En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 9 heures 46 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 16 heures 36 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 17 heures 3 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 17 heures 10 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 17 heures 28 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 17 heures 54 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 13 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 15 heures 13 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 16 heures 23 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 17 heures 11 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 17 heures 41 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 9 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 11 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 13 heures
Enfin

Chiffres du chômage : le début d’une vraie décrue

Publié le 25 octobre 2017
Une multitude de bons indicateurs le montre : on devrait assister à une baisse du chômage dans les mois à venir.
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une multitude de bons indicateurs le montre : on devrait assister à une baisse du chômage dans les mois à venir.

Après plusieurs mois de hausse alors que la conjoncture économique était positive, le mois de septembre a vu baisser le nombre de chômeurs en catégorie A de 64 800 personnes au cours du dernier mois, mais de 7 600 sur le dernier trimestre. Comment expliquer un tel phénomène en dents de scie ?

Pierre-François Gouiffès : Depuis le début de l’année 2017, il y a eu cinq mois de baisse pour quatre mois de hausse concernant les chômeurs de catégorie A (aucune activité), mais seulement deux mois de baisse pour cinq mois de hausse concernant les demandeurs d’emploi ABC (y compris ceux qui ont une activité réduite).

Le côté positif est que la saignée liée à une hausse quasiment ininterrompue du chômage entre 2008 et 2016 semble terminée, même si le chômage demeure en très légère hausse depuis le début de l’année (0,1 % pour les A et 2.5 % pour les ABC) alors même qu’il avait baissé sur l’année 2016.

Comme la tendance n’est pas claire pour le moment, le côté négatif est la France n’est pour le moment pas rentrée dans une séquence de baisse forte du chômage comme elle l’avait connu à la fin des années 1990 ou avant la crise financière et économique de 2008.

A l'inverse, le nombre de chômeurs en catégories A, B et C augmente de 53 000 personnes sur 3 mois, malgré une baisse de 30 100 sur le dernier mois. Ces chiffres trempèrent ils le chiffre initial d'une baisse du chômage au mois de septembre, ou s'agit il d'un phénomène "logique" ? Alors que le chiffre relatif aux entrées en stage a baissé d'un tiers depuis septembre 2016, passant de 83 900 à 55 600, peut on dire que la baisse observée du chômage en cette rentrée est moins "artificielle" qu'elle ne l'a été l'année passée ?

Comme indiqué précédemment, la hausse pour les ABC est de 144 700 personnes soit 2,5 % depuis le début de l’année, une mauvaise tendance. Le point intéressant et nouveau de la statistique de septembre tient à la concomitance d’une baisse des A, d’une baisse des B (moins de 78 heures d’activité) et d’une hausse des C (plus de 78 heures, donc des demandeurs d’emploi qui ont un niveau d’activité non négligeable) mais avec une basse globale des ABC. On constate également une baisse très forte de la catégorie D (personnes inscrites à Pôle emploi sans être tenues de rechercher un emploi, sans emploi).

Comme on constate parallèlement une baisse très forte des entrées en stage, on peut en inférer que les chiffres du chômage intègrent une forme de déstockage des personnes qui ne sont pas au chômage mais sont inclus dans les différents dispositifs de traitement politico-budgétaire du taux de chômage, traitement qui a atteint son paroxysme à la fin du quinquennat de François Hollande avec le plan « 500 000 demandeurs d’emploi en formation » et l’activisme sur les contrats aidés. De fait l’exécutif a choisi de réduire les feux sur les contrats aidés pour le présent et pour l’avenir et de remettre fortement en cause cette habitude française datant des années 1980 et des TUC (travaux d’utilité collective).

Comment anticiper la suite concernant la courbe du chômage ? Alors que l'agence Markit indiquait, ce 24 octobre, que, concernant la France, « le taux de création de postes se redresse en outre à son plus haut niveau depuis près de 10 ans et demi », peut on anticiper de bonnes nouvelles pour les prochains mois ?

On constatait avant les chiffres de septembre une contradiction entre les chiffres du chômage et un florilège de bons indicateurs, notamment la croissance 2017 (finalement attendue à 1,8 % par l’INSEE) et les déclarations d’embauche (+7,5 % sur un an en septembre pour l’Acoss).

De là de deux choses l’une : soit la concomitance d’un taux de chômage élevé du fait du caractère structurel du chômage français et de la baisse de la richesse ou emplois de la croissance. Cette option est un peu contredite au regard des statistiques de septembre et de l’hypothèse du déstockage des dispositifs publics évoqués plus haut.

Rappelons ici qu’Emmanuel Macron et l’exécutif ont fixé un objectif d’un taux de chômage à 7 % contre autour de 10% ces dernières années, un objectif rappelé par Muriel Pénicaud hier. Ce reflux de 30 % signifierait 1,1 million de DEFM A et 1,8 millions de DEFM ABC en moins, des chiffres considérables. On parle ici d’une séquence interrompue de 60 mois marquée par une baisse mensuelle moyenne de 20 000 chômeurs de catégorie A et de 30 000 de catégories ABC.

La France n’a pas connu une telle séquence depuis plus de dix ans (2005-2008) et on voit bien l’ampleur du challenge, qui ne peut en outre faire l’impasse sur l’environnement macroéconomique qui peut connaître de son côté des trous d’air. On prend donc ici la mesure de l’ampleur des réformes structurelles – pensons à la seule question du chômage des seniors qui flambe depuis dix ans – qui attendent encore l’exécutif même après les ordonnances travail de septembre.

Il faudrait donc que septembre enclenche une très puissante séquence pour parvenir à un tel résultat, ce qu’on ne peut bien sûr que souhaiter à l’exécutif et au pays.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/10/2017 - 12:02
Ces science-pipologues sont impayables!
Le chômage gauchiste n’a fait que rattraper deux mois d’augmentation violente, et reste sur une augmentation certaine et régulière, depuis le début de quinquennat macroniste, comme avant, sous Flamby-le-menteur...mais ces science-pipologues biberonnés au neo-trotskysme manipulateur nous font croire à des lendemains qui chantent...maître-chanteurs gauchistes, va!