En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

05.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

06.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 15 heures 3 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 16 heures 4 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 16 heures 39 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 18 heures 29 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 20 heures 1 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 15 heures 51 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 16 heures 23 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 18 heures 14 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 18 heures 50 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 19 heures 32 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 21 heures 20 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 22 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 1 jour 9 heures
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
Edito

Comment Mario Draghi a déclenché une euphorie boursière à l’heure des craintes d’un nouveau krach

Publié le 27 octobre 2017
Octobre s’achève dans une véritable euphorie boursière sur les places financières européennes qui paraissaient atteintes d’une maladie de langueur... en attendant une future tempête, en raison des excès commis sur le marché américain.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Octobre s’achève dans une véritable euphorie boursière sur les places financières européennes qui paraissaient atteintes d’une maladie de langueur... en attendant une future tempête, en raison des excès commis sur le marché américain.

Les mois d’octobre sont traditionnellement redoutés dans le monde de la finance qui y voit régulièrement les symptômes d’un nouveau krach annoncé. Cette fois, il n’en est rien. Bien au contraire : le dixième mois de l’année s’achève dans une véritable euphorie boursière sur les places financières européennes qui paraissaient atteintes d’une maladie de langueur depuis plusieurs semaines en attendant une future tempête, en raison des excès commis sur le marché américain.

A Paris, le CAC 40 a ainsi atteint un plus haut de l’année à 5455 points, mais surtout battu un record vieux de près de dix ans, grâce à un bond de 1,50% de l’indice dans la seule journée de jeudi. Un mouvement suivi par l’ensemble des places du vieux continent. Une fois de plus, le talent de magicien de Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne s’est joué de la conjoncture. Devant ses pairs, il a annoncé le grand virage de son institution en faveur d’un allègement du plan  de soutien accordé à l’économie, mais avec une sage lenteur. Le programme de rachat d’actifs sera allégé de 30 milliards d’euros en novembre et en décembre, alors qu’il avait atteint 80 milliards par mois entre mars 2016 et avril 2017. Il pourra connaitre une nouvelle  contraction par la suite, mais le grand  sorcier de la banque centrale assure qu’il sera maintenu au moins jusqu’en septembre de l’an prochain. En d’autres temps, le tour de vis de l’institut d’émission n’aurait pas manqué de provoquer des vagues sur les marchés, mais la potion de Mario Draghi est suffisamment  douce pour engendrer l’enthousiasme que l’on vient de relever après l’annonce de sa décision.  En fait, ce dernier s’est souvenu de la politique menée par ses prédécesseurs, qui avaient cessé leur soutien à l’économie  aux premiers signes de redressement de la conjoncture, en anesthésiant du même coup le  mouvement de reprise. Cette fois, il veut que les agents économiques aient confiance que la banque centrale restera auprès d’eux jusqu’à ce que l’expansion ait conquis toute sa force. Et celle-ci est en très bonne voie. La croissance atteint un rythme supérieur à deux pour cent en Europe, le  chômage est au plus bas depuis huit ans. La France s’inscrit certes encore au-dessous de la moyenne, mais ses performances montent en puissance. Et l’Allemagne a fini par  se laisser convaincre par les  arguments  de Mario Draghi en faveur de la  modération, alors qu’elle prêchait jusqu’ici pour une attitude plus ferme, en raison de sa crainte de voir resurgir l’inflation, alors que les prix demeurent plutôt sages.

Toujours prêts à changer  leurs fusils d’épaule, en raison de la versatilité qui les caractérise souvent, certains boursiers n’hésitent pas à envisager une nouvelle  étape de hausse des actions, en raison des masses d’argent que continuent de déverser les banques centrales, alors que dans le même temps, d’autres opérateurs prennent leurs bénéfices, face à la bulle qui s’est constituée aux Etats-Unis et ne cesse de grossir. Deux attitudes contradictoires apparaissent ainsi sur les marchés, sans que l’on puisse savoir qui l’emportera. Une correction s’imposerait logiquement aux Etats-Unis, dès lors que le programme de réduction des impôts de Donald Trump est maintenant en bonne voie devant le  Congrès, mais nul n’ignore que le retour à la raison pour les  marchés boursiers passe  trop souvent par des périodes d’excès dont on ne peut mesurer à l’avance l’ampleur des dégâts qu’ils sont susceptibles de provoquer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 28/10/2017 - 09:40
mais enfin
mais enfin que fait JMS?
"L'euro s'enfonce face à un dollar porté par la croissance américaine" (la figaro)...Qu'attend-il pour enfiler sa cotte de maille et son heaume et pour pourfendre ces colporteurs de mauvaises nouvelles!!! Ultime provocation: la £ , a osé, monter par rapport à l'euro alors qu'elle est sur une chaise roulante!!!!
ajm
- 27/10/2017 - 15:16
Le marché financier, systeme vivant.
Les mêmes commentaires et articles sans intérêts sur la constitution et l'éclatement des bulles. Les marchés c'est à la fois du rationnel et de l'affectif comme la vie. Ça monte , ça rebaisse et ainsi de suite.
S'agissant des plafonds garantis par le système bancaire en cas de crise, on peut rassurer Ganesha, personne n'est assez bête pour laisser sur un compte--courant qui ne rapporte rien plus de 100000 euros, a fortiori si on a plusieurs comptes dans differentes banques.
kelenborn
- 27/10/2017 - 08:21
Comment?
Et JMS qui ne nous a pas prévenu que ce chant du cygne préfigurait l'engloutissement du R Uni dans les eaux de sa turpitude!!! Que fait-il?