En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

05.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

06.

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 6 heures 22 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 8 heures 41 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 12 heures 2 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 13 heures 3 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 13 heures 57 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 16 heures 32 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 17 heures 13 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 6 heures 54 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 9 heures 22 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 10 heures 49 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 12 heures 27 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 13 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 15 heures 4 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 17 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Explosif

L’explosion de la dette des ménages britanniques est-elle l’étincelle qui provoquera la prochaine grande crise financière ?

Publié le 12 octobre 2017
C'est peut-être l'angle mort du Brexit : une dette des ménages exhorbitante et peu de raison d'être rassuré sur les conséquences qu'un tel trou dans le portefeuilles des Britanniques pourrait avoir...
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est peut-être l'angle mort du Brexit : une dette des ménages exhorbitante et peu de raison d'être rassuré sur les conséquences qu'un tel trou dans le portefeuilles des Britanniques pourrait avoir...

Atlantico : Pourquoi la dette des Britanniques inquiète-t-elle les investisseurs au point de voir le FMI adresser un avertissement au Royaume-Uni, parlant même de risque de crise économique ?

Jean-Paul Betbèze : En fait, le FMI vient d’adresser un avertissement au monde entier dans son Global Financial Stability Report d’octobre, et les Britanniques l’ont largement pris pour eux ! Le Rapport sur la stabilité financière dans le monde, que le FMI vient en effet de publier, combine le chaud et le froid. Le chaud, c’est l’idée que la situation économique s’améliore partout. « Le renforcement du système financier mondial se poursuit grâce aux politiques d'accompagnement exceptionnelles, à l'amélioration des réglementations et à la reprise conjoncturelle de la croissance. La solidité des banques dans bien des pays avancés continue de s'améliorer… » écrit ainsi le FMI. 

Le froid suit aussitôt. « Mais… la poursuite de la politique monétaire accommodante - nécessaire pour soutenir l'activité et stimuler l'inflation - entraîne aussi un accroissement de la valeur des actifs et de l'effet de levier », ajoute en effet l’institution. Il a bien fallu des politiques monétaires très accommodantes, avec des achats massifs de bons du trésor par les banques centrales, pour éviter le pire, puis pour faire repartir la machine. Mais aujourd’hui, force est de constater qu’en général la reprise est assez faible, notamment dans les pays avancés, toujours peu inflationniste, avec en même temps une montée de la dette publique (en partie aux mains de la Banque centrale) et de plus en plus de la dette privée. Les taux bas ont ainsi permis une augmentation des endettements globaux, publics et privés, chez les entreprises et les ménages, dont certains sont et restent fragiles. La reprise pourrait ainsi dérailler en cas de montée des taux. Les politiques monétaires actuelles, qui ont beaucoup fait baisser les taux, ont aussi caché l’importance des risques pris par certains, dans leur quête éperdue du rendement. Si le risque a ainsi pu baisser dans les banques, il est monté dans les entreprises et surtout chez les ménages. L’endettement des ménages, pour le logement ou le crédit à la consommation soutient ainsi la croissance à court terme, mais il accroît d’autant les risques bancaires et boursiers en cas de retournement.

C’est alors que cet avertissement sonne fort à Londres. L’endettement logement y atteint en effet l’équivalent d’une année de revenu des ménages, plus la dette hors logement, qui atteint 40% de leur revenu, selon la Banque d’Angleterre (Financial Stability Report, juin 2017). Au total, la dette des ménages anglais atteint 1,4 fois leur revenu annuel, contre 1,5 fois au maximum de l’avant-crise, en 2007. Depuis, le désendettement a à peine eu lieu. Il repart depuis le Brexit. Et les études de la Banque d’Angleterre montrent que les pays où les ménages sont relativement trop endettés par rapport à leur consommation, s’exposent à de plus fortes chutes de consommation en cas de retournement conjoncturel ! Message FMI plus message de la Banque d’Angleterre : la surprise ne sera pas permise.

Quel serait le point de rupture qui permettrait de voir cet endettement dégénérer en crise économique aujourd'hui ? Avec quel effet sur l'Europe ?

La poursuite de la croissance britannique a un contenu surtout politique, à la suite du Brexit. En effet, tout doit être fait pour soutenir la croissance au Royaume-Uni. D’abord, le Brexit, qui devait conduire à une crise, a mené au contraire à une dépréciation de la livre de 15%. Cette dépréciation a soutenu l’export et freiné l’importation, donc la croissance. On se doute que cette dévaluation importe de l’inflation, à 2,9% d’inflation aujourd’hui, contre un objectif de 2%, et avec un taux d’intérêt à court terme à 0,25% et à 1,4% pour le rendement public à 10 ans. La Banque centrale a donc laissé ses taux très bas, fait en sorte de ne pas soutenir la Livre (la croissance toujours), pendant que les revenus réels baissaient (-0,8%). Dans ce contexte, les ménages britanniques freinent leur épargne, s’endettent pour le logement et surtout pour la consommation. La dette est en fait la réponse des ménages britanniques voulant maintenir leur niveau de vie par rapport au Brexit. Le Royaume-Uni fait ainsi face à un double risque : le Brexit lui-même, et la dette des ménages, qui en est le reflet.

Le point de rupture est donc double : celui de la normalisation des taux d’intérêt, lente, par la Banque d’Angleterre, celui des conditions de mise en place du Brexit. Evidemment, un fort ralentissement de l’économie sera interprété comme un échec du Brexit ! Qu’il s’agira (bien sûr) d’attribuer à l’Europe.

Quelles sont les solutions qui s'offrent à l’exécutif britannique aujourd'hui ?

Il paraît aujourd’hui dans l’impasse. Il demande du temps, ou demandait du temps, et acceptait le principe de payer pour ses engagements : projets européens en cours, salaires et retraites. La presse britannique parlait ainsi de 20 milliards d’euros, chiffre démenti par les autorités, alors que l’Europe parle d’un minimum de 60 milliards, pouvant aller à 100. Evidemment le bill est symbolique et met Theresa May en risque. Le temps passe et presse. 

Les banques et organismes financiers commencent des migrations et déposent leurs nouveaux statuts sur le continent. Les vrais problèmes concernent les salariés non anglais (quelle situation, quelles lois…), les chaînes de production industrielles (dans l’aviation par exemple), la frontière avec l’Irlande et les accords de défense et d’échanges d’informations sensibles.

Une politique du pire affaiblirait gravement le RU, et il n’est pas impossible qu’il préfère un grand bargain à la logique de négociation actuellement en cours, où les aspects géopolitiques sont sous le boisseau. D’où sa lenteur. Mais la position de Theresa May s’effrite, notamment dans son propre parti, surtout si la situation économique continue d’empirer. Le jeu du Brexit est un jeu perdant-perdant, et il semble bien que les ajustements et échanges politiques seront décisifs. Mais on comprend que chacun devra redéfinir ses objectifs, notamment l’Europe, et les liens entre eux. Les inquiétudes actuelles sur la dette et l’économie sont la preuve d’une fragilité perçue. Pas sûr qu’elles suffisent. Le tir à la corde continue.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

05.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

06.

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 12/10/2017 - 21:10
Dette
Il faudra qu'on m'explique en quoi une dette d'un an et demi de revenu représente un problème pour un particulier, surtout pour le logement où les durées d'emprunt sont longues. Le seul élément pertinent est la proportion de la charge de la dette en fonction du revenu. Par ailleurs si on s'endette pour consommer en quoi cela perturbe-t-il la consommation? Soit l'article n'est pas clair soit la théorie du FMI est idiote.
ajm
- 12/10/2017 - 15:23
Crime de lèse -Europe.
Le FMI enfonce des portes ouvertes. Si ses prédictions sur les dangers de la dette, (cela ne mange pas de pain!) s'avèrent fausses tout le monde aura oublié, sinon on dira qu'il a été genial.
Sur le chapitre de l'endettement, la GB n'est pas le plus mauvais élève (que ce soit la dette publique ou la dette privée).mais comme elle commet le crime de lèse-Europe elle est particulièrement stigmatisée.
hermet
- 12/10/2017 - 09:59
évidemment
Le FMI se moque du monde, et il n'y a pas que les Britanniques, on a réglé un problème de Dettes en 2008, par......Plus de Dettes, forcément à la fin ça va bien se passer...