En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© DR
Bonnes feuilles
De la monnaie, oui, mais pas que... : au fait, c’est quoi, l’argent ?
Publié le 01 novembre 2017
L’argent semble aujourd’hui mener le monde et le plier à sa loi ; est-il devenu un danger pour l’équilibre de nos sociétés, une menace pour la démocratie ? Est-il responsable des crises économiques, coupable de la fraude et de la corruption, néfaste et incontrôlable ? Extrait du livre "Le procès de l'argent" de Frédéric Peltier aux éditions Albin Michel (1/2).
Docteur en droit reconnu comme l’un des plus éminents spécialistes du droit financier en France, Frédéric Peltier a été sollicité dans les grands dossiers des dernières années (EADS, Altran, Libor, etc.). Auteur de plusieurs ouvrages juridiques, il est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Peltier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Docteur en droit reconnu comme l’un des plus éminents spécialistes du droit financier en France, Frédéric Peltier a été sollicité dans les grands dossiers des dernières années (EADS, Altran, Libor, etc.). Auteur de plusieurs ouvrages juridiques, il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’argent semble aujourd’hui mener le monde et le plier à sa loi ; est-il devenu un danger pour l’équilibre de nos sociétés, une menace pour la démocratie ? Est-il responsable des crises économiques, coupable de la fraude et de la corruption, néfaste et incontrôlable ? Extrait du livre "Le procès de l'argent" de Frédéric Peltier aux éditions Albin Michel (1/2).

Alors, c’est quoi, l’argent ? Tout et n’importe quoi, serait- on tenté de dire, il suffit de croire en sa valeur. Néanmoins on ne peut pas se contenter d’une telle réponse sur la personnalité d’un justiciable. Il faut approfondir l’analyse. Pour étudier la personnalité d’un accusé, il n’y a pas d’autre méthode que de raconter sa vie. À l’origine de la notion d’argent, il y a la monnaie. Monnaie et argent ne sont en effet pas des synonymes, même si les banquiers centraux, gardiens du Temple, tentent d’englober l’argent dans la notion élargie de masse monétaire. Vaine tentative, on le verra.

L’argent est certes issu de la monnaie, mais il ne cherche ensuite qu’à renier ses origines et prendre sa liberté, vivre sa vie, devenir autonome pour voyager et se reproduire sans contrainte, sans limite.

Attardons- nous cependant sur la monnaie. Pour Aristote, elle remplit les trois fonctions complémentaires d’unité de valeur, d’intermédiaire d’échange et de réserve de valeur. Cette conception utilisatrice ne permet cependant pas d’en dégager les caractéristiques essentielles qui la distinguent de l’argent. En effet, la monnaie est avant tout un moyen d’asseoir la puissance de l’État, qui l’utilise pour se financer. La monnaie est donc d’abord l’argent de l’État.

L’un des droits régaliens attaché à la puissance publique d’État est le privilège de battre monnaie. Chacun peut produire de l’argent en travaillant, mais on ne peut pas en gagner en fabriquant de la monnaie. Seul l’État peut battre monnaie, même si ce processus simple et transparent est parfois brouillé dans l’opinion par l’image mythique de la « planche à billets »…

Pour créer de la monnaie, l’État n’imprime plus des billets et des pièces, sinon de manière marginale, mais il s’endette auprès du système bancaire : les banques centrales rachètent les titres de dette dite souveraine aux banques, qui peuvent à leur tour prêter les liquidités correspondant à cette dette à leurs clients ou au marché. C’est ainsi que la monnaie se transforme en argent, quand le financement accordé à l’État se diffuse en financement privé sur le socle de la dette publique.

La monnaie s’impose alors par son pouvoir d’achat pour assurer la valeur de l’argent qui va circuler. L’État qui bat monnaie a naturellement choisi la facilité pour imposer le respect du pouvoir d’achat de sa monnaie, il lui confère le monopole du cours légal, c’est-à- dire le monopole du pouvoir libératoire. La traduction juridique du cours légal de la monnaie, l’euro en France, est formulée dans un article très bref du Code pénal : « le fait de refuser de recevoir des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France selon la valeur pour laquelle ils ont cours est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 2e classe En clair, celui qui, en France, refuse de considérer qu’un euro vaut bien un euro, s’expose à une amende de 35 euros. Cela peut faire sourire ; mais sous d’autres cieux, le non- respect de cette obligation, cela s’appelle le marché noir des devises, avec leur cours officieux, et les risques de déstabilisation que crée cette situation…

Dans les faits, la monnaie s’impose comme moyen de paiement sur le territoire d’un État ou d’une zone monétaire parce que les citoyens ont confiance en elle, qu’ils pensent que sa valeur est solide. Dans une économie de marché ouverte et mondialisée, la portée du cours légal d’une monnaie a donc ses limites. Il s’agit même souvent d’une sorte de pétition de principe.

 

Tout d’abord, les facultés de se procurer des monnaies étrangères ne sont plus rigoureusement encadrées ; et dans un monde financier quasiment sans frontières, l’accès à presque toutes les devises est un jeu d’enfant. Subsiste seulement en France l’obligation pour les contribuables de déclarer les comptes bancaires dont ils sont titulaires à l’étranger, et donc leurs avoirs dans d’autres monnaies ; mais cette obligation traduit une préoccupation essentiellement fiscale, avec des sanctions sévères pour le dissimulateur. Il encourt une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 euros par compte non déclaré, si celui-ci est abrité dans un paradis fiscal.

Extrait du livre "Le procès de l'argent" de Frédéric Peltier aux éditions Albin Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Le "chat renard", une nouvelle espèce de félin découverte en Corse
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires