En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 2 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 3 heures 31 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 8 heures 4 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 8 heures 24 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 21 heures 3 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 22 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 7 heures 48 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 9 heures 1 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 22 heures 35 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 23 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
19 octobre 1987

30 ans après le lundi noir de la bourse de New York, "l'exubérance irrationnelle" des marchés financiers est-elle une nouvelle fois de retour ?

Publié le 19 octobre 2017
Il y a tout juste 30 ans, le 19 octobre 1987, les places financières du monde entier ont été ébranlées par un violent krach boursier. Mais alors que les marchés financiers semblent aujourd'hui "immunisés", des risques restent bel et bien présents.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a tout juste 30 ans, le 19 octobre 1987, les places financières du monde entier ont été ébranlées par un violent krach boursier. Mais alors que les marchés financiers semblent aujourd'hui "immunisés", des risques restent bel et bien présents.

Atlantico : 30 ans après le 19 octobre 1987, "lundi noir", qui a vu l'indice Dow Jones perdre 22.6% de sa valeur au cours de la séance, les marchés financiers semblent aujourd'hui "immunisés" des différentes instabilités, notamment politiques, à travers le monde. Battant records sur records, la situation actuelle des marchés financiers peut-elle s'apparenter à une danse sur un volcan ? 

Jean-Paul Betbeze : Comment osez-vous poser une telle question ? Les marchés financiers savent de plus en plus de choses, et les traitent de mieux en mieux vous disent-ils ! Mais, malheureusement, ils les oublient aussi de plus en plus vite, tandis qu’ils grossissent de plus en plus. Ce serait donc différent, bien sûr aujourd’hui, puisqu’alors il y avait, de l’avis de tous les experts de l’époque, beaucoup trop de dette ! Et pas maintenant, si l’on en croit les dernières alarmes du FMI ?

De l’avis de tous, le dollar fluctuait alors beaucoup, il y a trente ans. Et pas maintenant, entre dollar et euro et Yuan ? Mais on vous disait alors, en même temps, que le risque ne devait pas être si important. Il était en effet immunisé par des systèmes d’assurances de portefeuilles. Et maintenant, avec les banques centrales gorgées de bons de trésor, « souvenir » de la crise de 2008 ? Et maintenant, avec la « forward guidance », où les banques centrales prennent les marchés par la main, pour leur dire ce qu’elles vont faire, pour monter leurs taux et vendre des bouts de leurs portefeuille ? On ne risquerait plus rien : il suffit d’écouter et de suivre ? Et à l’époque, vous dit-on, les systèmes d’achats et de ventes automatiques d’actions avaient tout accéléré, provoquant la panique. Et maintenant, où le High Frequency Trading actuel fait passer les « program tradings » d’alors pour des antiquités ?

La liquidité mondiale d’aujourd’hui a fait baisser les taux d’intérêt, donc le prix apparent du risque, sachant que les banques centrales devraient nous prévenir. Nous sommes donc dans une plus grosse mine, avec plus de grisou autour, et les canaris – ceux des banques centrales, les meilleurs - continuent de siffler. Avançons donc, ou, si on préfère, dansons avec Yellen et Draghi, Trump et Kim Jung-un !

Quelles sont les "bonnes" raisons qui permettent de justifier une telle situation ? Le niveau de risque actuel est-il exagéré ?

Les bonnes raisons sont toujours les mêmes : il y a trop de liquidité, donc le taux de l’intérêt baisse, donc il faut prendre plus de risque encore pour avoir un peu plus de rendement, et ainsi de suite. On prête ainsi à 10 ans aux Etats-Unis pour 2,3% (avec 2,2% d’inflation), ou à 1,3% au Royaume-Uni (avec 3% d’inflation), ou à 0,4% à l’Allemagne (avec 1,8% d’inflation), ou à 0,7% à la France  (avec 1% d’inflation). Sans trop regarder les niveaux de dette publique. Et si on veut plus de rendement, on peut acheter des bons turcs à 11%, avec 11% d’inflation plus le risque de change. Ou des bons argentins à 100 ans, ou de certaines entreprises. Mais on peut aussi préférer les actions, qui sont à leur plus haut historique aux Etats-Unis ou en Allemagne, en souhaitant que tout cela dure, et résiste aux hausses de taux qui commencent.

Car les actions montent, parce qu’elles sont montées ces derniers jours. Tout va donc continuer, et celles qui sont en retard vont « rattraper ». Les actionnaires suivent le dernier Prix Nobel d’économie, Richard Thaler. Les individus «simplifient la prise de décision en matière financière en créant des cases séparées dans leur tête, en se concentrant sur l’impact de chaque décision individuelle plutôt que sur l’effet global». Les investisseurs prolongent la tendance, indépendamment de ce qui se passe par ailleurs, et ceci d’autant plus qu’ils en ont les moyens financiers et qu’on les préviendra, si le temps se couvre !

Ajoutons que, partout, l’idée est de diminuer les impôts et taxes, tandis que les hausses des taux d’intérêt seront faibles et très étalées. Donc il y aura plus de profit et plus de croissance à terme.

Et les hausses de taux d’intérêt des banques centrales seront d’autant plus étalées que la hausse du prix du pétrole n’entre pas en jeu dans les calculs d’inflation, tandis que la fameuse « économie de la connaissance » rebat partout les cartes. Mieux encore que la globalisation, elle permettra partout une croissance plus efficace, donc moins inflationniste. Sous-louer son appartement ou une place de son auto, co-worker, travailler en réseaux, disrupter… c’est mieux et moins cher. Tant pis pour ceux qui n’ont pas vu venir ou pas changé. Tant mieux pour les entreprises de proximité, comme Google ou Alibaba, ou d’optimisation des comptes, de l’entreprise ou de la personne. Le tout nouveau, ce sont ces plateformes qui se mondialisent, Uber et ubérisation, avec des coûts marginaux faibles et stables, donc des profits croissants. La nouveauté, c’est que les marchés pensent que les rendements ne sont pas décroissants : tout deviendra donc monopole mondial !

Quelles sont les risques les plus importants qui pèsent aujourd’hui sur les marchés ?  

Le risque, c’est que ce système mondial, sur-liquide, interconnecté et réactif se trompe quand il pense que « tout deviendra monopole mondial ». Par construction, il y aura donc plus de conflits et des faillites plus importantes entre ces « monopoles » qui veulent l’être plus encore. On verra alors l’importance des crédits qui sont derrière certains, crédits perdus. Comme toujours, pour éviter cette évolution, on sait qu’il faut surveiller plus et ralentir. Mais Donald Trump veut moins de régulation et plus de crédit encore, pour pousser vers 3% de croissance une machine qui avance à 2,2% avec un taux de chômage à 4,2%.

Avant, il y a trente ans, les marchés poussaient vers l’avant, comme toujours, les banques centrales et les régulateurs calmaient, comme toujours, les politiques temporisaient, comme toujours. Aujourd’hui, les marchés sont d’autant plus allants que les banques centrales leur ont dit qu’elles s’occupaient de tout. Et voilà que certains politiques veulent pousser une machine américaine qui est déjà au plein emploi. Ça c’est nouveau ! Tout va se tendre, sans même parler de géopolitique, où tout est déjà très tendu dans tant d’endroits ! Dansons !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires