour les contribuables de déclarer les comptes bancaires dont ils sont titulaires à l’étranger, et donc leurs avoirs dans d’autres monnaies ; mais cette obligation traduit une préoccupation essentiellement fiscale, avec des sanctions sévères pour le dissimulateur. Il encourt une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 euros par compte non déclaré, si celui-ci est abrité dans un paradis fiscal.

Extrait du livre "Le procès de l'argent" de Frédéric Peltier aux éditions Albin Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant

06.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

07.

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires