En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

05.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Voilà comment j'ai rendu deux personnes antisémites…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 3 heures 56 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 5 heures 8 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 9 heures 54 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 11 heures 14 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 12 heures 56 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 12 heures 56 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 4 heures 22 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 5 heures 52 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 6 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 11 heures 25 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 12 heures 56 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 12 heures 57 min
© AFP
© AFP
Central

Parti radicalisé, passerelles avec l’extrême-droite... : les définitions traditionnelles de ce qu’est la droite (et de là où elle s’arrête) ont-elles encore un sens à l’ère de la mondialisation ?

Publié le 11 octobre 2017
Alors que les Républicains se choisissent un président, les inquiétudes de possibles dérives sont vives. Mais les schémas du monde d’avant peuvent-ils décrire les défis d’aujourd’hui ?
...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rigoulot est historien et directeur de la revue Histoire & liberté.Spécialiste de l'histoire du communisme, il a participé à la rédaction de l'ouvrage Le livre noir du communisme (Robert Laffont, 1997) sur la Corée du Nord. Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Pierre Rigoulot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rigoulot est historien et directeur de la revue Histoire & liberté.Spécialiste de l'histoire du communisme, il a participé à la rédaction de l'ouvrage Le livre noir du communisme (Robert Laffont, 1997) sur la Corée du Nord. Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les Républicains se choisissent un président, les inquiétudes de possibles dérives sont vives. Mais les schémas du monde d’avant peuvent-ils décrire les défis d’aujourd’hui ?

Atlantico :  Dans un entretien pour l'opinion lundi 09 octobre, Laurent Wauquiez a notamment déclaré : « Je connais par cœur la musique, car on l’a déjà jouée à Nicolas Sarkozy. Pour décrédibiliser la droite, on clame tout haut que c’est l’extrême droite et, emballez c’est pesé, dans la sphère médiatique ». Dans le Figaro, Gérald Darmanin, qui souhaite rester chez les républicains, accuse de son côté Laurent Wauquiez d’ouvrir des passerelles idéologiques entre la droite et l’extrême droite.  Au-delà du cas de Laurent Wauquiez, la droite ne devrait-elle pas réexaminer le cas de l’extrême droite non pas par complaisance pour ce le parti, mais afin de prendre en compte le contexte politique contemporain ? Hormis, le rapport à la légalité républicaine, ces sujets ne sont-ils pas devenus au cœur des défis posés par la mondialisation et la crise migratoires à l’Europe et à la France ? Comment la droite peut-elle s'inscrire dans une pensée républicaine et démocratique tout en prenant en compte le monde d'aujourd'hui ?

Maxime Tandonnet : Je suis de l’avis que « la droite » devrait faire sa révolution culturelle et repenser de fond en comble la politique, le sens de la vie politique. 2017 a donné lieu à un renouvellement de la classe politique. Un grand coup de balai a été donné par l’électorat. Un big bang s’est produit.  Les anciens visages ont disparu. Une nouvelle génération est arrivée au pouvoir. Ce fut le tour de force de LREM de récupérer ce mouvement à son profit. Pourtant, rien n’a vraiment changé sur le fond des choses. On le voit bien : personnalisation médiatique du pouvoir à outrance, tyrannie de la communication et des polémiques, narcissisme, obsession des sondages, pensée unique dominante, sur l’Europe, les phénomènes migratoires, l’autorité de l’Etat. Franchement, le débat d’idées n’existe plus.  Le pays semble anesthésié, indifférent, désabusé, comme revenu de tout. Le message de la droite, ou des « républicains modérés » doit être de réhabiliter la politique en la ramenant aux seules réalités, au goût de la vérité et du débat démocratique, sur tous les sujets, au sens de l’action et du gouvernement pour le bien commun. Bref, arracher la politique aux limbes de la communication à outrance, sous toutes ses formes, pour la ramener sur la terre ferme en rouvrant  un débat libre et démocratique, sans tabous, sur les grands sujets de fond, l’Europe, les frontières, la démographie, les banlieues, la politique industrielle, l’énergie, l’avenir de l’école, la sécurité des biens et des personnes, notamment face au terrorisme, l’unité nationale contre le communautarisme, voilà quelle est la vocation de la droite aujourd’hui. 

 
Pierre Rigoulot : Réexaminer le problème de l’extrême-droite n’est pas seulement d’une grande utilité pour la droite sur le plan tactique. C’est indispensable aussi sur le plan stratégique.

Sur le plan tactique parce que des millions d’électeurs mécontents, inquiets, insatisfaits de ce que leur ont offert récemment les partis classiques,mais déçus aussi par leFront National, sont en déshérence. Je ne vois pas en quoi il ne faudrait pas ouvrir des passerelles idéologiques. Tout dépend dans quel sens on les prend, ces passerelles, après tout  !Si d’anciens électeurs du FN se tournent vers la droite classique, il faut s’en réjouir, c’est tout. A condition, bien sûr, que cette droite classique reste globalement ce qu’elle est, il est important qu’elle montre à ces gens déçus par l’agressivité d’une Marine Le Pen qu’ils trouveront avec la droite classique un cadre politique dans lequel on ne confond pas adversaire et ennemi. Et il faut leur montrer qu’avec la droite classique, la référence nationale reste entière sans pour autant vouloir mettre à bas l’Europe. Ce sont là deux passerelles importantes !

Réexaminer  le  problème de l’extrême droite va beaucoup plus loin. La place non négligeable qu’elle occupe maintenant dans le paysage politique, en France et ailleurs, montre que certains problèmes n’ont pas été réglés de manière satisfaisante par les autres partis. L’extrême droite s’en prend à Bruxelles et à des centres de décision dont nous sommes éloignés géographiquement et affectivement. Ce discours a trouvé des échos parce que les gens ont besoin de souveraineté, d’appartenance à un groupe qui fasse corps imaginairement avec les centres de décisions. Il n’y a pas (en tout cas pas encore) de souveraineté européenne. Il est normal que des gens aspirant à faire corps avec le centre de décision, à se sentir impliqués et responsables, rejettent l’Union européenne vu la façon dont elle fonctionne. Voilà ce que nous apporte une réflexion sérieuse sur l’extrême droite. La droite est-elle bien placée pour en tirer de bonnes conclusions ? C’est une autre affaire.

La dénonciation, j’ai presque envie de dire la phobie de l’immigration par l’extrême droite oblige aussi à réfléchir à une nouvelle approche du phénomène. C’est une réaction primaire, et un point de vue étroit mais l’un et l’autre ne sont-ils pas compréhensibles ? La France, c’est un certain nombre de lois et de règlements. Mais c’est également un mode de vie que nous n’avons aucune raison d’abandonner, même s’il choque certains nouveaux arrivants. La France, c’est encore un type de scolarité que nous devons garderet nous devons aider ceux qui n’osent plus parler de Darwin, des Croisades ou de la Shoahde manière mesurée au collège. Il y a un combat intellectuel à mener, à l’école notamment, pour rendre la démocratie, la démocratie française notamment, attrayante. Voilà à quoi mène une réflexion sur l’extrême droite. Mon conseil n’est d’ailleurs pas seulement valable pour la droite qui se reconnaît dans Wauquiez mais pour toutes les forces politiques.

Historiquement, l’extrême droite, c’est la tentation pour des régimes plus autoritaires voire même le renoncement à La République.  C'est aussi le refus de l’immigration ou de la diversité par principe. Est-ce toujours le cas ? (L’extrême droite, c’est aussi le rejet de l’Europe et le rejet de la finance « apatride »…) concrètement, qu’est-ce que l’extrême droite aujourd’hui ? Quels propos peuvent correspondre à des passerelles effectives vers l’extrême droite ? 

Pierre Rigoulot : L’extrême-droite, vous en rappelez bien les thématiques préférées, défend l’idée d’une société étroitement unie, d’une souveraineté nationale non négociable face à des pouvoirs qui lui semblent artificiels comme l’Europe (encore que l’Europe, sa monnaie et la complémentarité qu’elle institue sont des faits contre lesquels de nombreux représentants de ce courant n’ont guère envie d’entrer en guerre : une certaine utilité pratique est reconnue). Elle veut un gouvernement de type autoritaire avec une justice plus sévère.  Un parti de droite trouvera inévitablement des échos dans l’extrême-droite si elle lance des passerelles comme la dénonciation des groupes qui font passer la lutte des classes avant l’intérêt national, le refus de l’immigration illégale ou clandestine,  ou la critique de la lourdeur voire de l’opacité des institutions européennes. Voilà encore des passerelles respectables !

Maxime Tandonnet : Le problème de la notion d’extrême droite, c’est qu’elle a deux sens aujourd’hui. D’une part, ce terme sert à diaboliser tout ce qui ne coïncide pas avec l’idéologie dominante, fondée sur l’individu-roi, le libre arbitre individuel absolu, l’argent comme valeur suprême, le rejet de l’autorité, de la nation, des frontières. D’autre part, la notion d’extrême droite a bien une signification historique, qui reste valable : elle se fonde sur le culte du chef, la haine comme mode de fonctionnement, en jetant l’anathème sur des personnes ou des groupes de personne et en appelant à leur lynchage, la négation d’une éthique de respect d’autrui avec des comportements anomique comme la démagogie, la calomnie, le mensonge systématique, les manipulations, la trahison, etc. Contre Laurent Wauquiez, la notion d’extrême droite est uniquement utilisée pour le diaboliser comme elle l’est très souvent dans la vie politique française. On en arrive à banaliser la notion d’extrême droite qui ne devrait s’appliquer qu’à des situations bien précises : culte du chef, discours de haine contre des personnes ou des groupes, comportements anomiques caractérisés (violence, mensonges, démagogie, calomnie, trahison, etc.) Les notions d’extrême droite et d’extrême gauche se rejoignent d’ailleurs à bien des égards… 

 

À l’inverse, privilégier un discours identitaire tout en laissant de côté les questions économiques ou les questions de gestion de la France ne fait-elle pas basculer Laurent Wauquiez vers une forme de populisme ?

Maxime Tandonnet : Il est bien évident que la maîtrise de l’immigration n‘est pas un concept d’extrême droite, en aucun cas. Sinon, quasiment tous les ministres de l’Intérieur depuis les années 1990 seraient d’extrême droite. Il faut faire en sorte que les flux migratoires soient conformes aux capacités d’accueil du pays sur le plan de l’emploi, du logement, des services sociaux,  et s’assurer que les nouveaux arrivants pourront vivre dignement tout en aidant au développement des pays d’origine. En quoi une telle politique serait-elle d’extrême droite ? Par ailleurs, les sondages (CEVIPOF 2017), montrent que 70% des Français se sentent avant tout Français, davantage Français qu’Européens ou que résidants de leur région. Tenir compte de la fierté d’être Français n’est évidemment pas non plus un concept d’extrême droite. Le problème de la droite, ou des républicains modérés, c’est de ne plus se laisser intimider par l’accusation d’extrême droite qui est une manière de vouloir les faire taire ou les obliger à se conformer à l’idéologie dominante, la pensée unique et de rentrer dans le rang. Le terme de populiste est quasiment équivalent, comme concept diabolisateur, à celui d’extrême droite, de réactionnaire ou de fasciste, ce dernier étant un peu démodé en ce moment. On en revient à une idée ancienne selon laquelle le peuple, serait une notion négative. Ainsi les adversaires du suffrage universel, en 1850, dénonçaient la « vile multitude » pour tenter de l’abolir. Pourtant, tenir compte de ce que pense le peuple, la nation, sur les grands sujets du moment, aux termes de débats où toutes les idées peuvent s’exprimer ,cela n’a rien de choquant et cela s’appelle la démocratie. Si la droite, ou plutôt, les républicains modérés devaient avoir un mot d’ordre, c’est celui de démocratie à refonder.  

 

Pierre Rigoulot : C’est une facilité dans laquelle il ne devrait pas tomber. Les gens ont besoin d’être fiers de leur identité, de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font, c’est vrai et c’est très important.  S’il s’en tenait là, il risquerait en effet de tomber dans une sorte de populisme. Mais on n’oublie pas longtemps les questions économiques et celles qui touchent à la gestion du pays. Ce sont ces questions qui nous rattrapent ! Mieux : il faut paraître les dominer. Encore une leçon très involontaire de l’extrême droite dans notre pays. Mme  Le Pen a payé très cher ses hésitations sur l’euro lors du fameux débat des présidentielles contre Emmanuel Macron…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

05.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Voilà comment j'ai rendu deux personnes antisémites…

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 12/10/2017 - 00:00
En effet, un parti n'existe vraiment que si l'on en parle
La dispersion des uns coalise l'opposition des autres. Aussi, les médias ne veulent-ils pas laisser les électeurs décider par eux-mêmes. La confusion est une carte maîtresse.
cloette
- 11/10/2017 - 14:30
La société est prise au piege
qu'a tendu la boboitude .
Paul Emiste
- 11/10/2017 - 13:55
Le pire?!
Ces accusations viennent de gens qui s'allient sans problème de conscience avec l’extrême gauche marxiste et "écologique" depuis des décennies.
Quand aux autres, soit disant de droite, le seul fait de dire que la famille c'est un homme une femme et des enfants et que c'est un thème central en politique fait de moi un pétainiste d’extrême droite. A vomir!!!